Le Coran (Traduction de Savary)/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre C Sourate 101 Chapitre CII  ►


CHAPITRE CI.
Le jour des calamités [1].
donné à La Mecque, composé de 8 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Jour des calamités ! jour épouvantable !

2Qui pourrait t’en faire la peinture ?

3Dans ce jour, les hommes seront comme des sauterelles éparses.

4Les montagnes ressembleront à des amas de laine diversement colorée.

5Celui dont les œuvres seront de poids, jouira de la félicité.

6Celui dont les œuvres seront légères, sera précipité dans l’abîme.

7Qui te donnera une idée de l’abîme ?

8C’est le feu le plus dévorant.


  1. Le jour des calamités c’est le jour du jugement. Il est ainsi nommé parce qu’il remplira les cœurs d’effroi. Gelaleddin.