Le Zend-Avesta (trad. Darmesteter)/Volume III/Chapitre II

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


 
Traduction de James Darmesteter

Édition : Musée Guimet. Publication : Ernest Leroux, Paris, 1893.
Annales du Musée Guimet, Tome 24.


INTRODUCTION
CHAPITRE II
Formation de la collection avestéenne d’après la tradition parsie


CHAPITRE II


FORMATION DE LA COLLECTION AVESTÉENNE D’APRÈS LA TRADITION PARSIE


I. Histoire de la formation de l’Avesta d’après le Dlnkarl. — L’Avesta brûlé par Alexandre. — Première collection de débris par Valkhash, l’Ashkanide. — Identité probable de Valkhash avec le roi arsacide Vologèse Ier, le contemporain de Néron et de Vespasien.

II. Deuxième collection sous Ardashir Bàbagân, le fondateur de la dynastie sassanide (211-226, 226-241). — Caractère de la restauration sassanide : rétablissement de l’ordre politique et de l’ordre moral. — Rôle du grand prêtre Tansar, théoricien de la révolution. — Histoire de Tansar. — Lettre de Tansar au roi de Tabaristan, Jasnasf. — L’Avesta est en partie une restitution de Tansar.

III. Additions à l’Avesta sous Shàhpûhr Ier (241-272).

IV. L’orthodoxie définitivement constituée par Adarbâd Mahraspand sous Shàhpûhr II.

Le Dînkart ne nous donne pas seulement le tableau de ce qu’était l’Avesta sassanide : il nous donne aussi l’histoire, ou du moins une histoire de cet Avesta, de ses origines, de ses vicissitudes et de sa transmission 1 [1].


  1. 1. Le Dînkart donne de cette histoire deux versions, inégalement développées, mais essentiellement concordantes : l’une (document A), dans le dernier chapitre du IIIe livre (publiée et traduite par Haug, dans l’Introduction à son Zand-Pahlavi Glossary, p. xxxi sq. ; traduite de nouveau sur un texte plus correct par West, Dînkart, Introduction, pp. xxx-xxxi) ; l’autre (document B), au début du livre IV (publiée et traduite par Haug, dans son Essay on Pahlavi, 149 ; retraduite par West, Dînkart, 412-415).