Les anciens couvents de Lyon/37.7. Saint-Charles

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Emmanuel Vitte (p. 626).

PÉNITENTS DE SAINT-CHARLES


LE souvenir de la peste désolante de 1627 s’étant perpétué dans Lyon avec l’esprit de pénitence, quelques bourgeois de la ville fondèrent une société sous le patronage de Saint-Charles, connu par son crédit auprès de Dieu contre le fléau de la peste et des maladies brûlantes, qui privent les villes et les campagnes des secours du bétail et des aliments de santé. Ils tinrent leurs assemblées successivement en plusieurs chapelles de la ville, à Saint-Côme, à Saint-Martin de la Chana, et longtemps en celle de Saint-Pierre, derrière la chapelle de la sainte Vierge, au cloître d’Ainay. Mgr Camille de Neuville, en 1682, les érigea en confrérie de Pénitents. En 1735, ils firent construire, sur le rempart du Rhône, une chapelle très propre, avec ses appartenances, dont la principale entrée était sur la rue neuve de la Charité, au bout de la rue Sainte-Hélène. Ils étaient vêtus d’un sac blanc et ceints d’un cordon rouge.