Lettres à Alfred de Musset et à Sainte-Beuve/Texte entier

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par S. RocheblaveCalmann Lévy, éditeur (p. 1-326).
Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/9
LETTRES


À


ALFRED DE MUSSET


ET À


SAINTE-BEUVE

Droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays, y compris la Suède, la Norvège et la Hollande.


IMPRIMERIE CHAIX, RUE BERGÈRE, 20, PARIS. — 12962-6-97. — (Encre Lerilleux).


Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/13

INTRODUCTION

LA FIN D’UNE LÉGENDE

Rien d’impur ne restera dans le sillon
de ma vie où tu as passé… Celui qui n’a
pas su t’honorer quand il te possédait
peut encore y voir clair à travers ses
larmes, et t’honorer dans son cœur, où
ton image ne mourra jamais[1].

.
(Lettres d’adieu de Musset à G. Sanden quittant Venise, 1834.)


… Une histoire vraie, qui masque peut-être
la folie de l’un et l’affection de l’autre,
la folie de tous deux si l’on veut, mais
rien d’odieux ni de lâche dans les cœurs,
rien qui doive faire tache sur des âmes
sincères[2].

(Lettres de G. Sand à Sainte-Beuve à propos des Lettres, le 6 février 1861.)


Pendant près de soixante ans, une légende a régné sur l’amante de Musset. Cette légende, le beau petit livre d’Arvède Barine sur Alfred de Musset[3] était en train d’en faire sûre et discrète justice auprès des lettrés, quand la question, qu’on pouvait tenir pour résolue, s’est bruyamment rouverte dans la presse quotidienne. On sait ce qu’il en est advenu. Les « révélations » de certains journaux ont excédé le lecteur, le pagellisme l’a écœuré. Quant au fond du débat, qui devenait confus, il s’en est à peu près désintéressé, tout simplement. Musset fut-il un martyr ? George Sand fut-elle un bourreau ? N’y eut-il qu’une victime ? Y en eut-il deux ? Questions chaudement discutées d’abord, puis noyées dans la marée montante du reportage, puis abandonnées par lassitude. Déçu dans sa curiosité naturelle, rebuté par des scandales inattendus, le public n’a bientôt demandé qu’une chose, c’est qu’on lui laissât la paix, et qu’on la laissât aux morts, par surcroît.

Mais est-ce là un jugement ? Le dernier mot n’a pas été prononcé, le débat demeure ouvert. L’opinion s’est lassée, soit ; mais la fatigue est-elle une conclusion ?

Ce ne sera pas, croyons-nous, fatiguer Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/19 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/20 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/21 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/22 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/23 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/24 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/25 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/26 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/27 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/28 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/29 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/30 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/31 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/32 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/33 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/34 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/35 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/36 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/37 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/38 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/39 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/40 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/41 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/42 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/43 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/44 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/45 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/46 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/47 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/48 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/49 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/50 profanateurs d’outre-tombe : « Prenez garde que je n’écrive sur sa tombe qu’elle était sincère, bonne et grande ![4] »

Pourquoi ne pas s’en tenir à ce cri ? Pourquoi ne pas réconcilier dans la mort ceux qui ne se haïrent jamais dans la vie ? Soyez sûrs que, par les nuits calmes, l’if sombre de Nohant et le pâle saule du Père-Lachaise s’inclinent, attirés d’instinct l’un vers l’autre, et que, malgré la distance, la même brise caressante vient les baiser, qui murmure dans leur feuillage des mots fraternels.

S. ROCHEBLAVE.

LETTRES À ALFRED DE MUSSET

AVANT-PROPOS


À MON AMI ÉMILE AUCANTE[5]

Mon cher Émile,

Vous connaissez toutes les lettres qui m’ont été écrites par Alfred de Musset, et toutes celles qu’il a reçues de moi. Vous savez que cette correspondance est la meilleure réfutation des calomnies dont j’ai été l’objet. Parmi toutes ces calomnies, il en est quelques-unes qui m’ont blessée profondément, quelque habituée que je sois à tout supporter en ce genre ; et voici celles que je tiens à réduire à néant : L’accusation de jalousie littéraire ! Celle d’avoir été la cause d’une grave maladie, en suscitant à Alfred de Musset des chagrins antérieurs à cette maladie ; celle de l’avoir mal soigné, négligé, abandonné durant cette maladie ; de l’avoir affligé, menacé, chassé durant sa convalescence ; celle enfin de l’avoir rappelé et ramené à moi pour l’affliger et le menacer encore. Tout cela est odieux et stupide, et si étranger à mon caractère, si contraire à mes instincts, que je n’éprouve aucun besoin de m’en justifier durant ma vie. Il me semble que la plupart de mes contemporains se lèveraient pour me dire que c’est inutile, que l’œuvre de toute ma vie proteste contre la haine de quelques-uns, et que je n’ai rien à prouver devant la conscience publique. Mes contemporains ont su que si, à cause de lui, j’avais été mal jugée, à cause de moi, lui aussi, avait été accusé, parfois condamné. J’ai donc jugé à propos, pour lui comme pour moi, non de raconter notre histoire, mais de présenter, sous le voile de la fiction, une certaine situation, où d’autres que nous ont pu se trouver, et qu’il est facile d’expliquer avec logique, avec droiture, avec le sentiment de l’équité surtout.

Ce tableau d’une lutte morale, c’est Elle et Lui, un roman dont le sujet n’a rien de réel, mais dont le fond est profondément vrai et porte avec soi son enseignement utile pour tous : l’historique de certains états de l’âme, au siècle où j’ai vécu.

Mais l’appréciation de tout ceci peut devenir confuse pour ceux qui nous survivront. Quand notre présent sera leur passé, il en sortira un peu de légende, et la légende, qui n’est qu’un ensemble de versions diverses, s’emparera du fait actuel et n’y laissera peut-être plus rien de vrai. Voilà pourquoi je tiens, dans l’intérêt de la vérité, à ce que la correspondance que je vous confie puisse être publiée un jour.

C’est votre avis, c’est celui de tous les amis sérieux que j’ai consultés.

Avant toute autre mesure, il s’agissait de mettre les autographes en sûreté. Nous y avons pourvu ensemble.

Quant à la publication, vous avez bien Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/58 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/59 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/60 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/61 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/62 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/63 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/64 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/65 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/66 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/67 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/68 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/69 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/70 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/71 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/72 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/73 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/74 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/75 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/76 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/77 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/78 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/79 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/80 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/81 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/82 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/83 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/84 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/85 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/86 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/87 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/88 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/89 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/90 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/91 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/92 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/93 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/94 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/95 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/96 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/97 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/98 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/99 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/100 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/101 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/102 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/103 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/104 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/105 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/106 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/107 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/108 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/109 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/110 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/111 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/112 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/113 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/114 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/115 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/116 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/117 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/118 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/119 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/120 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/121 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/122 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/123 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/124 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/125 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/126 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/127 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/128 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/129 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/130 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/131 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/132 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/133 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/134 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/135 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/136 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/137 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/138 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/139 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/140 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/141 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/142 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/143 je ne peux plus rien pour t’en préserver, faut-il prolonger cette honte pour moi, et ce supplice pour toi-même ? Mes larmes t’irritent. Ta folle jalousie à tout propos, au milieu de tout cela ! Plus tu perds le droit d’être jaloux, plus tu le deviens ! cela ressemble à une punition de Dieu sur la pauvre tête. Mais, mes enfants, à moi, oh ! mes enfants, mes enfants, adieu, adieu, malheureux que tu es, mes enfants, mes enfants !…

XVIII

1836 ou 1887[6].

Mon cher enfant, avec les gens qu’on n’aime ni n’estime, on peut avoir des exigences et ne pas se donner la peine de les motiver. De moi à toi, il n’en sera jamais ainsi, et je ne te demanderai jamais rien, sans savoir de toi-même à quel point tu approuves ma demande. Malgré ton reproche, je persiste à penser que j’ai dû te dire la cause d’une inquiétude qui ne me serait jamais venue, si la personne dont je t’ai parlé n’y avait donné lieu. Pouvais-je inventer un motif ? Je ne pense pas que tu eusses trouvé fort agréable et fort délicate une réclamation impérieuse et sèche. J’ai dû tout te dire. C’est mon cœur qui me l’a conseillé ; et il me semble qu’une injure par moi reçue en silence, et lavée entre toi et moi dans le secret d’une lettre, n’est pas subie sans modération et sans dignité.

Pour en finir au plus vite avec le chapitre des explications, je crois pouvoir affirmer qu’on s’est trompé en me supposant gratuitement de l’humeur à propos d’une lettre que tu ne m’aurais pas écrite. Je ne sais ce que cela veut dire. Je me souviens d’avoir été brisée, je ne me souviens pas d’avoir eu du dépit ou du mécontentement sur quoi que ce soit. Je me souviens de m’être éveillée à Nohant couverte de taches hépatiques de la tête aux pieds, et de n’avoir pas cessé depuis ce jour-là d’avoir mal au foie. C’est bien assez des maux réels sans y joindre des piqûres d’amour-propre. Je t’avoue qu’il n’y avait pas place en moi pour les petites choses à cette heure solennelle et décisive de ma vie.

J’approuve tout à fait ton idée relativement à nos lettres. Il m’eût été fort amer de te rendre les tiennes, et si je pouvais croire que les miennes ont le même prix à tes yeux, je ne te les réclamerais pas. Mais tout cela est bien différent. N’importe. Tes lettres sont à la Châtre, chez une femme qui m’est dévouée[7] et qui croit avoir des bijoux en dépôt dans une cassette. Ces lettres sont cachetées et portent ta suscription. Je ne les ai jamais relues sans les recacheter aussitôt après et sans les replacer dans cet asile sûr et inviolable. Je ne les croirais pas assez bien gardées chez moi. La mort vous surprend à toute heure, et on ne sait quelle main ouvre vos tiroirs dès que vous avez fermé l’œil. Je puis donc être mieux que toi le gardien de ce double dépôt. En même temps que je le scellerai, je te donnerai l’adresse et le nom de la femme à qui tu dois le réclamer, si, comme il est probable, je pars la première pour le grand voyage.

Avant tout, je t’enverrai tes lettres dès que je serai au pays, afin que tu en retranches ce que tu voudras. Si tu veux m’envoyer les miennes pendant que je suis ici, tu m’épargneras le port d’un fort gros paquet à la poste de La Châtre. Si tu aimes mieux attendre la réception du tien, fais comme tu voudras.

Adieu, mon enfant. Dieu soit avec toi.

GEORGE SAND

LETTRES À SAINTE-BEUVE

I

Paris, 25 janvier 1833.

Serai-je bien indiscrète si je vous demande deux places pour la première représentation de Lucrèce Borgia ? Vous êtes l’ami de Victor Hugo, et nous sommes, mon pseudonyme et moi, ses fervents admirateurs. Il ne peut pas vous refuser, et il ne doit pas nous repousser de la foule qui veut son triomphe.

Si je suis importune, cependant, dites-le-moi, mais venez me le dire vous-même. J’en subirai l’arrêt avec plus de résignation.

II

Paris, 28 janvier 1833.

Je vous remercie, monsieur, de ne m’avoir

pas oubliée pour ces places de théâtre ; mais Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/152 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/153 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/154 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/155 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/156 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/157 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/158 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/159 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/160 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/161 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/162 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/163 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/164 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/165 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/166 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/167 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/168 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/169 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/170 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/171 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/172 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/173 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/174 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/175 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/176 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/177 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/178 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/179 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/180 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/181 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/182 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/183 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/184 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/185 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/186 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/187 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/188 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/189 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/190 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/191 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/192 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/193 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/194 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/195 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/196 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/197 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/198 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/199 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/200 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/201 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/202 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/203 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/204 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/205 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/206 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/207 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/208 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/209 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/210 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/211 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/212 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/213 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/214 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/215 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/216 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/217 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/218 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/219 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/220 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/221 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/222 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/223 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/224 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/225 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/226 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/227 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/228 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/229 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/230 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/231 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/232 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/233 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/234 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/235 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/236 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/237 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/238 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/239 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/240 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/241 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/242 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/243 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/244 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/245 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/246 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/247 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/248 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/249 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/250 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/251 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/252 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/253 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/254 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/255 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/256 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/257 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/258 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/259 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/260 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/261 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/262 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/263 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/264 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/265 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/266 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/267 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/268 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/269 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/270 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/271 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/272 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/273 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/274 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/275 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/276 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/277 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/278 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/279 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/280 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/281 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/282 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/283 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/284 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/285 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/286 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/287 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/288 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/289 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/290 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/291 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/292 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/293 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/294 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/295 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/296 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/297 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/298 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/299 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/300 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/301 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/302 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/303 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/304 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/305 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/306 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/307 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/308 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/309 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/310 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/311 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/312 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/313 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/314 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/315 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/316 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/317 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/318 Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/319

TABLE



INTRODUCTION. la fin d’une légende 
 i
lettres à alfred de musset 
 1
lettres à sainte-beuve 
 97

IMPRIMERIE CHAIX, RUE BERGÈRE, 20, PARIS. — 12962-6-97. — (Encre Lerilleux).


Page:Sand - Lettres a Alfred de Musset et a Sainte-Beuve.djvu/324

  1. P. Mariéton : Une Histoire d’amour, p. 131.

  2. Vicomte de Spoelberch de Lovenjoul : La Véritable Histoire
    de « Elle et Lui », p. 225.
  3. Alfred de Musset, par Arvède Barine, Hachette, in-12, 1893.
  4. La lettre est de 1835. On a pu la lire tout entière dans l’ouvrage de M. Mariéton, aux pages 240-242 des premières éditions ; la phrase que nous citons est tirée de la page 141.
  5. Expressément chargé par George Sand, ainsi qu’on va le voir, de publier après sa mort, en tout ou en partie, sa correspondance avec Alfred de Musset, M. Émile Aucante, respectueux des volontés exprimées par la famille de Musset, se borne à publier les lettres de George Sand, telles qu’il les a reçues de ses mains et dans l’ordre où elle-même les avait laissées. — Les notes qui suivent sont de M. Émile Aucante.
  6. Indication de George Sand, au crayon bleu.
  7. Certainement Ursule Josse, femme d’un cordonnier et amie d’enfance de George Sand, qui parle beaucoup d’elle dans l’Histoire de sa vie.