Les Amours (1553)/Poème 84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les amours de P. de Ronsard Vandomois, nouvellement augmentées par lui, & commentées par Marc Antoine de Muret. Plus quelques odes de l'auteur, non encor imprimées
chez la veuve Maurice de la Porte (p. 99-100).


Si l'écrivain de la mutine armée
Eût veu tes yeus, qui serf me tiennent pris,
Les fais de Mars il n'eût jamais empris,
Et le Duc Grec fût mort sans renommée.

Et si Pâris, qui vit la valée
La grand'beauté dont son cœur fut espris,
Et sans honneur Venus s'en fût allée.

Mais s'il avient, ou par le vueil des Cieus,
Ou par le trait qui sort de tes beaus yeus,
Qu'en publiant ma prise & ta conqueste,

Oultre la Tane on m'entende crier,
Iö, iö, quel myrte ou quel laurier
Sera bastant pour enlasser ma teste ?