La Légende des siècles/« Ô Dieu, dont l’œuvre va plus loin que notre rêve »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Océan Victor HugoLa Légende des siècles
Dernière série
XXIII
« Ô Dieu »







 
Ô Dieu, dont l’œuvre va plus loin que notre rêve,
Créateur qui n’as pas de relâche et de trêve !
             Œil sans paupière et sans sommeils !
Éternel jet de vie ! âme jamais fermée !
5Gouffre mystérieux d’où sort une fumée
             D’hommes, d’êtres et de soleils !

Humanités dans tous les espaces semées,
Liguez-vous ; dressez-vous innombrables armées,
             Et déclarez la guerre à Dieu ;
10

Soit. Luttez, attaquez cet être inabordable,
Cet infini si doux qu’il en est formidable,
             Et si profond qu’il en est bleu.

Mesurez-vous, vous l’ombre, à lui la plénitude.
Vous aurez, ô passants, légions, multitude,
             15Assiégeants de l’immense tour,
Essaim tourbillonnant autour du grand pilastre,
Vivants, avant qu’il ait usé son premier astre,
             Dépensé votre dernier jour !