L’Insinuant

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Œuvres de Paul Valéry (1920)
Éditions du Sagitaire (3p. 138).

L’INSINUANT


Ô courbes, méandre,
Secrets du menteur,
Est-il art plus tendre
Que cette lenteur ?

Je sais où je vais,
Je t’y veux conduire,
Mon dessein mauvais
N’est pas de te nuire...

Quoique souriante
En pleine fierté,
Tant de liberté
Te désoriente ?

Ô Courbes, méandres,
Secrets du menteur,
Je veux faire attendre
Le mot le plus tendre.