Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« La descente aus enfers est plaisante et facile »

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 122).
CXXXVIII.


La descente aus enfers est plaisante et facile
Ouverte à tout venant, mais d'un agile saut
S'en retourner en vie, & revoler en haut
Cest de la vertu sainte un exploit difficile.

Des que la fiere mort la paupiere nous sille
D'un long sommeil de fer, & quelle nous assaut
De son trait outrageus, tout espoir nous deffaut
De revoir du Soleil la carriere mobile.

Tandis que le Seigneur nous en donne loisir
Travaillons au salut, refrenant le desir
Qui du bien eternel esteint la souvenance.

Une fois & non deux seulement nous vivons,
Et si jusququ'a la mort le monde nous suivons,
N'esperons au tombeau de faire penitence.