Le Devisement du monde (français moderne)/Livre 3/Chapitre 25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livre 3 - Chapitre 24 Le Devisement du Monde Livre 3 - Chapitre 26


XXV
De plusieurs différentes coutumes du royaume de Lar.


C’est une coutume en ce pays-là que le roi aussi bien que ses sujets s’assoient à terre ; et lorsqu’on les reprend de cette coutume, ils ont coutume de répondre : « Nous sommes nés de la terre et nous devons retourner en terre, c’est pourquoi nous voulons honorer la terre. » Ils ne sont point accoutumés à la guerre, et quand ils y vont, ils ne se revêtent point d’habillements propres à se garantir des coups, mais ils portent des boucliers et des lances. Ils ne tuent aucun animal ; mais quand ils veulent manger de la viande, ils font en sorte que des gens d’une autre nation tuent les animaux. Tant les hommes que les femmes se lavent le corps deux fois par jour ; et si quelqu’un voulait se dispenser de cette règle, il serait regardé comme un hérétique. Ils punissent rigoureusement les vols et les homicides. Ils n’ont pas l’usage du vin ; et si quelqu’un avait été surpris à en boire, il serait regardé comme un infâme et comme incapable de témoigner en justice. On refuse aussi comme témoins ceux qui ont osé s’exposer aux dangers de la mer, car on les regarde comme des désespérés.


Livre 3 - Chapitre 24 Le Devisement du Monde Livre 3 - Chapitre 26