Le Vieux Cordelier (n°3)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ce document est un des numéros du Vieux Cordelier.
◄  N° 2
N° 4  ►

VIVRE LIBRE (N°. 3.) OU MOURIR.


LE VIEUX
CORDELIER ;



JOURNAL
Rédigé par Camille DESMOULINS,
Député à la Convention, et Doyen des Jacobins.




Quintidi Frimaire, 3e. décade, l'an II de la Républ. une et indivis.


Dès que ceux qui gouvernent seront haïs, leurs concurrens ne tarderont pas à être admirés. (Machiavel.)


Une différence entre la monarchie et la république, qui suffiroit seule pour faire repousser avec horreur, par les gens de bien, le gouvernement monarchique, et lui faire préférer la république, quoiqu'il en coûte pour l'établir, c'est que si, dans la démocratie, le peuple peut être trompé, du moins c'est la vertu qu'il aime, c'est le mérite qu'il croit élever aux places, au lieu que les coquins sont l'essence de la monarchie. Les vices , les pirateries et les crimes qui sont la maladie, des républiques , sont la santé des monarchies. Le cardinal de Richelieu avoue dans son testament politique , où il pose en principe, que le roi doit éviter de se servir des gens de bien. Avant lui, Salluste avoit dit : Les rois ne sauroient se passer des fripons, et au contraire, ils doivent avoir peur et se méfier de la probiré. Ce n’est donc que dans la démocratie que le bon citoyen peut raisonnablement espérer de voir cesser le triomphe de intrigue et du crime; et pour cela, le peuple n'a besoin que d’être éclairé : c'est pourquoi , afin que le règne d’Astrée revienne , je reprends la plume et je veux aider le père Duchesne à éclairer mes concitoyens , et à répandre les semences du bonheur public,

Il y a encore cette différence entre la monarchie et la république, que les règnes des plus méchans empereurs, Tibère, Claude, Néron, Caligula , Domitien, eurent d’heureux commencemens. Tous les règnes ont la joyeuse entrée. L'avantage des républiques est de s’améliorer.

C’est par ces réflexions que le patriote répond d’abord au royaliste, tant, sous cape de Fétat présent de la France , comme si cet état violent et terrible devoit durer: Je vous en entends, messieurs les royalistes, narguer tout bas les fondateurs de la République, et comparer le temps de la Bastille. Vous comptez sur la franchise de ma plume, et vous vous faites un-plaisir malin de la suivre, esquissant fidélement le tableau de ce dernier semestre. Mais je saurai tempérer votre joie, et animer les citoyens d’un nouveau courage. Avant de mener le lecteur aux Breteaux, et sur la place de la Révolution, et de la lui montrer inondée du sang qui coula pendant ces six mois, pour l'éternel affranchissement d’un peuple de vingt-cinq millions d'hommes , et non encore lavée par la liberté et le bonheur public, je vais commencer par reporter les yeux de mes concitoyens sur les règnes des Césars, et sur ce fleuve de sang, sur cet égout dè corruption et d'immondices, coulant perpétuellement sous la monarchie.

Muni de ce numéro préliminaire, le souscripteur, fût il doué de la plus grande sensibilité , se soutiendra facilement, pendant la traversée qu'il entreprend avec moi, de ce période de la révolution. Dans le combat à mort que se livrent, au milieu de nous, la république et la monarchie, et dans la nécessité que l’une où l'autre remportât une victoire sanglante, qui Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/6 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/7 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/8 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/9 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/10 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/11 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/12 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/13 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/14 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/15 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/16 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/17 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/18 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/19 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/20 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/21 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/22 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/23 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/24 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/25 Page:Desmoulins, Camille - Le Vieux cordelier (n°3).pdf/26