Les Gaietés/Le Porte-coton du Roi

La bibliothèque libre.
< Les Gaietés(Redirigé depuis Le Porte-coton du Roi)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les GaietésAux dépens de la Compagnie (p. 116-119).


LE PORTE-COTON DU ROI [1].

Air : V’là c’que c’est qu’d’aller au bois.


D’un roi qu’on désira, dit-on,
C’est moi qui suis porte-coton.
À la cour tenant bien ma place,
Je vois, quoi qu’il fasse,
Le roi face à face.
Français, honorez tous en moi
Le porte-coton du roi !

Mes honneurs, longtemps abolis,
Refleurissent avec les lis ;
Au Louvre enfin, la bonne chère
De mon savoir-faire
Fait un ministère.
Français, etc.


Un trône, où même on est porté,
Est un siège trop haut monté ;
Sa Majesté, ne vous déplaise,
Bien plus à son aise
S’assied sur ma chaise.
Français, etc.

Quand le coton nous manquera,
Et c’est quand Wellington voudra,
Qu’une charte que sans réserve
Personne n’observe,
De coton me serve.
Français, etc.

Chez nous, j’en juge à ce qu’on fait,
La peur produit un grand effet.
En vain Milord nous encourage,
Pour le moindre orage,
Je suis à l’ouvrage.
Français, etc.

D’après le mal qu’on eut céans,
J’ai craint monseigneur d’Orléans ;
Mais de coton faisant dépense,
Lui-même, je pense,
Eut mal à la panse [2].
Français, etc.


Mais, grand Dieu ! ne voilà-t-il pas
Qu’au nom du roi des Pays-Bas [3],
Mon maître qui respire à peine,
Tenant sa bedaine,
Près de moi se traîne !
Français, etc.

Fils d’un vaurien dont les projets
Donnaient la colique aux Anglais,
Un autre petit personnage [4],
Malgré son bas âge,
M’accable d’ouvrage.
Français, etc.

Devant moi si quelque suspect
Se bouchait le nez sans respect,
Que par clémence on le châtie,
Qu’il fasse partie
De quelque amnistie [5].

Français, honorez tous en moi
Le porte-coton du roi !



  1. Auquel des premiers valets de chambre de la garde-robe, ou des valets de garde-robe ordinaire, ou des garçons de la garde-robe, était confié l’emploi du coton en question ? L’Almanach royal est muet à cet égard. Le grand-maître de la garde-robe était le comte de Blacas d’Aulps.
  2. Exil du duc d’Orléans en Angleterre (18 octobre 1815).
  3. Double allusion : d’abord à l’Histoire des Pays-Bas, meuble de garde-robe en quatre volumes in-folio ; ensuite à la revendication faite par le ministre des Pays-Bas des tableaux qui avaient appartenu à la Hollande et à la Belgique. Elle détermina la spoliation des musées et bibliothèques de la France.
  4. Le duc de Reichstadt.
  5. L’amnistie de 1816, à propos de laquelle le Nain jaune réfugié disait :

    C’est bien injustement qu’on fronde
    Ce bon gouvernement royal,
    Si généreux et si loyal,
    Quand sa clémence, sans seconde,
    Accorde un pardon général
    Dont elle excepte tout le monde.