Le Capitaine Pamphile/20

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Lévy frères (pp. 258-260).

Les émigrants partirent sur huit bâtiments frétés à frais communs, et, après trois mois de navigation, arrivèrent en vue de la côte que vous savez, et jetèrent l’ancre dans la baie de Carthago.

Ils y trouvèrent, pour toute ville, les cabanes que nous avons décrites, et, pour toute population, les gens du Serpent-Noir, qui les conduisirent à leur chef, lequel leur demanda s’ils lui apportaient de l’eau-de-feu.

Une partie de ces malheureux, n’ayant plus aucune ressource en Angleterre, prirent le parti de rester à Mosquitos ; les autres résolurent de revenir en Angleterre. En route, la moitié de cette moitié mourut de faim et de misère.

Le quart qui revint à Londres n’eut pas plus tôt mis pied à terre, qu’il courut au palais du cacique et à l’hôtel du consul. Le cacique et le consul avaient disparu depuis huit jours, et l’on ignorait complètement ce qu’ils étaient devenus.

Quant à nous, nous croyons que le cacique est incognito à Paris, et nous avons des raisons de penser qu’il n’est pas étranger à une grande partie des entreprises industrielles qui s’y font depuis quelque temps.

Si nous en apprenons quelque nouvelle plus positive, nous nous empresserons d’en faire part à nos lecteurs.

Au moment où nous mettons sous presse, nous lisons dans la Gazette médicale :

« Jusqu’à présent, on n’avait constaté le fait de combustion instantanée que sur les hommes ; un cas pareil vient, pour la première fois, d’être signalé par le docteur Thierry sur un animal appartenant à l’espèce simiane. Depuis cinq ou six ans, cet individu, par suite de la perte douloureuse qu’il avait faite de l’un de ses amis, avait pris l’habitude de se livrer à une intempérance journalière à l’endroit du vin et des liqueurs fortes ; le jour même de l’accident, il avait bu trois petits verres de rhum et s’était retiré, selon son habitude, dans un coin de l’appartement, lorsque, tout à coup, on entendit de son côté un pétillement pareil à celui que produisent les étincelles qui s’échappent d’un foyer. La ménagère, qui faisait sa chambre, se retourna vivement du côté d’où venait le bruit, et vit l’animal enveloppé d’une flamme bleuâtre pareille à celle de l’esprit-de-vin, sans que cependant il fît le moindre mouvement pour échapper à l’incendie. La stupéfaction dans laquelle la plongea ce spectacle lui ôta la force d’aller à son secours, et ce ne fut que lorsque le feu fut éteint qu’elle osa s’approcher de l’endroit où il avait apparu ; mais alors il était trop tard, l’animal était complètement mort.

« Le singe sur lequel s’est accompli cet étrange phénomène appartenait à notre célèbre peintre, M. Tony Johannot. »

Pièces justificatives

Constitution de la nation des Mosquitos dans l’Amérique centrale :