Le Croyant

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Despret frères.



LE
CROYANT,
poème
par M. C.-F. Matton,
Avocat, Inspecteur cantonal,
Bachelier ès-lettres de l’université de France et membre de
la Société des Gens de Lettres belges.

NIVELLES,
TYP. DESPRET FRÈRES, LITH. ET LIBR.
1852.



TABLE.

(L’Auteur n’ayant pas divisé son poëme par chants, afin d’écarter tout ce qui pourrait le faire soupçonner d’avoir eu la prétention d’écrire une épopée, a pensé que le Lecteur lui saurait gré d’avoir indiqué dans une Table les principaux sujets du Croyant. Cette Table constitue ainsi une sorte de Sommaire.)


 
Pages.
 46


FIN DE LA TABLE.
  1. La copie a été mal interprétée pour un vers de ce passage où on lit Antioche au lieu d’Antiochette. Voici ce vers tel qu’il doit être :

    La blanche Antiochette étale au loin sa plaine.