100%.png

Le Fanatisme/Édition Garnier/Lettre au pape Benoît XIV

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Œuvres complètes de Voltaire, Texte établi par Condorcet, Garniertome 4 - Théâtre (3) (p. 101-102).

LETTRE
AU PAPE BENOÎT XIV.


Bmo Padre,

La Santità Vostra perdonerà l’ardire che prende uno de’ più infimi fedeli, ma uno de’ maggiori ammiratori della virtù, di sottomettere al capo della vera religione questa opera contro il fondatore d’una falsa e barbara setta.

A chi potrei più convenevolmente dedicare la salira della crudeltà e degli errori d’un falso profeta, che al vicario ed imitatore d’un Dio di verità e di mansuetudine ?

Vostra Santità mi conceda dunque di poter mettere a i suoi piedi il libretto e l’autore, e di domandare umilmente la sua protezione per l’uno, e le sue benedizioni per l’altro. Intanto profondissimamente m’inchino, e le bacio i sacri piedi.

Parigi, 17 agosto 1745.


TRADUCTION[1]
Très-Saint Père,

Votre Sainteté voudra bien pardonner la liberté que prend un des plus humbles, mais l’un des plus grands admirateurs de la vertu, de consacrer au chef de la véritable religion un écrit contre le fondateur d’une religion fausse et barbare.

À qui pourrais-je plus convenablement adresser la satire de la cruauté et des erreurs d’un faux prophète, qu’au vicaire et à l’imitateur d’un Dieu de paix et de vérité ?

Que Votre Sainteté daigne permettre que je mette à ses pieds et le livre et l’auteur. J’ose lui demander sa protection pour l’un, et sa bénédiction pour l’autre. C’est avec ces sentiments d’une profonde vénération que je me prosterne, et que je baise vos pieds sacrés.

Paris, 17 auguste 1745.




  1. La traduction de cette dédicace, et des deux lettres qui la suivent, a paru pour la première fois dans les éditions de Kehl. (B.)