Le Tiers Livre/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Œuvres complètes (1552)
Alphonse Lemerre (2 : Le Tiers Livre, Le Quart Livrep. 128-132).

Comment Panurge prent conseil de frère lan des Entommeures.

Chapitre XXVI.


Panvrge estoit fasché des propous de Her Trippa, & avoir passé la bourgade de Huymes, s’addressa à frère Ian, & luy dist becguetant & soy gratant l’aureille guausche. Tien moy vn peu ioyeulx, mon bedon. Ie me sens tout matagrabolisé en mon esprit, des propous de ce fol endiablé. Escoute, couillon mignon.

Couillon moignon.   c. de renom.
c. pâté.   c. naté.
c. plombé   c. laicté.
c. feutré.   c. calfaté.
c. madré.   c. relevé.
c. de stuc.   c. de crotesque
c. Arabesque.   c. asseré.
c. troussé à la leuresque.     c. antiquaire.
c. asceuré.   c. guarancé.
c. calandré.   c. requamé.
c. diapré.   c. estamé.
c. martelé.   c. entrelardé.
c. iuré.   c. bourgeois.
c. grené.   c. d’esmorche.
c. endesué.   c. goildronné.
c. palletoqué.   c. aposté.
c. lyripipié.   c. desiré.
c. vernissé.   c. d’Ebene.
c. de Bresil.   c. de Bouys.
c. organizé.     c. Latin.
c. de passe.   c. à croc.
c. d’estoc.   c. effréné.
c. forcené.   c. affecté.
c. entassé.   c. compassé.
c. farcy.   c. bouffy.
c. polly.   c. iolly.
c. poudrebif.   c. brandif.
c. positif.   c. gérondif.
c. génitif.   c. actif.
c. gigantal.   c. vital.
c. oual.   c. magistral.
c. claustral.   c. monachal.
c. viril.   c. subtil.
c. de respect.   c. de relés.
c. de seiour.   c. d’audace.
c. massif.   c. lascif.
c. manuel.   c. guoulu.
c. absolu.   c. resolu.
c. membru.   c. cabus.
c. gemeau.   c. courtoys.
c. turquoys.   c. fecond.
c. brislant.   c. sifflant.
c. estrillant.   c. gent.
c. vrgent.   c. banier.
c. duisant.   c. brusquet.
c. prompt.   c. prinsaultier.
c. fortuné.   c. clabault.
c. coyrault.   c. vsual.
c. de haulte lisse.   c. exquis.
c. requis.   c. fallot.
c. cullot.   c. picardent.
c. de raphe.   c. Guelphe.
c. Vrsin   c. de triage.
c. de paraige.   c. de mesnage.
c. patronymicque.   c. pouppin.
c. guespin.   c. d’alidada.
c. d’algamala.   c. d’algebra.
c. robuste.   c. venuste.
c. d’appétit.   c. insuperable.
c. secourable.   c. agréable.
c. redoubtable.   c. espouantable.
c. affable.   c. profitable.
c. memorable.   c. notable.
c. palpable.   c. musculeux.
c. bardable.   c. subsidiaire.
c. Tragicque.   c. Satyricque.
c. transpontin.   c. repercussif.
c. digestif.   c. conuulsif.
c. incarnatif.   c. restauratif.
c. figillatif.   c. masculinant.
c. ronssinant.   c. baudouinant.
c. refaict.   c. fulminant.
c. tonnant.   c. estincelant.
c. martelant.   c. arietant.
c. strident.   c. aromatisant.
c. timpant.   c. diaspermatisan.
c. pimpant.   c. ronflant.
c. paillard.   c. pillard.
c. guaillard.   c. hochant.
c. brochant.   c. talochant.
c. auorté.   c. eschalloté.
c. syndicqué.   c farfouillant.
c. belutant.   c. culbutant.

Couillon hacquebutant, couillon culletant frère Ian mon amy, ie te porte reuerence bien grande, & te reseruoys à bonne bouche : ie te prie, diz moy ton aduis. Me doibs ie marier ou non ? Frere lan luy respondit en alaigresse d’esprit, disant. Marie toy de par le Diable, marie toy, & carrillonne à doubles carrillons de couillons. Ie diz & entends le plus toust que faire pourras. Des huy au soir faiz en crier les bancs & le challit. Vertus Dieu, à quand te veulx tu reseruer ? Sçaiz tu pas bien, que la fin du monde approche ? Nous en sommes huy plus pres de deux trabutz & demie toise, que n’estions auant hier. L’Antichrist est desia né, ce m’a Ion dict. Vray est que il ne faist encores que esgratigner sa nourriste & ses gouuernantes : & ne monstre encores les thesaurs. Car il est encores petit. Crescite. Nos qui viuimus. Multiplicamini, il est escript. C’est matière de breuiaire. Tant que le sac de bled ne vaille trois patacz, & le bussart de vin, que six blancs. Vouldrois tu bien qu’on te trouuast les couilles pleines au iugement ? dum venerit iudicare. Tu as (dist Panurge) l’esprit moult limpide & serain, frere Ian couillon Metropolitain, & parlez pertinemment, C’est ce dont Leander de Abyde en Asie, nageant par la mer Hellesponte pour visiter s’amie Hero de Seste en Europe, prioit Neptune & tous les Dieux marins.

Si en allant ie suys de vous choyé,
Peu au retour me chault d’estre noyé.

Il ne vouloit poinct mourir les couilles pleines. Et suys d’aduis que dorenauant en tout mon Salmigondinoys quand on vouldra par iustice exécuter quelque malfaiteur, vn iour ou deux dauant on le face brisgoutter en Onocrotale, si bien que en tous les vases spermaticques ne reste de quoy protraire vn Y Gregoys. Chose si precieuse ne doibt estre follement perdue. Par aduenture engendrera il vn home. Ainsi mourra il sans regret, laissant home pour home.