Lettres à Herzen et Ogareff/Projet de proclamation aux Polonais

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lettres à Herzen et Ogareff
Projet de proclamation aux Polonais par Bakounine



PROJET DE PROCLAMATION AUX POLONAIS
PAR BAKOUNINE


Frères Polonais !


Vous vous êtes soulevés pour reconquérir votre liberté et votre sainte patrie, provoqués pour cette lutte inégale par le pire des gouvernements, le gouvernement de Saint-Pétersbourg. Nous, Russes, nous avons toujours gardé la ferme conviction que la cause de l’indépendance de la Pologne et de la liberté de ses enfants est inséparable de notre cause russe et de l’émancipation de notre pays. Abhorrant comme vous, plus que vous, cet impérialisme pétersbourgeois allemand qui tue la Russie et la Pologne en les livrant aux Prussiens et à tous les Allemands ; indignés par les extrémités et les fureurs auxquelles se sont livrés en Pologne nos malheureux soldats, aveuglés dans leur enivrement et toujours sur l’ordre et sous le commandement de ces mêmes Allemands, leurs chefs, nous venons à vous pour partager votre sort, combattre avec vous pour le triomphe de la sainte cause de notre et de votre liberté ou mourir avec vous en combattant. Et s’il le faut, nous donnerons notre vie avec bonheur, car en mourant, nous aurons la conscience que l’idée de la liberté ne mourra pas avec nous et que bientôt la Pologne émancipée tendra fraternellement à la Russie sa main libératrice.


Nota. — Nous trouvons ce projet de proclamation à l’envers d’une lettre dont il n’est resté que le fragment suivant, se rapportant à l’arrivée de la femme de Bakounine à Londres pendant qu’il se trouvait en Suède (Drag.)