75%.png

Les Amours (1553)/Poème 133

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les amours de P. de Ronsard Vandomois, nouvellement augmentées par lui, & commentées par Marc Antoine de Muret. Plus quelques odes de l'auteur, non encor imprimées
chez la veuve Maurice de la Porte (p. 154).

Vile de Blois, le sejour de Madame,
Le ni des Rois & de ma voulonté,
Ou je suis pris, ou je suis surmonté,
Par un œil brun qui m'outreperce l'ame :

Sus le plus haut de sa divine flame,
Pres de l'honneur, en grave magesté,
Reveremment se sied la chasteté,
Qui tout bon cœur de ses vertus enflame.

Se loge Amour dans tes murs pour jamais,
Et son carquois, & son arc desormais
Pendent en toi, comme autel de sa gloire :

Puisse il toujours sous ses plumes couver
Ton chef roial, & nu toujours laver
Le sien crespu dans l'argent de ton Loire.