Mozilla.svg

L’Ombre des jours/La Poursuite

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Comtesse Mathieu de Noailles ()
Calmann-Lévy, éditeurs (p. 105).


LA POURSUITE


Les cœurs voudraient bien se connaître.
Mais l’Amour danse entre les êtres,
Il va de l’une à l’autre attente
Et comme le vent fait aux plantes
Il mêle les douces essences :
Mais les âmes qui se distancent
Sont plus rapides dans leur course
Que l’air, le parfum et la source
Et cherchent en vain à se prendre,
L’amour n’est ni joyeux ni tendre…