100%.png

Le Coran (Traduction de Savary)/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre LXIII Sourate 64 Chapitre LXV  ►


CHAPITRE LXIV.
La Fourberie.
donné à La Mecque, composé de 18 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Les cieux et la terre louent l’Éternel. A lui appartiennent la domination et la louange. Sa puissance n’a point de bornes.

2Il a tiré tous les hommes du néant. Les uns sont incrédules, les autres croyans ; mais il connaît les actions.

3Il est l’architecte du ciel et de la terre. La vérité présida à son ouvrage. Il vous a créés, et vous a donné une forme agréable. Vous retournerez à lui.

4Sa connaissance embrasse l’univers. Il sait ce que vous cachez, et ce que vous produisez au grand jour. Il lit au fond des cœurs.

5Ne vous a-t-on pas récité l’histoire des infidèles qui vous ont précédés ? Ils ont subit le châtiment de leurs crimes, et ils sont destinés aux peines de l’enfer.

6Les apôtres de la vérité leur dévoilèrent les merveilles du Très-Haut, et ils dirent : Nous laisserons-nous conduire par des hommes ? Incrédules, ils rejetèrent le culte saint ; mais Dieu n’a besoin de personne ; il est riche et comblé de louanges.

7Les idolâtres traitent de chimère le dogme de la résurrection. Dis-leur : J’en atteste la majesté du Dieu suprême, vous ressusciterez. Il vous montrera vos œuvres ; ce prodige est facile à sa puissance.

8Croyez en Dieu, à son envoyé, à la lumière descendue du ciel ; le Seigneur est instruit de ce que vous faites.

9Le jour de l’assemblée universelle, vous comparaîtrez devant son tribunal. La fraude sera dévoilée. Dieu expiera les fautes du croyant qui aura pratiqué la vertu ; il l’introduira dans les jardins de délices où coulent les fleuves, séjour d’une éternelle félicité.

10Les infidèles qui auront abjuré la religion sainte, seront précipités dans les flammes, séjour affreux d’un malheur éternel.

11Rien ne vous arrive que par la permission de Dieu. Il éclaire le cœur du croyant. Sa science est infinie.

12Obéissez à Dieu et au prophète. Si vous êtes rebelles, son ministère se borne à vous prêcher la vérité.

13Il n’y a qu’un Dieu. Que les fidèles mettent en lui leur confiance !

14O croyans ! vos femmes et vos enfans sont souvent vos ennemis ; défiez-vous de leurs caresses ; mais si la voix de la nature, si la complaisance vous font céder à leurs désirs, le Seigneur est indulgent et miséricordieux.

15Vos richesses et vos enfans sont une tentation ; mais Dieu vous offre une récompense magnifique.

16Craignez Dieu de toute l’étendue de votre cœur. Écoutez. Obéissez. Donnez une partie de vos biens pour sauver votre âme. Celui qui se sera conservé exempt d’avarice, jouira de la félicité.

17Si vous formez avec Dieu une alliance glorieuse, il multipliera ses bienfaits, il pardonnera vos offenses ; il est reconnaissant et bienfaisant.

18Il connaît ce qui est dévoilé et ce qui est enveloppé des ombres du mystère ; il est puissant et sage.