Mozilla.svg

Les Fiancés (Manzoni 1840)/Notice biographique

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par le marquis de Montgrand.
Garnier (p. 561-562).


NOTICE BIOGRAPHIQUE

SUR


LES PERSONNAGES CITÉS AU CHAPITRE XXVII
__________


Cardan, né à Paris en 1501, médecin, géomètre, astrologue, serait plus estimé pour ses vastes connaissances s’il ne les eût mêlées d’étranges aberrations. Il a laissé un grand nombre d’ouvrages sur diverses matières.

Alchabitius, dont le véritable nom est Abdelazys, astrologue arabe, vivait vers le milieu du dixième siècle de l’ère chrétienne. Il a laissé un traité d’astrologie judiciaire, traduit en latin par Jean Hispalensis vers le douzième ou le treizième siècle.

Porta (Jean-Baptiste), né à Naples vers l’an 1550, fut un physicien célèbre pour l’époque et eut un grand renom dans plusieurs branches des sciences humaines. Il était entiché d’astrologie.

Albert, dit le Grand, savant distingué, né en Souabe, vers la fin du douzième ou le commencement du treizième siècle.

Delbio (Martin-Antoine), né à Anvers le 17 mai 1551, a composé plusieurs ouvrages, parmi lesquels celui qui eut le plus de vogue, en raison de la nature du sujet, est intitulé : Disquisitionum magicarum lib. sex. L’auteur y fait preuve d’une grande crédulité.

Tarcagnota (Jean), historien, né à Gaëte vers la fin du quinzième siècle.

Dolce (Louis), né à Venise en 1508, fut historien, orateur, grammairien, rhéteur, philosophe, poëte, éditeur, traducteur ; il écrivit dans tous les genres, mais n’excella dans aucun.

Bugatti (Gaspard), né à Milan dans le commencement du seizième siècle, a composé plusieurs ouvrages d’histoire, et notamment une histoire universelle depuis le commencement du monde ; le tout à peu près oublié de nos jours.

Campana (César), né à Aquila, mort en 1606, a laissé plusieurs ouvrages d’histoire.

Guazzo (Marc), poëte et historien, né à Padoue vers la fin du quinzième siècle, est auteur de plusieurs ouvrages d’histoire et autres.

Bodin (Jean), né à Angers vers l’an 1500. Le nommer doit suffire.

Cavalcanti (Barthélemi), né à Florence en 1503, a laissé des ouvrages estimés sur l’art militaire des anciens et sur la politique.

Sansovino (François), né à Rome en 1521, a composé un grand nombre d’ouvrages d’histoire, de politique et autres.

Paruta (Paul), né à Venise le 14 mai 1540, et qui a occupé de hautes dignités dans le gouvernement de cette république, a laissé des ouvrages fort estimés sur la politique et l’histoire.

Boccalini (Trajan), né à Lorette en 1556, s’est rendu célèbre dans son temps par les satires politiques dont il est l’auteur.

Machiavel.

Botero (Jean), né en 1540 à Bene, en Piémont, a réfuté les Maximes de Machiavel dans plusieurs ouvrages, dont le plus remarquable, la Ragione di stato, a été traduit dans toutes les langues vivantes et même en latin.

Paris del Pozzo, né dans le duché d’Amalfi, dans le quinzième siècle, jurisconsulte renommé de son temps, et qui avait occupé de hautes charges dans le royaume de Naples, a laissé un traité sur le duel, matière dans laquelle il était très-versé, et sur laquelle on venait de loin recourir à ses lumières.

Fausto, né à Longiano, dans la Romagne, vers le commencement du seizième siècle, a laissé, entre autres ouvrages, un traité intitulé : Il Duello regolato alle legi dell’onore ; le Duel réglé selon les lois de l’honneur.

Urrea (Jérôme), né vers l’année 1515 à Epila, en Aragon, a composé plusieurs ouvrages, dont le plus estimé est un Dialogue sur le véritable honneur militaire et les moyens de concilier l’honneur avec la conscience. L’abus des duels y est vivement censuré.

Muzio, écrivain italien, contemporain de Fausto, lui fit une longue guerre au sujet du Duello regolato de ce dernier.

Romei, autre écrivain dont les ouvrages traitaient du duel.

Albergato (Fabio), natif de Bologne, vivait vers le milieu du seizième siècle. Il est l’auteur, entre autres ouvrages, d’un Trattato del modo di ridurre a pace l’inimicizie private, Traité sur le moyen de pacifier les inimitiés privées.

Il Forno, ovvero della Nobilità, et il Forno secondo sont deux dialogues faisant partie des nombreuses productions du Tasse.

Birago (François), né à Milan dans l’année 1562, auteur italien d’une grande autorité dans la Scienza cavalleresca, a composé nombre d’ouvrages qui presque tous traitent de cette matière.

Olevano, écrivain italien, a composé des traités sur les duels.