Lexique de l’ancien français/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


  • contrecors, s. m., rencontre.
  • contredaignier, v. a., faire cas de, témoigner de la considération, de l’honneur ‖ dédaigner, mépriser.
  • contredicte, s. f., contradiction, opposition.
  • contrediement, s. m., contradiction, opposition.
  • contredire, v. a., défendre, interdire, disputer ‖ refuser ‖ p. pas., qui refuse ‖ maudit ‖ contradictoire.
  • contredisance, s. f., contradiction, opposition.
  • contredisement, s. m., contradiction, opposition.
  • contredit, s. m., contradiction, opposition ‖ jugement contradictoire.
  • contreescrire, v. a., copier (un écrit) ‖ contrefaire ‖ abs., faire un écrit opposé à un autre.
  • contreescrit, s. m., reproduction d’un écrit.
  • contrefaire, v. a., imiter, reproduire par le dessin ou la peinture ‖ affecter, faire paraître.
  • contrefaisance, s. f., contrefaçon.
  • contrefaiscé, adj., qui a les fasces en opposition.
  • contrefaisure, s. f., infraction.
  • contrefait, s. m., imitation.
  • contrefaiteresse, s. f., celle qui contrefait.
  • contrefaiteur, s. m., celui qui contrefait, contrefacteur.
  • contrefaiture, s. f., contrefaçon, imitation ‖ état de celui qui est contrefait.
  • contreferir, v. a., repousser.
  • contrefermer, v. a., consolider.
  • contrefeur, s. m., exaction.
  • contrefiance, s. f., contre-gage.
  • contreficheur, s. m., celui qui fiche, qui plante.
  • contrefichier, v. a., ficher, planter.
  • contrefique, s. f., réserve, correctif.
  • contrefoier, s. m., partie du foyer.
  • contreforchier, v. n., résister par la force.
  • contreforter, v. a., soutenir avec un contrefort.
  • contrefront, s. m., la partie opposée au front.
  • contregaber, v. a., railler à son tour.
  • contregagement, s. m., représailles.
  • contregagier, v. a., attaquer reconventionnellement ‖ rendre la pareille de, venger ‖ v. n., user de représailles, rendre la pareille.
  • contregagiere, s. f., représailles.
  • contregaite, s. f., sentinelle opposée à d’autres.
  • contregaitier, v. a., épier, guetter de son côté ‖ v. réfl., se garder, se mettre en garde.
  • contregardeur, s. m., celui qui garde contre, qui défend de.
  • contrehastier, adj., qui se tient toujours au coin du feu ‖ s. m., grand chenet de cuisine à plusieurs crans, pour les broches.
  • contrehuis, s. m., porte faisant séparation.
  • contrejengle, s. f., répartie, réponse.
  • * contrejoie, s. f., ennui.
  • contrelire, v. a., vérifier, collationner.
  • contrelouer, v. a., sous-louer.
  • contremandant, s. m., celui qui contremande.
  • contremande, s. f., contre-ordre ‖ exception dilatoire.
  • contremandeor, s. m., le chargé de procuration qui proposait le contremant.
  • contremander, v. a., empêcher ‖ refuser de comparaître (devant un tribunal) ‖ renvoyer sans les entretenir les barons qu’on a mandés ‖ v. n., faire attester par deux témoins que l’on est hors d’état de se présenter à l’assignation ‖ s’excuser.
  • contremant, s. m., excuse proposée en justice pour faire remettre une assignation, avec l’engagement de venir à un jour certain ‖ action de renvoyer ‖ excuse en général ‖ défense.
  • * contremejane, adj. f., voile contremejane, voile de contre-artimon.
  • contremettre (se), v. réfl., se placer contre.
  • contremoier, v. a., saisir ‖ mettre en équilibre, équilibrer ‖ n’estre pas contremoié, ne pouvoir être mis en balance, n’être pas de semblable nature ‖ au bien contremoier, à parler proprement.
  • contremonstrance, s. f., démonstration en sens inverse.
  • contremont, prép., du côté de... en montant.
  • contremonter, v. n., aller à contremont, aller en haut, par en haut ‖ v. a., remonter (une rivière), monter contre, le long de.
  • contrendroit, s. m., pièce d’étoffe formant le dessous d’un coussin, d’un carreau, l’intérieur d’un jupon.
  • contrenvers, s. m., étoffe servant à protéger la doublure, la garniture extérieure d’un vêtement.
  • contrepaincter, v. a., peindre.
  • contrepaler, v. a., appuyer, soutenir.
  • contrepan, s. m., fonds de terre assigné pour sûreté d’une rente ou d’un cens dû sur un autre fonds ‖ compensation.
  • contrepaner, v. a., compenser ‖ hypothéquer.
  • contrepanir, v. a., arrêter, saisir.
  • contrepapier, s. m., rôle.
  • contreparler, v. a., contredire.
  • contreparsonnier, s. m., copartageant.
  • contrepart, s. f., partie adverse.
  • contrepasser, v. a., dépasser ‖ atteindre, frapper ‖ passer, omettre ‖ enfreindre ‖ v. n., passer.
  • contrepensement, s. m., pensée amenée par une autre.
  • contrepenser, v. a., rouler (une pensée) dans son esprit, penser plusieurs fois, réfléchir sérieusement à (une chose).
  • contrepenseur, s. m., celui qui contrecarre les pensées d’un autre.
  • contreperrer, v. a., paver.
  • contrepeser, v. a., compenser (le poids d’une chose par le poids d’une autre) ‖ v. n., répugner, déplaire.
  • contrepeter, v. a., imiter, contrefaire ‖ v. n., contrepeter a, insulter à ‖ équivoquer en faisant une contre-petterie.
  • contrepiller, s. m., pilier formant contrefort.
  • contrepleder, v. a., plaider contre.
  • contreplege, s. m., caution qui répond de la caution, caution fournie par le défenseur.
  • contreplegement, s. m., caution qui répond de la caution, caution fournie par le défenseur.
  • contrepois, s. m., action de peser.
  • contrepoisement, s. m., représailles.
  • contreporter, v. a., colporter.
  • contreporteur, s. m., colporteur.
  • contreposer, v. a., opposer ‖ contrebalancer ‖ p. pas., placé en face.
  • contreprendre, v. a., entreprendre.
  • contreprier, v. n., faire une prière contraire.
  • contreprise, s. f., représailles.
  • contreprisier, v. a., apprécier ‖ comparer.
  • contrerabat, s. m., manteau de cheminée.
  • contreregart, s. m., regard.
  • contreresistance, s. f., résistance mutuelle.
  • contrereverberer, v. a., réverbérer, réfléchir.
  • contrerimoier, v. n., opposer rime à rime, opposer un poème à un autre.
  • contreriverer, v. n., remonter une rivière.
  • contrerivet, s. m., appui d’un clou rivé.
  • contreroleux, adj., disposé à critiquer, à censurer.
  • contrerondelle, s. f., rondelle servant d’appui.
  • contrerostier, s. m., gril pour rôtir.
  • contrerostissoir, s. m., gril pour rôtir.
  • contresieger, v. a., contre-assiéger.
  • contresierer, v. a., fermer avec une barre traversale, verrouiller, enfermer au verrou.
  • contresigne, s. m., contre-seing.
  • contresignet, s. m., contre-seing.
  • contressaieur, s. m., contrôleur.
  • contrest, s. m., contestation, procès, opposition, résistance.
  • contrestable, adj., qui oppose de la résistance, contre quoi il faut lutter, combattre.
  • contrestal, s. m., résistance, opposition.
  • contrestance, s. f., résistance, opposition.
  • contrestant, p. prés., qui s’oppose ‖ non contrestant, nonobstant, malgré ‖ non contrestant que, quoique.
  • contreste, s. f., résistance, opposition.
  • contrestement, s. m., résistance, opposition.
  • contrester, v. n., résister, s’opposer ‖ v. réfl., s’opposer ‖ s’empêcher, se contenir ‖ v. a., empêcher, s’opposer à ‖ défendre ‖ contrester que, empêcher que.
  • contrestre, v. n., s’opposer.
  • contresuir, v. a., suivre exactement.
  • contretaillant, p. prés., ayant des dispositions contraires.
  • contretaille, s. f., taille qui sert à en vérifier une autre.
  • contretempeste, s. f., ouragan.
  • contretenail, s. m., ce qui appuie, ce qui soutient.
  • contretenement, s. m., opposition, résistance.
  • contreteneur, s. f., haute-contre ‖ teneur, suite.
  • contretenir, v. a., résister, s’opposer à, repousser, arrêter ‖ disputer, contester, refuser, défendre ‖ contenir, modérer ‖ soutenir, maintenir ‖ retenir, garder ‖ v. réfl., se soutenir contre, résister ‖ se maintenir, se conduire ‖ v. n., résister, s’opposer.
  • contretenser, v. a., défendre, protéger, garantir.
  • contretenue, s. f., résistance.
  • contretoisement, s. m., opposition.
  • contretorner, v. a., tourner dans un autre sens ‖ v. n., tourner en sens inverse.
  • contretouaille, s. f., sorte de serviette.
  • contretouaillette, s. f., dim. de contretouaille.
  • contretrover, v. a., trouver, composer (une chanson).
  • contreuve, s. f., invention, imagination ‖ fable, conte, mensonge fait à plaisir.
  • 1. contreval, s. m., l’aval d’une rivière.
  • 2. contreval, adv., en descendant, en bas ‖ prép., en bas de, le long de. Cf. Contraval.
  • contrevaler (se), v. réfl., descendre.
  • contrevaloir, v. a., égaler en valeur.
  • contrevenge, s. f. et m., vengeance, revanche.
  • contrevengeance, s. f., vengeance, revanche.
  • contrevengement, s. m., vengeance, revanche.
  • contrevengier, v. a., se venger de, user de représailles pour ‖ v. réfl., se venger.
  • contrevers, s. m., revers.
  • contrevoler, v. n., voler à l’encontre.
  • contrevouloir, v. n., vouloir le contraire, s’opposer.
  • contrevue, s. f., vue, pensée.
  • contribler, v. a., froisser, écraser.
  • contribuer, v. a., dépenser ‖ attribuer.
  • contribuir, v. n., contribuer.
  • contribuler, v. a., froisser, écraser ‖ p. pas., écrasé de tristesse, de remords, contrit.
  • contributeur, s. m., officier qui lève les contributions ‖ celui qui contribue.
  • contributif, adj., qui est soumis à une contribution.
  • contributoire, adj., qui contribue.
  • contricion, s. f., action de broyer, de briser, de détruire ‖ broiement, brisure ‖ état de ce qui est brisé, broyé.
  • contrir (se), v. réfl., se repentir, être contrit.
  • contrire, v. a., broyer, briser ‖ s. m., contrition.
  • contristable, adj., qui cause de la tristesse ‖ affligeant, pénible ‖ attristé.
  • contristatif, adj., affligeant.
  • contristation, s. f., affliction.
  • contristement, s. m., affliction.
  • controublement, s. m., trouble, désordre.
  • controvaille, s. f., invention, imagination ‖ mensonge ‖ fantaisie.
  • controvance, s. f., invention ‖ imagination.
  • controvement, s. m., tout ce qui est trouvé, inventé, invention, fiction.
  • controveor, s. m., celui qui trouve, qui imagine.
  • controver, v. a., trouver, imaginer, avoir l’idée d’inventer.
  • controveresse, s. f., celle qui trouve, qui imagine.
  • controverie, s. f., invention, mensonge.
  • controvers, adj., opposé, contradictoire ‖ hostile ‖ controversé.
  • controversement, s. m., dispute, querelle.
  • controversie, s. f., controverse, débat, querelle, dispute.
  • controversion, s. f., controverse, débat, querelle, dispute.
  • controversios, adj., qui aime les controverses, les débats, les querelles.
  • controversité, s. f., controverse, dispute, querelle.
  • controveüre, s. f., invention, imagination ‖ mensonge.
  • 1. contumace, s. f., opiniâtreté, entêtement ‖ révolte, résistance.
  • 2. contumace, adj., opiniâtre, récalcitrant ‖ rebelle, en parlant de maladie.
  • contumacement, adv., obstinément.
  • contumacie, s. f., opiniâtreté.
  • contumacion, s. f., T. de cout., non-comparution d’un accusé devant la justice ‖ jugement rendu par contumace.
  • contumacité, s. f., opiniâtreté ‖ caractère rebelle, en parlant d’une maladie.
  • contumal, adj., opiniâtre, rebelle, récalcitrant ‖ part., qui a enfreint la loi et refusé de comparaître en justice, contumace.
  • contumelie, s. f., injure, outrage, insulte.
  • contumelier, v. a., outrager, injurier.
  • contumelieus, adj., outrageux, injurieux, insultant.
  • contumelieusement, adv., outrageusement, injurieusement.
  • conturbacion, s. f., perturbation, désordre, trouble.
  • contuser, v. a., frapper, meurtrir.
  • convaincible, adj., qu’on peut convaincre.
  • convaincre, v. a., vaincre entièrement.
  • convainquir, v. a., convaincre.
  • convalee, s. f., vallée fermée de tous côtés.
  • convalescence, s. f., santé.
  • convaloir, v. n., recouvrer la santé ‖ accroître ses forces.
  • convaluable, adj., d’une valeur égale, convenable.
  • convaluer, v. n., recouvrer la santé ‖ v. a., fortifier.
  • convenanceur, s. m., celui qui fait un accord.
  • convenement, s. m., convention.
  • convenience, s. f., rapport, convenance.
  • convenient, adj., convenable.
  • convente, s. f., vente.
  • conventicle, s. m., conventicule ‖ assemblée illicite.
  • conventiel, adj., établi d’après une convention.
  • convention, s. f., action de venir.
  • 1. convers, adj., détourné ‖ fig., qui n’est pas droit, faux ‖ converti.
  • 2. convers, s. m., retraite, abri, repaire ‖ commerce, société ‖ vie, manière de vivre.
  • conversable, adj., qui vit ordinairement en tel endroit ‖ qui aime à fréquenter ses semblables, qui est d’un commerce facile ‖ en parlant de choses, qui se trouve, qui se rencontre.
  • conversacion, s. f., vie, genre de vie, société, commerce, fréquentation ‖ vie, règle monastique ‖ conversion, action de convertir.
  • conversain, s. m., champ dont tous les sillons sont tracés dans le même sens.
  • converse, s. f., contraire.
  • conversement, s. m., commerce, relation ‖ vie en commun.
  • converser, v. n., vivre (avec d’autres), avoir commerce, demeurer, se trouver ‖ avoir un commerce charnel ‖ v. a., fréquenter ‖ employer ‖ p. pas., qui vit, qui existe, qui se trouve.
  • converseur, adj. et subst., qui opère un changement ‖ qui convertit.
  • conversif, adj., qui tourne ‖ qui va circulairement, qui se fait à la ronde ‖ qui change.
  • conversion, s. f., action de se tourner, tour ‖ habitation ‖ commerce charnel.
  • convertiblement, adv., inversement.
  • convertie, s. f., converse.
  • convertir, v. a., tourner ‖ v. réfl., se détourner ‖ v. n., se tourner.
  • convertissable, adj., qui peut être converti, changé, convertible.
  • convertissant, adj., qui peut être changé, convertible.
  • convertissement, s. m., changement, conversion.
  • convertueusement, adv., avec beaucoup de vigueur, de courage.
  • convi, s. m., banquet, festin, manière de vivre ‖ invitation.
  • convice, s. f., injure.
  • convicier, v. a., injurier ‖ p. pas., altéré.
  • convict, p. pas., convaincu.
  • conviement, s. m., invitation ‖ banquet.
  • convier, s. m., festin.
  • convieur, s. m., convive.
  • conviller, v. a., avilir.
  • convintaille, s. f., convention, accord.
  • convitison, s. f., désir.
  • convivant, s. m., convive.
  • convive, s. m., festin ‖ le festin d’un sacrifice.
  • convivier, s. m., passage souterrain.
  • convivre, v. n., vivre ensemble ‖ faire un festin.
  • convocatif, adj., qui sert à dénommer.
  • convocation, s. f., assemblée.
  • convoi, s. m., cortège ‖ escorte ‖ chant pour accompagner, chant de départ.
  • convoiement, s. m., action de convoyer, conduite.
  • 1. convoier, v. a., diriger ‖ plonger (une arme) ‖ diriger, s’occuper de ‖ mettre à part.
  • 2. convoier, s. m., cheval de train.
  • convoitaille, s. f., désir.
  • convoitant, adj., désireux.
  • convoitement, s. m., désir.
  • convoitie, s. f., convoitise.
  • convoitir, v. a., convoiter.
  • convoiure, s. f., obligation de convoyer.
  • * convolant, adj., qui se remarie.
  • convolution, s. f., vertige.
  • cop, s. m., fois ‖ grant cop, beaucoup ‖ a cop, immédiatement ‖ au cop, la fois ‖ de cop en paume, de fil en aiguille.
  • copat, s. m., mesure pour les grains.
  • copee, s. f., action de couper.
  • copegorge, s. m., sorte d’arme.
  • copegoule, s. m., coupe-bourse, voleur.
  • copeïs, s. m., bois taillis ‖ sorte d’ornement.
  • 1. copel, s. m., couplet.
  • 2. copel, s. m., dérivation.
  • copet, s. m., coup de cloche donné avec le battant et par intervalles.
  • copeteïs, s. m., syn. de copet.
  • copeüre, s. f., action de couper les bois.
  • copie, s. f., abondance, grande quantité ‖ T. de rhét., abondance de termes, richesse d’expressions ‖ T. de guerre, troupes, forces militaires ‖ train d’armée ‖ usage, jouissance ‖ faculté, facilité, permission ‖ répétition ‖ détail véritable, exact.
  • 1. copier, v. a., frapper, corriger, redresser ‖ v. n. et réfl., frapper sur autrui, se gausser, railler.
  • 2. copier, v. a. ; estre copié de, jouir de, être favorisé de la visite de ‖ v. réfl., s’étendre, s’étirer.
  • copille, s. f., menue branche.
  • copillon, s. m., enchère.
  • 1. copin, s. m., morceau.
  • 2. copin, s. m., coupe.
  • copiosité, s. f., abondance.
  • copleige, s. m., celui qui est garant avec un autre.
  • copoieor, s. m., qui aime à frapper sur autrui, médisant.
  • copon, s. m., morceau, partie ‖ sujet.
  • coponage, s. m., droit de lever une coupe de vin sur la vente ‖ droit de prélever une certaine part des grains vendus.
  • coponner, v. a., border de pièces alternatives.
  • coporelhe, s. f., désignait à Liège la cloche du couvre-feu.
  • coppe, s. m., partie du bassinet, cimier.
  • coppechausse, adj., qui coupe des chausses.
  • copperot, s. m., couperose.
  • coppillon, s. m., droit de quartage, qui s’élevait au quarantième des grains vendus.
  • * coppin, s. m., droit de couper les rejets des arbres.
  • * coppinet, s. m., branche coupée.
  • coppitre, adj. f., T. injurieux adressé à une femme débauchée.
  • coppoir, adj., qui sert à couper.
  • copptier, s. m., coupeur de bois.
  • copulage, s. m., convention honteuse.
  • copulance, s. f., accouplement.
  • copulative, s. f., conjonction.
  • copulement, s. m., accouplement.
  • coqbasile, s. m., basilic.
  • coquage, s. m., redevance d’un certain nombre de coqs.
  • coquardeau, s. m., sot, niais.
  • coquardement, adv., sottement, niaisement.
  • coquardie, s. f., sottise, bêtise.
  • coquardise, s. f., sottise.
  • coquasse, s. f., coquille ‖ conque ‖ petit chaudron, bouilloire ‖ sorte de pot.
  • coquassier, s. m., coquetier, marchand d’œufs et de volailles.
  • coque, s. f., vaisseau, bateau ‖ part., navire de guerre.
  • coquebert, adj., nigaud, sot, impertinent.
  • coquebillet, s. m., mauvais lieu.
  • coquefabue, s. f., coquecigrue, animal imaginaire.
  • coquefabuse, s. f., invention mensongère, fourberie.
  • coquefague, s. f., coquecigrue, animal imaginaire.
  • coquegrue, s. f., coquecigrue, animal imaginaire.
  • coquelarder, v. n., écornifler, faire le parasite.
  • coquelier, v. n., mener joyeuse vie, courir après les jeunes filles.
  • coquellerie, s. f., dissipation, libertinage.
  • coquelourde, s. f., gobelet ‖ personne niaise.
  • coqueluce, s. f., sorte de tarte.
  • coqueluche, s. f., sorte de capuchon.
  • coqueluchier, s. m., celui qui porte un coqueluchon.
  • coquentin, s. m., volant.
  • coquerette, s. f., petite coque, coquille.
  • coquerille, s. f., petite coque, coquille.
  • coquesne, s. f., frêne sauvage ou érable.
  • coquette, s. f., coquille.
  • 1. coquibus, s. m., coqueluchon.
  • 2. coquibus, adj., niais, nigaud, imbécile.
  • coquidé, adj., sot.
  • coquillage, s. m., flatterie.
  • * coquillarde, s. f., femme qui trompe son mari.
  • coquillart, adj. et s. m., sot, benêt ‖ mari trompé ‖ galant d’une femme mariée.
  • coquille, s. f., sorte d’ornement ‖ sorte de pâtisserie.
  • coquillete, s. f., petite coquille.
  • 1. coquillier, s. m., fabricant de coquilles.
  • 2. coquillier, v. a., disposer en forme de coquille ‖ p. pas. et adj., boursouflé en forme de coquille ‖ de la famille des coquilles, des coquillages.
  • coquillon, s. m., petite coquille, objet en forme de coquille.
  • coquinaille, s. f., bande de coquins, de gueux ‖ s. m. plur., coquins.
  • coquinerie, s. f., mendicité.
  • coquu, s. m., sorte de plante, molène, bouillon blanc.
  • corable, adj., qui court, dont le cours est rapide ‖ qui accourt ‖ courant, ordinaire.
  • corage, s. m., intention, désir, sentiment, pensée, avis.
  • corageus, adj., désireux.
  • corageuseté, s. f., courage.
  • coragier, v. a., animer, exciter, encourager ‖ p. pas., qui a tel désir, telle intention.
  • coragour, adj., courageux.
  • corail, s. m., cœur de chêne.
  • coraille, s. f., syn. de coree.
  • 1. coral, adj., au sens moral, avec un nom de chose, du cœur, cordial ‖ avec un nom de personne, qu’on aime du fond du cœur, intime ‖ sympathique, favorable ‖ au sens matériel, du cœur.
  • 2. coral, adj., agile, rapide, en parlant d’un cheval.
  • 3. coral, s. m., cœur de chêne.
  • coralier, s. m., ouvrier qui travaille le corail.
  • coralment, adv., cordialement, de bon cœur, du fond du cœur, tendrement.
  • corance, s. f., courant d’eau ‖ flux de ventre, courante ‖ action de rouler ‖ cours, en parlant de la monnaie.
  • coraterie, s. f., association des hommes d’une même profession ‖ règlement particulier aux hommes d’une même profession.
  • corau, s. m., sorte de bâtiment de guerre.
  • 1. corbat, s. m., corbeau.
  • 2. corbat, s. m., serpe.
  • 1. corbe, s. f., femelle du corbeau.
  • 2. corbe, s. f., pièce de bois recourbée.
  • corbece, s. f., état, qualité de ce qui est courbé ‖ abaissement.
  • corbee, s. f., courbe.
  • corbeil, s. m., corbeille.
  • corbeilleor, s. m., vannier.
  • corbeillette, s. f., petite corbeille.
  • corbeillonier, s. m., vannier.
  • corbeillonne, s. f., corbillon.
  • corbeillonnee, s. f., contenu d’une corbeille, corbeillée.
  • corbeillot, s. m., petit corbeau.
  • corbel, s. m., qualificatif injurieux pour désigner des paysans.
  • corbelet, s. m., petit corbeau ‖ corbeau, grosse console.
  • corbeline, s. f., sorte d’herbe employée par les corbeaux comme antidote.
  • corbelinier, s. m., vannier.
  • corbellier, s. m., vannier.
  • corbelloigneur, s. m., vannier.
  • corber, v. a., posséder (une femme).
  • corbesson, s. m., courbeton.
  • 1. corbet, s. m., corbeau.
  • 2. corbet, s. m., courbette.
  • 3. corbet, s. m., serpe.
  • corbete, s. f., sorte d’ornement ‖ jouer a la corbete, vomir.
  • corbeter, v. n., faire entendre le cri du corbeau.
  • corbeul, s. m., partie de la charrue.
  • corbeus, adj., qui a la courbe, sorte de maladie des chevaux.
  • corbillon, s. m., coin, angle ‖ partie de la charrue.
  • 1. corbin, s. m., corbeau.
  • 2. corbin, adj., de corbeau.
  • 3. corbin, adj., os corbin, l’ischion et le coxal.
  • corbinel, s. m., petit corbeau.
  • 1. corbiner, v. n., croasser.
  • 2. corbiner, v. a., extorquer, tâcher d’attraper, chercher à gagner ‖ voler (quelqu’un).
  • corbinerie, s. f., extorsion, rapine, vol.
  • corbineur, s. m., écornifleur, aigrefin, exacteur.
  • corbion, s. m., sorte de pâtisserie.
  • corbis, s. m., mesure de noix.
  • corbison, s. m., corbillon, petite corbeille, petit panier.
  • corbisoncel, s. m., petite corbeille, petit panier.
  • corbulon, s. m., petite corbeille.
  • corcer, v. n., ramasser les écorces.
  • corchier, v. a., écorcher.
  • corchor, s. m., écorcheur.
  • corcier, v. a., abréger ‖ retrousser.
  • cordage, s. m., droit sur les tissus mesurés à la corde.
  • cordail, s. m., corde, cordage.
  • cordaille, s. f., corde, cordage.
  • cordant, p. prés. ; mal cordant, qui est en désaccord.
  • cordé, s. m., grosse étoffe de laine.
  • 1. cordeïs, adj., garni de cordes supportant la literie.
  • 2. cordeïs, s. m., enceinte formée de cordes ‖ sangle de lit.
  • cordelee, s. f., cordée (de bois).
  • cordeleur, s. m., arpenteur.
  • cordelment, adv., du fond du cœur, au fond du cœur.
  • cordelois, adj. et s., cordelier.
  • cordelon, s. m., cordon.
  • 1. corder, v. a., mesurer ‖ p. pas., entouré de cordons ‖ il est cordé, c’est décidé, c’est un parti arrêté, une mesure prise.
  • 2. corder, v. a., accorder ‖ mettre d’accord ‖ v. réfl., s’accorder.
  • cordete, s. f., petite corde, cordelette.
  • cordeüre, s. f., trame.
  • cordiable, adj., de cœur, cordial.
  • cordial, adj., du cœur.
  • cordier, s. m., bateau employé par le pêcheur qui pêche avec des cordes garnies de hameçons.
  • cordieusement, adv., cordialement.
  • cordillon, s. m., dim. de corde.
  • cordoan, adj., de cuir de Cordoue ‖ s. m., cuir de Cordoue ‖ cuir en général ‖ chaussure de cuir.
  • cordoeuil, s. m., chagrin, crève-cœur.
  • cordoir, s. m., établissement de corderie.
  • coree, s. f., ce qui tient au cœur, le foie, la rate, etc., les viscères de la poitrine, fressure ‖ intestins, entrailles.
  • coreement, adv., cordialement.
  • coreïs, s. m., action de courir, course.
  • corel, s. m., dim. de cor, cornet.
  • coreman, s. m., homme de loi. Cf. Cuere.
  • corement, s. m., course.
  • 1. coret, s. m., ouverture du cornet que l’on fermait avec un bouchon ‖ petit cor, cornet.
  • 2. coret, s. m., sorte de maladie.
  • coreterie, s. f., métier du fabricant de corets.
  • 1. corette, s. f., noisette.
  • 2. corette, s. f., gélinotte.
  • coreus, s. m., courrier, coureur, éclaireur ‖ courtier, maquignon.
  • corge, s. f., sorte de bâton.
  • corgie, s. f., courroie, lanière, escourgée ‖ coup de lanière ‖ entrer en la corgie, entrer dans les idées de quelqu’un.
  • corgier, v. a., battre, frapper de coups de lanière.
  • corgiere, s. f., courroie.
  • corine, s. f., ce qui tient au cœur ‖ colère, dépit, mauvaise humeur, querelle, haine ‖ sentiment dans lequel on s’obstine ‖ maladie d’entrailles.
  • coriner, v. a., détester, haïr ‖ v. n., être affligé, s’irriter.
  • corintre, s. m., tuyau d’orgue.
  • corion, s. m., cuir ‖ attache de cuir, courroie.
  • corioner, v. a., harceler.
  • corlieu, s. m., courrier, messager ‖ la gent corlieue, les pions au jeu d’échecs.
  • cormorage, s. m., cormoran.
  • cormorande, s. m., cormoran.
  • cormort, s. m., héritage.
  • corn, s. m., corne ‖ fig., force, puissance ‖ coin, angle ‖ vase à huile, huilier.
  • cornabus, s. m., cornet à bouquin.
  • 1. cornage, s. m., publication ou convocation faite au son du cor ‖ action de sonner du cor de chasse.
  • 2. cornage, s. m., droit sur les bêtes à corne ‖ droit sur le vin.
  • cornal, s. m., corne ‖ coin, angle ‖ quartier.
  • cornardie, s. f., sottise, bêtise ‖ injure.
  • cornebaux, s. m., cornard.
  • cornebert, s. m., outil de tisserand.
  • 1. cornee, s. f., coin.
  • 2. cornee, s. f., son du cor ‖ portée du son du cor.
  • corneer, v. a., tympaniser.
  • corneilleau, s. m., petit de la corneille.
  • corneïs, s. m., son du cor.
  • 1. cornelle, s. f., petite corne.
  • 2. cornelle, s. f., fruit du cornouiller.
  • cornement, s. m., son du cor ou de la corne.
  • cornemuser, v. n., jouer de la cornemuse.
  • cornemuseresse, s. f., celle qui joue de la cornemuse.
  • corneole, s. f., cornaline.
  • corneresse, s. f., celle qui joue du cor.
  • cornerie, s. f., son du cor.
  • cornet, s. m., coin, recoin, encoignure.
  • cornete, s. f., encrier.
  • corneteau, s. m., droit sur les bêtes à cornes.
  • cornetier, s. m., fabricant de cors de chasse.
  • cornette, s. f., sorte d’insecte.
  • cornettiere, s. f., femme qui porte une cornette.
  • corneüre, s. f., son du cor ‖ pointe de la salle ‖ T. mil., angle, corne.
  • cornichet, s. m., petit cor.
  • cornichon, s. m., petite corne.
  • 1. cornier, s. m., coin.
  • 2. cornier, adj., qui fait le coin.
  • corniere, s. f., corne, coin, angle.
  • cornille, s. f., oreillette du cœur.
  • 1. cornu, adj., riche, opulent ‖ étrange ‖ coup cornu, mauvais coup, par extension, guet-apens, meurtre.
  • 2. cornu, s. m., sorte de monnaie ainsi nommée à cause de sa forme.
  • cornude, s. f., vase à deux anses.
  • cornudel, s. m., V. Cornuel 3.
  • cornue, s. f., tonneau à deux anses dans lequel les vendangeurs vident leurs corbeilles ‖ vase à deux anses en général.
  • cornué, adj., cornu.
  • 1. cornuel, s. m., sorte de bâton.
  • 2. cornuel, adj., qui porte des cornes.
  • 3. cornuel, s. m., échaudé.
  • cornuette, s. f., cornuet, nom d’une plante corymbifère.
  • cornuielle, s. f., instrument de musique, petit cor.
  • coroçable, adj., emporté, colère.
  • coroçablement, adv., avec colère.
  • coroçamment, adv., en colère.
  • coroçant, adj., irascible.
  • coroce, s. f., courroux, indignation ‖ vexation.
  • 1. corocement, s. m., courroux, indignation, colère.
  • 2. corocement, adv., avec colère.
  • coroços, adj., courroucé, indigné, affligé ‖ coroçose, nom d’une épée.
  • coroçosement, adv., avec colère, avec courroux, d’une manière emportée.
  • coroierie, s. f., métier de fabricant de courroies.
  • coroiete, s. f., petite courroie, petite ceinture de cuir.
  • coroil, s. m., barre, barrière, verrou.
  • coroille, s. f., verrou.
  • coroillet, s. m., verrou.
  • coroillier, v. a., fermer une porte d’une barre, d’une cheville de bois ou d’un verrou, verrouiller.
  • coron, s. m., coin, angle, bout, extrémité ‖ a un coron, tout d’un bout, d’une file ‖ le coron, tout au long, jusqu’au bout ‖ par nul coron, par aucun bout, en aucune manière ‖ mettre a coron, faire aboutir ‖ a ce coron, de cette manière ‖ traire a coron, mettre de côté, chasser ‖ venir a coron, avoir coron de qqu’un, venir à bout de lui ‖ but des actions, intention ‖ chacun des divers côtés, des divers aspects sous lesquels on peut envisager une action, chacun des divers sens dans lesquels on peut la prendre ‖ veoir le coron de, pourvoir à ‖ il n’y a nul coron, il n’y a rien à reprendre.
  • coronacion, s. f., couronnement.
  • coroncel, s. m., bout.
  • corone, s. f., tonsure.
  • coroneement, adv., en portant une couronne sur la tête.
  • coroneïs, s. m., couronnement, sommet.
  • 1. coroneor, s. m., celui qui couronne.
  • 2. coroneor, s. m., coroner, officier de justice anglais.
  • coroner, v. a., tonsurer.
  • coronete, s. f., petite couronne.
  • coronier, s. m., faiseur de couronnes.
  • coros, adj., qui fait soulever le cœur, qui cause des nausées.
  • corotte, s. f., rigole.
  • corougier, v. a., corroder.
  • corp, s. m., corbeau ‖ le poisson appelé corbeau.
  • corporable, adj., corporel.
  • corporamment, adv., corporellement, en personne.
  • corporance, s. f., forme corporelle ‖ corpulence, taille.
  • corporeement, adv., corporellement, en personne.
  • corporer, v. a., donner un corps à, faire un corps de ‖ p. pas., qui a un corps.
  • corporeus, adj., bien membré.
  • corporien, adj., corporel.
  • corporu, adj., bien membré, corpulent.
  • corpulence, s. f., le corps humain ‖ corps d’un objet.
  • corpus domini, s. m., l’eucharistie.
  • corrateur, s. m., courtier.
  • corregeulx, s. m., corroyeur.
  • correlier, s. m., syn. de bâtonnier (d’une confrérie).
  • correpcion, s. f., action de blâmer, blâme ‖ correction, rature.
  • correspondamment, adv., d’une manière qui correspond.
  • correter, v. n., faire le métier de courtier.
  • correterie, s. f., courtage.
  • 1. corrier, adj., de course, courant.
  • 2. corrier, s. m., sorte d’officier ecclésiastique dans le diocèse de Lyon.
  • corrigeable, adj., qui peut être corrigé.
  • corrigeement, adv., d’une manière régulière.
  • corrigement, s. m., correction.
  • corrigence, s. f., correction, amendement.
  • corrigeor, s. m., celui qui corrige, qui redresse.
  • corrigeüre, s. f., correction.
  • corrigiole, s. f., plante, la renouée.
  • corriliere, s. f., barre servant à fermer une porte. Cf. Coroil.
  • corroieüre, s. f., corroierie.
  • corrompable, adj., corruptible, de nature à se gâter, en mauvais état ‖ qui peut être altéré, enfreint, violé ‖ qui peut être séduit ‖ qui peut corrompre, qui sert à corrompre.
  • corrompablement, adv., de façon à corrompre ‖ d’une manière corrompue.
  • corrompement, s. m., corruption ‖ action de violer ‖ présent destiné à corrompre ‖ infraction.
  • corrompeor, adj. et s. m., celui qui corrompt, corrupteur.
  • corrompre, v. a., détruire, rompre, briser ‖ abs., manquer à sa parole.
  • corromptif, adj., corruptible.
  • corrompture, s. f., corruption.
  • corrompuement, adv., de façon à corrompre, d’une manière vicieuse.
  • corrompure, s. f., corruption.
  • * corrot, s. m., courroux ‖ affliction.
  • corrugier, v. a., rider, plisser.
  • corrupt, p. pas. et adj., corrompu ‖ corruptible ‖ violé.
  • corruptele, s. f., corruption, abus.
  • corruptif, adj., qui corrompt.
  • corruption, s. f., action de se précipiter sur.
  • 1. cors, s. m., personnage, personne ‖ mon cors, son cors, etc., moi-même, lui-même, etc. ‖ joint à un subst. ou à un pronom pour signifier même, en personne ‖ enterrement, repas de funérailles.
  • 2. cors, s. m., course, galop ‖ le cors, les cors, le grant cors, plein cors, a grant cors, a plein cors, en toute hâte ‖ les psaumes du cors, les psaumes du dimanche.
  • corsable, adj., qui court bien, propre à la course, rapide ‖ où l’on peut facilement courir, où l’on avance vite ‖ courant, ayant cours ‖ courant, ordinaire ‖ qui a la vogue, qui est répandu.
  • corsablement, adv., en courant, rapidement ‖ ordinairement, communément.
  • corsage, s. m., volume.
  • corsaint, s. m., le corpus sanctum.
  • corsaire, s. m., coursier.
  • corsairement, adv., en courant, rapidement.
  • corsal, adj., qui court ‖ en parlant de femme, coureuse, libertine ‖ en parl. de vaisseau, de course ‖ qui a cours ‖ qui est répandu, commun ‖ mobile.
  • corsalment, adv., rapidement, fréquemment.
  • corsee, s. f., course, chevauchée.
  • corsel, s. m., petit corps ‖ corset.
  • corselet, s. m., petit corps.
  • corser, v. a., saisir à bras-le-corps.
  • corset, s. m., petit corps.
  • corsete, s. f., corset.
  • corsetière, s. f., bourse ou ceinture se rattachant au corset.
  • corsie, s. f., course de bestiaux occasionnée par une terreur soudaine ‖ coursive.
  • 1. corsier, adj., en parl. d’animaux, de course, propre à la course ‖ en parl. de personnes, qui court vite, coureur ‖ en parl. d’une femme, de mauvaise vie, coureuse ‖ en parl. de bateaux, léger, qui file vite ‖ en parl. de traits, rapide ‖ s. m., bâtiment léger.
  • 2. corsier, adj., qui abrège ‖ porte corsiere, fausse porte pratiquée dans les murs d’une ville et par laquelle on sort pour surprendre les assiégeants.
  • 1. corsiere, s. f., arme de trait.
  • 2. corsiere, s. f., chemin raccourci, traverse ‖ chemin de ronde ‖ gîte d’un animal.
  • corsieus, adj., corpulent.
  • corsif, adj., prompt à la course, rapide.
  • corsil, adj., rapide, prompt.
  • corsin, s. m., coursier, cheval de course.
  • corsinet, s. m., dimin. de corsin, coursier.
  • 1. corsoir, adj., coulant ‖ laz corsoir, corde à nœud coulant.
  • 2. corsoir, s. m., coursive.
  • 1. corsoire, adj., prompt, rapide ‖ terme corsoire, terme limité ‖ bacheliers corsoires, bacheliers qui se préparent à la licence, en faisant des cours et en donnant des leçons particulières.
  • 2. corsoire, s. m., courrier ‖ corsaire ‖ syn. de bracelet.
  • corson, s. m. et f., cours, flux ‖ cours de ventre.
  • corsor, adj., coulant.
  • corsot, s. m., corset.
  • corsu, adj., corpulent.
  • cort, s. f., ferme, exploitation agricole ‖ basse cort, T. de fortif., partie d’un château ‖ fête des noces.
  • cortain, nom de l’épée d’Ogier.
  • cortece, s. f., brièveté.
  • cortelet, adj., dimin. de court ‖ s. m., petit paquet de courte dimension.
  • cortement, adv., promptement.
  • cortesele, s. f., petit jardin.
  • cortet, adj., dimin. de court.
  • cortibaut, s. m., dalmatique du diacre et des autres ministres inférieurs du culte, espèce de tunique ou habit court.
  • cortil, s. m., petite cour ‖ jardin de campagne.
  • cortillage, s. m., petit jardin ‖ produit du jardin, légumes ‖ sorte de redevance sur les jardins.
  • cortille, s. f., jardin.
  • cortilleor, s. m., jardinier.
  • cortilleresse, s. f., jardinière.
  • cortillerie, s. f., jardin.
  • cortillet, s. m., petit jardin.
  • 1. cortillier, s. m., jardinier ‖ dans certaines abbayes, comme celles de Saint-Denis, le cortillier, préposé aux cours et aux courtils appartenant à l’abbaye et chargé de fournir au monastère les plantes potagères, était l’un des dignitaires bénéficiers et l’une des puissances du monastère.
  • 2. cortillier, v. a., cultiver (un jardin).
  • 1. cortilliere, s. f., jardinière.
  • 2. cortilliere, s. f., jardin.
  • cortin, adj., en parlant d’un chien, à qui l’on a écourté la queue ‖ court ‖ s. m., cheval de courte taille.
  • cortinement, s. m., dissimulation, feinte.
  • cortiner, v. a., tapisser, orner de tapisseries.
  • cortinette, s. f., dim. de courtine.
  • cortipied, s. m., sorte de botte.
  • cortisel, s. m., petit jardin.
  • cortoier, v. n., être à la cour d’un prince, d’un seigneur ‖ faire sa cour.
  • cortoise, s. f., lieux d’aisances.
  • cortoiseté, s. f., courtoisie.
  • cortoisie, s. f., cadeau ‖ service gracieux ‖ intérêts ‖ courtine, tapins.
  • cortoisien, s. m., vidangeur.
  • corvage, s. m., corvée.
  • corvaieur, s. m., celui qui est soumis à la corvée.
  • corvee, s. f., champ cultivé par les corvéables, terre cultivée, clos.
  • corvesour, s. m., cordonnier.
  • corveté, s. f., qualité de ce qui est courbe ou courbé.
  • corviserie, s. f., cordonnerie.
  • corvisier, s. m., cordonnier, savetier.
  • corvot, s. m., sorte de bateau.
  • corynier, s. m., sorte de noisetier.
  • cos, s. m., enveloppe du grain de blé.
  • cosander, v. n., exercer la profession de tailleur.
  • cosandier, s. m., tailleur.
  • * coscinomantie, s. f., divination au moyen d’un crible.
  • cosdrelle, s. f., coudrier.
  • cosin, s. m., dupe.
  • cosine, s. f., fille de joie.
  • cosne, s. f., tête, cervelle.
  • cospelet, s. m., dim. de copeau.
  • cossat, s. m., cosse.
  • cossé, adj., en cosses.
  • cossette, s. f., dim. de cosse.
  • 1. cosson, s. m., revendeur.
  • 2. cosson, s. m., coléoptère voisin du charançon ‖ par extens., charançon.
  • cossonnerie, s. f., quartier habité par les revendeurs.
  • cossot, s. m., grain de la fève.
  • cost, s. m., sorte d’épice, le costus hortensis ou tanacetum.
  • costal, s. m., côté, pente.
  • 1. coste, prép., à côté de.
  • 2. coste, s. f., coût, dépense.
  • 3. coste, s. f., mesure de capacité destinée à transporter les fruits au marché, panier ou hotte d’une certaine contenance : vingt-deux costes formaient un muid, la capacité de la coste était de moitié moindre que celle de la magne.
  • 1. costé, s. m., côte, flanc ‖ situation ‖ par de costé, indirectement.
  • 2. costé, adj., dont les côtés offrent des aspérités.
  • costeïr, v. a., fournir de ce qui est nécessaire, soigner, parer ‖ prendre soin de, gouverner ‖ cultiver.
  • costel, s. m., côté ‖ côte ‖ ligne de parenté ‖ sur costel, en plus.
  • costele, s. f., coteau.
  • costelet, s. m., petit coteau.
  • coster, v. a., aller à côté de, suivre de près.
  • costereau, s. m., celui qui est à côté, voisin.
  • costerel, s. m., sorte de mesure de liquide ‖ vase, flacon.
  • costeret, s. m., charge, panier ‖ mesure de vin, d’huile ou d’autre liqueur, particulièrement employée dans le Poitou.
  • costerie, s. f., office du costor, du sacristain dans une église.
  • costerot, s. m., mesure pour les liquides. Cf. Costeret.
  • costever, v. a., constiper ‖ p. passé, obstrué.
  • 1. costier, adj., qui va de côté, à côté ‖ placé de côté ‖ montueux.
  • 2. costier, s. m., côté.
  • costiere, s. f., côte, côté en général ‖ colline ‖ vent de costiere, brise de côte ‖ a costiere, côte à côte ‖ a destre et a costiere, à droite et à gauche ‖ a costiere de, sur la costiere de, à côté de, sur les flancs de ‖ de costiere, sur costiere, de côté, sur le côté ‖ T. de coutume, ligne collatérale.
  • costil, s. m., côte, coteau.
  • costis, s. m., coteau.
  • costiveüre, s. f., constipation.
  • * costoiier, v. n., jouer du torse.
  • costor, s. m., clerc chargé sous la dépendance du chanoine sacriste, de la garde des vases sacrés, des reliquaires et ornements, généralement du trésor et de tout le matériel de l’église.
  • costos, adj., pénible, douloureux ‖ qui aime la dépense ‖ qui cause du dommage.
  • costouvrir, v. a., ouvrir la côte.
  • costu, adj., qui a des côtes, qui n’est point rond, noueux, en parlant de bois, de lances.
  • costumable, adj., assujetti à tel service, à telle redevance par la coutume, en parl. de personnes ‖ savant dans les coutumes ‖ en parl. de choses, sujet au droit établi par la coutume, dû par la coutume.
  • costumablement, adv., selon qu’il est établi ou dû par la coutume.
  • costumage, s. m., coutume.
  • * costumal, adj., qui surcharge ses sujets d’impôts.
  • costumance, s. f., coutume.
  • costume, s. f., impôt, droit ‖ genre, manière ‖ amabilité, affabilité.
  • costumé, p. pas., accoutumé.
  • costumee, s. f., coutume.
  • costumeement, adv., coutumièrement.
  • costumel, adj., sujet à la coutume, soumis à l’impôt nommé coutume ‖ costumel de, coutumier de ‖ s. m., sorte de redevance.
  • costumer, v. a., accoutumer ‖ s’accoutumer à ‖ payer la redevance appelée coutume ‖ fixer la quotité d’une redevance ‖ costumer un héritage, remplir les charges auxquelles il est tenu en vertu du droit coutumier.
  • costumerie, s. f., lieu où l’on payait la coutume ‖ impôt.
  • 1. cotage, adj., cens cotage, cens payé pour un tènement en roture.
  • 2. cotage, s. m., cens payé pour un tènement en roture.
  • 3. cotage, s. m., quantité.
  • cote, s. f., degré de parenté.
  • cotechape, s. m., fripier.
  • cotehardie, s. f., vêtement long et ample, jupe, houppelande.
  • cotel, s. m., cotte de maille ‖ robe de dessous ‖ sorte d’étoffe.
  • cotele, s. f., habillement de femme, petite cotte ou robe ‖ habillement d’homme, sorte de cotte pour les hommes ‖ membrane.
  • cotelee, s. f., sorte d’engin de guerre.
  • cotelet, s. m., petite cotte.
  • cotelete, s. f., petite cotte.
  • 1. coterel, s. m., cotte, particulièrement cotte d’armes.
  • 2. coterel, s. m., bandit, pillard, nom donné à des paysans révoltés sous Louis VII.
  • 3. coterel, s. m., laine nouée.
  • * coterele, s. f., cotte d’armes.
  • coterie, s. f., qualité d’un héritage de cotier ou censuel et non noble ‖ terre roturière de laquelle ne peut dépendre un fief, terre d’un vilain.
  • cotet, s. m., mesure de liquide valant un pot et demi.
  • cotidian, s. m., vêtement de tous les jours.
  • cotidiane, s. f., usage quotidien.
  • cotin, s. m., cabane, maisonnette.
  • cotir, v. a., envelopper, environner, frapper.
  • cotisement, s. m., cotisation.
  • cotoneor, s. m., celui qui travaille le coton.
  • cotonere, s. f., femme qui travaille le coton.
  • cottier (se), v. réfl., revêtir une cotte.
  • * cottiser, v. a., envelopper, environner, frapper.
  • coturnice, s. f., caille.
  • couarde, s. f., queue.
  • 1. couart, s. m., cimier, croupe d’un cerf.
  • 2. couart, adj., désigne une classe de censitaires.
  • coublel, s. m., cercueil.
  • couche, s. f., ce qui est couché ‖ morte couche, bois mort couché à terre ‖ action de mettre au jeu.
  • couchelette, s. f., petite couche.
  • couchement, s. m., action de se coucher ‖ situation de celui qui est couché ‖ coucher (d’un astre) ‖ accouchement.
  • couchiquy, s. f., sorte de danse.
  • coucual, s. m., mari trompé.
  • coucuol, s. m., mari trompé.
  • coudee, s. f., coup de coude ‖ poignée, ce que peut contenir la main.
  • couder, v. a., lier, attacher.
  • coudible, adj., qu’on peut coudre.
  • coudier, s. m., lanière d’étoffe qui pend du coude aux jarrets.
  • coudiere, s. f., lanière d’étoffe qui pend du coude aux jarrets ‖ accoudoir.
  • coudre, v. a., fixer, clouer ‖ appliquer ‖ v. réfl., se jeter dans la mêlée.
  • coudreel, s. m., lieu planté de coudriers.
  • coudriere, s. f., lieu planté de coudriers.
  • coudrine, s. f., fruit du coudrier.
  • coue, s. f., coudée.
  • couer, v. a., amurer.
  • couet, s. m., écouet, nom d’un cordage qui va diminuant par un bout, amure, uretac.
  • couffourt, s. m., javelot, bâton ferré.
  • coulac, s. m., alose.
  • coulaison, s. f., coulage ‖ action de couler à fond.
  • coulance, s. f., herse.
  • coulant, adj., à coulisses.
  • coulature, s. f., résidu.
  • coulee belee, subst. composé, sorte de jeu.
  • 1. couleïs, adj., coulant, qui coule, qui glisse, à coulisses ‖ coulant, qui se fond, fondu ‖ qui fait facilement une chose, qui y est disposé ‖ plat.
  • 2. couleïs, s. m., coulisse ‖ herse ‖ action de couler, de glisser ‖ inondation, débordement d’eau.
  • couler, v. a., plonger ‖ fermer ‖ avaler ‖ renverser, ébranler.
  • coulerel, s. m., coulisse.
  • couleresse, adj. f., qui sert à passer le lait, le bouillon, etc.
  • coulet, s. m., goulot.
  • couleur, s. f., faveur, amitié.
  • couleüre, s. f., infusion.
  • couleuvre, s. f., coulevrine.
  • coulin, s. m., rigole.
  • coullebobe, s. f., sorte de plante.
  • couloire, s. f., coulisse ‖ passage.
  • coulot, s. m., conduit.
  • coulotte, s. f., coulisse.
  • coulouoir, s. m., coup donné en glissant, en coulant.
  • coulpé, s. m., faute.
  • coulper, v. a., inculper, accuser, charger ‖ v. n., commettre une faute.
  • coulte, s. f., couette ‖ coulte a court, droit qu’avait le seigneur d’exiger de tous ses tenants cotiers une contribution de lits et de couvertures, dans certaines solennités féodales, en part. pour coucher les chevaliers qu’il recevait dans son château.
  • coultillier, s. m., faiseur de matelas.
  • coulure, s. f., poignée.
  • coumersarie, s. m., exécuteur testamentaire.
  • * coup, s. m., mari trompé.
  • coupable, adj., qu’on peut couper.
  • coupableté, s. f., culpabilité.
  • * coupal, adj., coupable.
  • coupaud, s. m. et adj., mari trompé.
  • coupauder, v. a., tromper (un mari).
  • 1. coupe, s. f., mesure de grain, de sel.
  • 2. coupe, s. f., femme trompée par son mari. Cf. Coup.
  • 1. coupee, s. f., mesure pour les grains ‖ mesure de terre.
  • 2. coupee, adj. f. qualifiant l’alouette.
  • coupelaud, s. m., coupelle ‖ essai, examen.
  • 1. coupelle, s. f., cime.
  • 2. coupelle, s. f., petite mesure de froment, formant la cinquantième partie du bichet ‖ mesure de terre.
  • coupe-oreille, s. m., sorte de couteau dont la lame est extrêmement fine.
  • coupereau, s. m., mari trompé.
  • couperon, s. m., cime, sommet.
  • coupet, s. m., sommet.
  • coupete, s. f., petite coupe, tasse.
  • coupie, s. f., faîte.
  • 1. coupier, s. m., étui servant à renfermer une coupe ‖ la coupe elle-même.
  • 2. coupier, s. m., celui qui présente la coupe, qui verse à boire dans la coupe, échanson.
  • 3. coupier, adj., que l’on a coutume de couper, en parlant d’arbres.
  • 4. coupier, s. m., bois, taillis.
  • 5. coupier, s. m., cime, sommet.
  • 6. coupier, v. a., frapper.
  • coupillon, s. m., mesure de grains.
  • coupin, s. m., sorte d’outil de bûcheron.
  • 1. couple, s. m., filet ‖ queue ayant la forme d’une grande bourse.
  • 2. couple, s. f., accouplement, commerce charnel ‖ en couple, ensemble.
  • 3. couple, s. f., couplet.
  • couplel, s. m., lien.
  • couplement, s. m., accouplement.
  • coupler, v. a., attacher, lier, joindre par couple ‖ accoupler, unir en général ‖ saisir au corps ‖ v. n., s’accoupler, s’unir ‖ en venir aux mains ‖ donner, tomber sur.
  • 1. couplet, s. m., sommet.
  • 2. couplet, s. m., réunion de deux pièces de fer jointes ensemble avec des charnières et des rivures ‖ par extens., charnière.
  • couplete, s. f., charnière ‖ couplet.
  • coupliere, s. f., charnière.
  • couplis, s. m., chacal ou hyène.
  • couppeau, s. m., rayon de miel.
  • courateur, s. m., courtier.
  • * courbassé, adj., courbé sous le poids des ans.
  • courbeil, s. m., sorte de serpe recourbée.
  • courbeté, s. f., état d’une personne qui est courbée.
  • * courcaillet, s. m., cri de la caille.
  • courcele, s. f., petite cour.
  • courcelete, s. f., petite cour.
  • courchal, adj., courroucé.
  • courcier, s. m., sorte d’arme de trait.
  • courciere, s. f., petite cour.
  • coure, s. f., courge.
  • courerie, s. f., course de gens de guerre, incursion ‖ action de faire courir.
  • courgeois, s. m., courroie.
  • courgier, s. m., courge.
  • courir, v. a., parcourir.
  • courjon, s. m., petite courge.
  • courlonge, s. m., droit de gîte.
  • cournal, s. m., corne, côté.
  • couronnelle, s. f., os de la couronne.
  • couronneüre, s. f., T. de chasse, disposition des menus cors qui forment une espèce de couronne au haut de la tête du cerf.
  • couroucier, adj., qui se courrouce aisément.
  • courquaille, s. f., mauvais lieu.
  • courquement, s. m., sorte de bois de construction.
  • courre, s. f., câble.
  • courreau, s. m., courroie.
  • courrieus, s. m., corroyeur.
  • coursage, s. m., sorte de redevance.
  • coursault, s. m., sorte de danse.
  • coursel, s. m., chariot, tombereau.
  • courselot, s. m., coursier.
  • courser, v. a., faire courir.
  • courseret, s. m., voiturier, roulier.
  • courserie, s. f., course de gens de guerre.
  • courseuse, s. f., sorte de jeu.
  • coursible, adj., prompt à la course ‖ qui s’évacue facilement.
  • coursierette, s. f., petite rivière.
  • coursiot, s. m., coursier.
  • * coursottoir, s. m., coursive.
  • court, s. m., restant dû.
  • * courtault, s. m., sorte de mortier monté sur roues.
  • courteboule, s. f., jeu de boules renfermé dans un espace étroit.
  • courteresse, s. f., insuffisance, incapacité, inhabileté ‖ ce qui manque à une chose, déficit.
  • courtier, s. m., syn. de juge.
  • courtinage, s. m., courtine, rideaux et tenture de lit.
  • courtoison, s. f., service gracieux.
  • courvable, adj., qu’on peut courber.
  • cousable, adj., qu’on peut coudre ‖ cousu de pièces de rapport.
  • couseement, adv., en cousant.
  • cousel, s. m., tenure en coterie.
  • couseor, s. m., couturier, tailleur.
  • couseresse, s. f., couturière.
  • cousible, adj., qu’on peut coudre.
  • coussier, s. m., celui qui fait des matelas.
  • coussiere, s. f., celle qui fait des matelas.
  • cousson, s. m., gousset d’une chemise.
  • coustable, adj., qui coûte, coûteux.
  • coustage, s. m., coût, dépense.
  • coustageus, adj., coûteux.
  • coustageusement, adv., à grands frais.
  • coustaison, s. f., dépense, frais.
  • coustance, s. f., coût, dépense.
  • coustange, s. f., coût, prix, valeur d’une chose, dépense, frais.
  • coustangeus, adj., coûteux, qui coûte cher.
  • coustangier, v. a., payer les frais et contributions de ‖ induire en dépense ‖ v. n., dépenser.
  • coustant, adj., coûteux, pénible.
  • coustee, s. f., matelas.
  • coustelier, s. m., soldat armé d’une coustelle.
  • coustelle, s. f., sorte d’arme.
  • * coustelleur, s. m., coutelier.
  • 1. coustement, s. m., coût, dépense, frais.
  • 2. coustement, adv., coûteusement, à grand prix.
  • coustepointe, s. f., sorte de torture.
  • coustepointer, v. a., piquer comme une courtepointe.
  • coustepointerie, s. f., ensemble des courtepointes et couvertures d’un lit.
  • cousterie, s. f., métier des coustiers ou faiseurs de matelas.
  • cousteron, s. m., fût, baril à mettre le miel, vraisemblablement le quart de la pipe.
  • cousteüre, s. f., coût.
  • cousticerie, s. f., tout ce qui a rapport aux matelas.
  • cousticier, s. m., faiseur de matelas.
  • coustier, s. m., faiseur de matelas.
  • coustiere, s. f., faiseuse de matelas.
  • coustille, s. f., sabre à deux tranchants.
  • coustillé, adj., constipé.
  • coustilleur, s. m., soldat armé d’une coustille.
  • coustillier, s. m., soldat armé d’une coustille.
  • cousturage, s. m., lieu cultivé.
  • cousturer, v. n., coudre.
  • cousturerie, s. f., métier du couturier.
  • coute, s. f., coudée ‖ armure servant à protéger les coudes.
  • couteau, s. m., rayon de miel.
  • coutefouee, s. f., sorte de bois.
  • coutel, s. m., tranchant.
  • coutelace, s. f., coutelas, grand poignard.
  • couteler, v. a., frapper à coups de couteau.
  • coutelet, s. m., petit couteau.
  • couteliere, s. f., gaîne de couteau.
  • coutivement, s. m., action d’honorer, culte ‖ action de pratiquer, de cultiver ‖ action de surveiller, d’entretenir dans l’état convenable, au sens moral ‖ tenue, habillement ‖ séjour, habitation.
  • coutiveor, s. m., cultivateur, agriculteur ‖ celui qui cultive quelque chose, qui s’y applique, qui la pratique, qui la recherche ‖ celui qui honore, qui adore.
  • coutiver, v. a., adorer (la divinité) ‖ honorer, servir, suivre religieusement ‖ parer.
  • coutiveresse, s. f., celle qui cultive ‖ celle qui honore, qui adore ‖ habitante.
  • coutiveüre, s. f., culture ‖ adoration.
  • coutivoison, s. f., culture ‖ adoration.
  • coutoire, s. f., sorte de lacet.
  • couture, s. f., terre cultivée ‖ redevance à laquelle certaines terres étaient soumises ‖ culte.
  • couturele, s. f., dim. de couture, terre cultivée.
  • couturer, v. a., cultiver.
  • couve, s. f., couvée.
  • couvel, s. m., celui qui couve.
  • couver, v. a. ; que le sanglant gibet le couve, puisse-t-il être pendu ‖ que le diable le couve, que le diable l’emporte.
  • couvercel, s. m., couvercle ‖ patène.
  • couverclé, adj., qui a un couvercle ‖ couvert ‖ recouvert d’une chose formant couverture.
  • couveresse, adj. f., couveuse.
  • couvert, s. m., couverture, toiture.
  • couverte, s. f., couverture, tout ce qui sert à couvrir ‖ faire la coverte d’une chose, la couvrir ‖ a la coverte, sous l’ombrage, à l’abri ‖ armé a la coverte, qui porte des armes sous l’habit ‖ feinte, ruse, jeu couvert ‖ prétexte.
  • couverter, v. a., couvrir.
  • couvertiere, s. f., toiture.
  • couvertif, adj., dissimulé.
  • couvertil, s. m., couvercle.
  • couvertis, s. m., rempart ‖ couverture ‖ droit d’étalage sous un marché couvert.
  • couvertoir, s. m., couverture ‖ couvercle.
  • couvertoirier, s. m., marchand et fabricant de couvertures.
  • couvertor, s. m., couverture ‖ couvercle.
  • couverture, s. f., toit, toiture ‖ feinte, dissimulation ‖ pensée secrète.
  • couverturier, s. m., couverture.
  • couveter, v. a., couvrir.
  • couvetir, v. a., couvrir.
  • couvoir, s. m., endroit où l’on fait couver les poules ‖ couche de fumier pour hâter la maturité des melons.
  • couvoire, adj. f., couveuse.
  • couvrage, s. m., ce qui sert couvrir.
  • couvraine, s. f., temps des semailles d’automne.
  • couvrance, s. f., secret.
  • couvrecol, s. m., vêtement qui couvre le cou.
  • couvrel, s. m., herse.
  • couvrement, s. m., action de couvrir.
  • couvreor, s. m., celui qui couvre ‖ celui qui défend, qui protège.
  • couvreresse, s. f., celle qui couvre.
  • couvreteste, s. m., couvre-chef.
  • couvreüre, s. f., couverture.
  • couvrison, s. f., ce qui sert à couvrir.
  • couyere, s. f., pièce d’un harnais.
  • covace, s. f., tanière.
  • covainqueur, s. m., celui qui est vainqueur avec un autre.
  • cové, adj., fourré.
  • * coveine, s. f., arrangement.
  • coveïs, adj., qui a commencé d’être couvé, gâté par un commencement de couvaison ‖ fém., coveice, couveuse.
  • coveitance, s. f., convoitise.
  • covement, s. m., action de couver.
  • covenableté, s. f., ce qui est à la convenance, circonstance convenable, favorable, opportunité, commodité, facilité, aptitude.
  • covenamment, adv., convenablement.
  • covenance, s. f., ce qui est convenu, convention, condition, accord ‖ de covenance, comme il convient ‖ fiançailles ‖ T. de jeu, discrétion.
  • 1. covenancier, v. a., promettre, faire un accord, une convention, convenir de ‖ v. n., convenir, faire un accord ‖ v. réfl., s’engager par contrat ‖ p. pas., fixé par une convention ‖ fiancé.
  • 2. covenancier, adj., fixé par une convention.
  • 3. covenancier, s. m., celui qui fait un accord.
  • 1. covenant, s. m., accord, convention, stipulation, promesse ‖ avoir en covenant, avoir covenant, promettre ‖ par tel covenant, par itel covenant, par covenant que, à cette condition que ‖ manière d’être et de se conduire, disposition, circonstance ‖ pensée, intention, désir, bon plaisir ‖ la chose dont il s’agit, l’affaire en question.
  • 2. covenant, adj., convenable ‖ comment vous est covenant ? comment vous portez-vous ? dans quel état sont vos affaires ?
  • covence, s. f., convention, accord, engagement, promesse.
  • covencier, v. a., promettre.
  • coveniancie, s. f., accord, ce qui est convenu ‖ par tel coveniancie, à condition que.
  • coveniblement, adv., convenablement.
  • covenir, v. n. et réfl., s’assembler, se réunir ‖ faire covenir, faire comparaître en justice, assigner ‖ estre covenu, être assigné ‖ falloir ‖ laisser covenir quelqu’un, le laisser se tirer d’affaire, le laisser faire ‖ arriver, résulter.
  • covent, s. m., accord, convention, promesse, engagement ‖ avoir en covent, promettre, s’engager, s’être engagé ‖ attester ‖ avoir covent, avoir promis, comme si covent était ici un part. passé ‖ par covent, à condition, à telles enseignes que, tellement que ‖ par mon covent, je vous assure ‖ union, liaison.
  • coventer, v. a., faire une convention, convenir, promettre.
  • covenue, s. f., rencontre, réception, accueil ‖ commerce charnel ‖ grande réunion ‖ situation, disposition ‖ affaire.
  • covie, s. f., animal ressemblant à la baleine.
  • * covien, s. m., procédé.
  • coviereque, s. m., bureau de la douane.
  • covin, s. m., pensée, projet, manière d’être ‖ espèce ‖ réunion.
  • covine, s. m. et f., pensée, projet, préparatif, appareil ‖ manière d’être, situation où se trouve une personne ou une chose ‖ état, train, suite ‖ assemblée ‖ commerce, rapport.
  • covinement, s. m., pensée, projet, dessein.
  • covir, v. a., désirer.
  • covise, s. f., convoitise, vif désir, envie.
  • covoit, s. m., convoitise, désir.
  • covoitié, s. f., convoitise.
  • covoitos, adj., désirable, de grand prix.
  • covrance, s. f., acquisition.
  • cowet, s. m., cuve.
  • coxel, s. m., grand panier.
  • coye, s. f., courge.
  • coyer, v. a. V. Couer.
  • coyon, s. m., partie de la défense d’une ville.
  • crabacier, v. a., renverser, détruire, abattre ‖ v. n., être renversé.
  • crabron, s. m., frelon.
  • crache, s. f., crachat.
  • cracheron, s. m., salive.
  • cracherre, s. f., crachat.
  • cracheüre, s. f., crachat ‖ action de cracher.
  • crachier, v. a., couvrir de crachats, conspuer.
  • crachon, s. m., crachat.
  • cracquebeze, s. f., sorte de légume.
  • craffe, s. f., écaille, coquille, coque.
  • craffeur, s. m., nom donné à une catégorie de soldats.
  • crahin, s. m., bélier, employé comme t. d’injure dans le genre de cornard.
  • craier, s. m., sorte de vaisseau de guerre.
  • craignable, adj., qu’on doit craindre.
  • craindible, adj., qu’on doit craindre.
  • craintible, adj., qui craint.
  • craintise, s. f., crainte.
  • craisseon, s. m., graisse.
  • craisset, s. m., sorte de lampe ‖ à Valenciennes, torche ‖ soirée villageoise éclairée par la petite lampe appelée craisset.
  • craiti, adj., séché sur pied, brûlé.
  • cramail, s. m., crémaillère.
  • cramaille, s. f., crémaillère.
  • cramal, s. m., crémaillère.
  • cramas, s. m., crémaillère.
  • crameillee, s. f., crémaillère.
  • crameillie, s. f., crémaillère.
  • crameillier, s. m., crémaillère.
  • cramiche, s. f., désigne une sorte de pain en usage à Reims.
  • cramillon, s. m., crémaillère.
  • crammis, s. m., crémaillère.
  • * cramoisine, s. f., sorte d’étoffe de soie teinte en cramoisi.
  • cramoussaille, s. f., sorte de navire.
  • crampe, adj., qui a les membres contractés, engourdis ‖ qualificatif appliqué à une sorte de goutte.
  • crampeli, adj., qui a la goutte crampe.
  • crampelier, adj., qui a les membres contractés, engourdis, qui a la goutte crampe.
  • crampi, adj., plié, courbé, recourbé.
  • crampir, v. n., être tordu, courbé.
  • crampisement, s. m., courbure.
  • cramponcel, s. m., dim. de crampon.
  • cran, s. m., crâne.
  • 1. cranche, s. f., mal rongeant, cancer.
  • 2. cranche, adj. ; aller cranche, marcher avec peine, comme un goutteux.
  • crancheus, adj., goutteux.
  • cranekineur, s. m., soldat armé du cranequin.
  • cranequier, s. m., soldat armé du cranequin.
  • cranequin, s. m., arbalète à pied ‖ pied de biche, clef en fer servant à bander l’arbalète ‖ sorte d’armure de tête que portaient les archers à cheval.
  • cranequinier, s. m., soldat armé du cranequin, arbalétrier à pied et à cheval.
  • craneüre, s. f., entaille.
  • cranion, s. m., crâne.
  • crankeille, s. f., sorte de tare dans la fabrication des draps.
  • cranquillon, s. m., sorte de tare dans la fabrication des draps.
  • crapaudaille, s. f., ribaudaille.
  • crapaudin, s. m., canon.
  • crapault, s. m., guichet.
  • 1. crape, s. f., criblure ‖ sorte de matière propre à la teinture.
  • 2. crape, s. f., sorte de maladie.
  • crapeux, adj., atteint de la crape.
  • crapoudel, s. m., petit crapaud ‖ T. de guerre, sorte de canon ‖ bouton de fer.
  • crapoudelle, s. f., petit crapaud.
  • crapuleïs, adj., gorgé de nourriture.
  • crapulosité, s. f., vice de la crapule.
  • craque, s. f., caraque.
  • craquelet, s. m., craquelin, pâtisserie.
  • * craquetis, s. m., bruit de ce qui craque, de ce qui craquète.
  • cras, s. m., graisse ‖ le cras de la matinee, la grasse matinée.
  • craseur, s. m., marchand de graisse, d’huile, de beurre, de chandelle.
  • crasme, s. m., tapage.
  • crasmif, s. m., sorte de pierre précieuse.
  • crasnys, s. m., tapage.
  • craspois, s. m., baleine ‖ phoque ‖ graisse de baleine.
  • crassece, s. f., qualité de ce qui est gras.
  • crassement, adv., amplement.
  • crassemente, s. f., crachat, salive.
  • crasserie, s. f., matière grasse ‖ pâturages, champs gras et fertiles.
  • crasseur, s. f., qualité de ce qui est gras ‖ obésité.
  • crassier, s. m., marchand d’huile, de beurre, de graisse, de chandelles.
  • crassitie, s. f., qualité de ce qui est épais, lourd.
  • crasterre, s. f., chandelier.
  • crastin, s. m., lendemain de fête.
  • crastination, s. f., délai, retard, remise.
  • crastine, s. f., lendemain de fête ‖ offrande due le lendemain d’une fête ‖ matinée, grasse matinée.
  • crastiner, v. n., différer, remettre, temporiser.
  • cratinat, s. m., sorte de soldat.
  • crauller, v. V. Croler.
  • cravanter, v. a., écraser, accabler, meurtrir ‖ abattre, renverser ‖ v. n., se briser, crever de dépit.
  • crax, cri du corbeau.
  • creable, adj., qui croit, crédule ‖ se faire creable, prouver.
  • creablement, adv., de manière à y croire.
  • creableté, s. f., qualité de ce qui est croyable ‖ attestation.
  • crealment, adv., d’une manière croyable, de manière à ce qu’on puisse avoir confiance.
  • creance, s. f., crédit, confiance ‖ credo ‖ épreuve, essai ‖ T. de fauconnerie, ligne attachée à la laisse d’un faucon.
  • creanceor, s. m., celui qui se porte caution.
  • creancer, v. a., promettre ‖ cautionner ‖ essayer, goûter pour voir si l’on peut prendre ou faire quelque chose avec confiance ‖ p. pas., qui a toute la confiance de.
  • creancier, s. m., débiteur.
  • 1. creant, s. m., promesse, assurance, engagement verbal ou écrit, serment ‖ creant de chaptel, contrat, en usage dans la Lorraine jusqu’à la Révolution, par lequel on donne des bestiaux à condition que celui qui les prend en remette tout le produit à celui qui les donne, jusqu’à concurrence de l’estimation, après quoi ce qui restera des bestiaux et de leur produit sera partagé entre eux par moitié (Baltus, Suppl. au vocab. austrasien) ‖ prêt fait aux vignerons propriétaires à condition que pour s’en acquitter ils remettront le produit de leurs vignes à leur créancier (Id., ib.) ‖ gage de sûreté, otage ‖ la certitude que l’on a, la chose qu’on garantit ‖ donation ‖ agrément, volonté, plaisir.
  • 2. creant, adj., avec un nom de personnes, croyable ‖ avec un nom de chose, digne de foi, certain.
  • creantable, adj., qui peut être accordé, octroyé.
  • creantablement, adv., de bon gré, d’un libre consentement, volontairement.
  • creante, s. m., agrément, consentement ‖ venir a creante, consentir à quelque chose.
  • creantelment, adv., de plein gré.
  • 1. creantement, s. m., promesse, engagement ‖ autorisation, permission, consentement.
  • 2. creantement, adv., de bon gré.
  • creanteor, s. m., celui qui se porte caution ‖ bienfaiteur.
  • creanter, v. a., promettre, assurer, garantir, cautionner ‖ autoriser, permettre, accorder, octroyer, consentir à ‖ approuver, ratifier, confirmer ‖ v. réfl., s’engager ‖ v. n., se rendre, s’avouer vaincu.
  • creantise, s. f., syn. de recreantise, acte de lâcheté.
  • creatif, adj., qui crée, qui produit.
  • creaturelle, s. f., petite créature.
  • creaulx, s. m. pl., désigne des objets servant à former la toiture.
  • crebon, s. m., nom d’un boyau.
  • crecele, s. f., crécerelle, oiseau de proie.
  • crecerelle, s. f., crécelle, claquette.
  • crecin, s. m., crue d’eau, débordement.
  • credence, s. f., croyance, crédit, confiance ‖ épreuve, essai.
  • credencial, adj., de créance.
  • credible, adj., croyable.
  • credir, v. a., confier.
  • credirentier, s. m., créancier.
  • credit (non), loc., franchement et librement.
  • credite, s. f., dette.
  • crediteur, s. m., créancier ‖ croyant.
  • creditrice, s. f., créancière.
  • cree, s. f., mesure de longueur appliquée en Bretagne à l’aunage de la toile tissée.
  • creelle, s. f., prune.
  • creement, s. m., création.
  • creeresse, s. f., créatrice.
  • creignierie, s. f., ornement de la tête du cheval.
  • crekeller, v. n., faire entendre un cri strident, en parlant de la pie.
  • cremable, adj., qu’on doit craindre, redoutable.
  • cremance, s. f., crainte.
  • 1. cremer, v. a., craindre.
  • 2. cremer, v. a., brûler, embraser.
  • cremetable, adj., redoutable.
  • cremetant, adj., craintif, timide.
  • cremetereus, adj., craintif.
  • cremeteus, adj., craintif, timide ‖ redoutable.
  • cremeteusement, adv., avec crainte, timidement.
  • cremeus, adj., craintif.
  • cremilleux, adj., craintif.
  • cremir, v. a., craindre.
  • cremitif, adj., craintif.
  • cremoir, v. a. et réfl., craindre.
  • cremor, s. f., crainte, effroi, terreur.
  • cremu, p. pas. et adj., craint, redouté.
  • crene, s. f., entaille, coche, cran.
  • crenee, s. f., créneau ‖ taille, impôt, rente.
  • crener, v. a., entailler.
  • crenet, s. m., créneau.
  • creneüre, s. f., fente, ouverture.
  • * crenon, s. m., mèche de cheveux.
  • crenotin, s. m., corbeille d’osier.
  • crenu, adj., à longs crins, chevelu ‖ s. m., cheval à longs crins.
  • crenure, s. f., crinière, chevelure.
  • creoison, s. f., création.
  • crepillon, s. m., repas où l’on mange des crêpes.
  • crepin, s. m., gaufre.
  • crepon, s. m., croupion, échine, derrière.
  • creponiere, s. f., croupion, échine.
  • crequematre, s. f., sorte de rente.
  • crescence, s. f., crû ‖ augmentation dans les termes d’une demande en justice ‖ sorte de droit féodal.
  • cresceüre, s. f., crû.
  • creschette, s. f., petite crèche.
  • cresee, s. f., étoffe de laine croisée, créseau.
  • cresemant, s. m., sorte d’épice.
  • cresmeau, s. m., vase où l’on conserve le Saint Chrême ‖ vase ayant la même forme que celui où l’on conserve le Saint Chrême.
  • cresmeler, v. a., oindre du Saint Chrême.
  • cresmer, v. a., oindre du Saint Chrême, donner les saintes huiles à.
  • cresmier, s. m., vaisseau où l’on conserve le Saint Chrême ou les saintes huiles ‖ arbre dont découlait du chrême.
  • cresne, s. f., pupitre d’un prie-Dieu.
  • cresnette, s. f., sorte de serpe.
  • cresonnel, s. m., sorte de mesure pour les poissons.
  • 1. crespe, adj., crêpé, crépu ‖ frisotté.
  • 2. crespe, adj., tenir crespe, tenir serré.
  • crespelé, adj., frisé, frisotté, crêpé.
  • crespelet, adj., frisotté.
  • crespelin, adj., de crêpe, de gaze.
  • crespelure, s. f., frisure.
  • cresperite, s. f., sorte de pierre précieuse.
  • crespet, s. m., beignet.
  • crespeüre, s. f., frisure.
  • crespigne, s. f., parure de crêpe ‖ renouée, plante.
  • crespinier, s. m., ouvrier en crêpe, fabricant d’étoffes claires en soie, crêpe, gaze.
  • crespiniere, s. f., ouvrière en crêpe.
  • crespir, v. a., crêper, friser ‖ v. n., friser ‖ se couvrir d’un crêpe ‖ p. pas., ridé.
  • crespiseor, s. m., fer à crêper.
  • crespisois, s. m., monnaie de Crespi.
  • cressant, s. m., sorte de vase.
  • cressement, s. m., bois taillis.
  • cressiner, v. n., grincer.
  • cressol, s. m., tombereau.
  • cresson, s. f., croissance, accroissement, augmentation ‖ rejeton ‖ excroissance.
  • cressonnee, s. f., salade de cresson.
  • cressonnier, s. m., marchand de cresson.
  • crestain, adj., qui a une crête.
  • creste, s. m., sorte d’arbre servant à la construction.
  • crestelet, adj., orgueilleux.
  • crester, v. n. et réfl., dresser sa crête ‖ s’enorgueillir ‖ p. pas., orgueilleux ‖ ridé.
  • crestine, s. f., crue d’eau, inondation, débordement.
  • crestir (se), v. réfl., se remparer.
  • crestrable, adj., en état de croître.
  • crestu, adj., qui a une crête ‖ s. m., bâton dont l’extrémité supérieure est en forme de crête.
  • cresture, s. f., accroissement, croissance ‖ crue d’eau, débordement.
  • 1. crete, s. f., ferme.
  • 2. crete, s. f., craie.
  • cretel, s. m., créneau, meurtrière.
  • cretelé, adj., entaillé en forme de dents.
  • creter, v. a., entailler.
  • cretignee, s. f., le contenu d’un cretin.
  • cretin, s. m., sorte de hotte ou de panier d’osier à anse en forme de cône renversé ‖ frein, muselière, baillon.
  • cretine, s. f., panier ‖ filet, piège.
  • cretineau, s. m., petit panier.
  • cretinet, s. m., petit panier.
  • cretonné, s. m., syn. de cretonnee.
  • cretonnee, s. f., sorte de mets ; selon les uns, purée de viande ou de légumes, assaisonnée de gingembre ; selon d’autres, manière d’apprêter un mets en le faisant frire dans la poêle avec des morceaux de lard.
  • crette, s. f., sorte de bateau.
  • creüe, s. f., augmentation d’impôts ‖ enchère ‖ T. de vente et d’inventaire, somme afférente à l’officier public pour les frais d’adjudication ‖ recrue.
  • 1. creusement, s. m., trou.
  • 2. creusement, adv., d’une manière approfondie.
  • creusequin, s. m., sorte de gobelet.
  • 1. creuset, s. m., petit creux.
  • 2. creuset, s. m., pigeon ramier.
  • creuseté, s. f., creux, cavité.
  • creuseur, s. m., mineur.
  • creusiere, s. f., creux, trou.
  • crevace, s. f., cataracte.
  • creveiceron, s. m., petite écrevisse.
  • creveison, s. m., crevasse.
  • crever, v. n. et réfl., poindre ‖ v. a., faire périr.
  • crevet, s. m., crevasse, fente.
  • creveüre, s. f., crevasse, fente, ouverture.
  • crevicel, s. m., petite écrevisse.
  • crevis, s. m., écrevisse.
  • crevoir, s. m., crevasse.
  • * cri, s. m., célébrité.
  • criage, s. m., grand cri.
  • criblel, s. m., dim. de crible.
  • crie, s. f., proclamation, cri public ‖ droit sur les proclamations publiques ‖ crieur public.
  • criee, s. f., cri, clameur ‖ bavardage ‖ renommée, réputation.
  • crieme, s. f., crainte.
  • criement, s. m., cri, clameur ‖ répétition fréquente et vive d’une chose, avis donné par proclamation.
  • crien, s. m., droit au grain tombé des gerbes pour le charroi de la dîme.
  • crienement, s. m., grincement.
  • crier, v. a., convoquer ‖ accuser.
  • crierece, s. f., cris répétés.
  • crieté, s. f., grand cri, crierie.
  • crieus, adj., criard.
  • crignel, s. m., cheveu.
  • crignete, s. f., crinière, chevelure.
  • crignon, s. m. V. Crisnon.
  • criker, v. a., grincer.
  • crillouere, s. f., pièce d’un harnais.
  • crimaire, s. m., vase qui contient du chrême.
  • crimble, s. f., espèce de four ou de fourneau.
  • crimer, v. a., accuser.
  • crimeus, adj., criminel.
  • crimier, v. a., craindre.
  • criminable, adj., criminel.
  • criminateur, s. m., accusateur.
  • crimination, s. f., accusation.
  • criminauté, s. f., action criminelle.
  • criminer, v. a., incriminer, accuser.
  • crimineur, adj. et s., criminel.
  • crimineux, adj. et s., criminel.
  • crinchon, s. m., ordure mêlée au blé avant qu’il soit vanné.
  • crinchonnet, s. m., grillon.
  • 1. crincier, v. a., vanner.
  • 2. crincier, v. n., frissonner légèrement ‖ se crisper.
  • crine, s. f., chevelure, crinière, crin.
  • crinie, s. f., chevelure.
  • crinite, adj. f., garnie d’une crinière.
  • crioison, s. f., cris répétés.
  • crior, s. f., cri, clameur.
  • criquet, s. m., bâton servant de but au jeu de boules.
  • criquillon, s. m., grillon.
  • crisin, s. m., crise ‖ nécessité première.
  • crisner, v. n., grincer ‖ v. a., grincer.
  • crisnon, s. m., grillon, cricri ‖ fig., embarras.
  • crisomile, s. f., orange.
  • crispin, adj., crêpu.
  • crissé, adj., créseau.
  • crist, s. m., oint.
  • critin, s. m., sorte d’étoffe.
  • croaille, s. f., fourchette.
  • croaillement, s. m., cri du corbeau.
  • croailler, v. n., crier comme le corbeau.
  • croc, s. m., safran.
  • crocailler, v. n., crier comme la caille.
  • crocard, s. m., sorte de mauvaise monnaie du xiiie et du xive siècle.
  • crocé, adj., couleur du safran, jaune.
  • crocenier, adj., qui porte la crosse.
  • croceron, s. m., petit crochet.
  • crocete, s. f., dim. de crosse, bâton de vieillard à large poignée.
  • crochant, adj., qui accroche.
  • croche, s. f., crochet ‖ éperon, ouvrage avancé en rivière pour protéger le pied d’une construction ‖ bouture de vigne ‖ mesure pour le sel.
  • croché, adj., crochu.
  • crochechat, s. m., tailleur.
  • crochement, s. m., qualité de ce qui est crochu.
  • crochere, s. f., joug.
  • crochetement, s. m., action de crocheter, crochetage.
  • crocheterie, s. f., crochetage.
  • crochier, v. a., accrocher, décrocher ‖ tordre, écraser ‖ frapper, donner des croquignoles à ‖ v. n., donner un croc en jambes ‖ famil., croche la, touche là.
  • crochir, v. n., devenir crochu.
  • crociere, s. f., sorte d’instrument en forme de croc.
  • crociter, v. n., croasser.
  • crocodillee, s. f., fiente du crocodile.
  • 1. croçon, s. m., petit crochet.
  • 2. croçon, s. m., partie supérieure de la crosse.
  • croçu, adj., qui porte la crosse.
  • croe, s. f., serre.
  • croete, s. f., petite bande de parchemin.
  • croichot, s. m., crochet.
  • croicir, v. a., augmenter, accroître.
  • croiere, s. f., lieu rempli de craie.
  • croion, s. m., craie.
  • croire, v. a., confier, faire crédit de ‖ v. réfl., se fier, se confier ‖ a croire, à crédit ‖ p. pas., digne d’être cru, qui jouit d’une grande autorité.
  • 1. crois, s. m., craquement, bruit éclatant ou strident.
  • 2. crois, adj., crochu ‖ croisé.
  • 3. crois, s. m., crois del chief, sommet de la tête.
  • 4. crois, s. f., croisade.
  • croisage, s. m., contribution qu’on paie à l’ennemi, suivant des conventions faites avec lui.
  • croisat, s. m., sorte de monnaie marquée d’une croix.
  • croisbet, s. m., coup donné sous le menton.
  • croisé, adj., robuste, vigoureux.
  • croisee, s. f., vigueur.
  • croisel, s. m., sorte de lampe qui portait deux mèches en croix, ce qui faisait quatre becs ‖ creuset.
  • croisement, s. m., action de se croiser, croisade.
  • croiseresse, s. f., croisade.
  • croiserie, s. f., action de se croiser, croisade.
  • croiset, s. m., espèce de petite monnaie qui valait une maille de Florence.
  • croisete, s. f., petite croix ‖ sorte de jeu ‖ croisete de part Dieu, alphabet.
  • croiseté, adj., croisé.
  • * croisetier, s. m., moine qui porte la croix.
  • croiseul, s. m., sorte de lampe qui portait deux mèches en croix, ce qui faisait quatre becs ‖ balance ‖ creuset ‖ sorte de boulet.
  • croiseule, s. f., sorte de boulet.
  • croisié, adj., paré de petites croix.
  • croisiee, s. f., action de se croiser, croisade ‖ croix.
  • 1. croisier, s. m., barres de fer en croix attachées au haut des mesures aux grains et légumes secs pour en empêcher l’écartement et sur lesquelles roulait l’étrique ‖ lieu où deux chemins se croisent.
  • 2. croisier, v. a., crucifier.
  • croisiere, s. f., croisade.
  • croisille, s. f., petite croix.
  • croisillé, adj., semé de croix.
  • croison, s. m., croisillon ‖ alphabet.
  • croisote, s. f., dim. de croix.
  • croissable, adj., qui croît, qui s’accroît.
  • croissant, s. m., action de croître, moment de la croissance.
  • croisseïs, s. m., action de briser ‖ chose brisée, coquille de noix brisée ‖ craquement, grincement.
  • croissemence, s. f., accroissement.
  • croissement, s. m., accroissement.
  • croisserece, s. f., craquement.
  • croisseur, s. m., celui celui qui accroît, qui augmente ‖ enchérisseur.
  • croisseüre, s. f., craquement.
  • croissir, v. a., rompre, casser, briser, détruire ‖ faire craquer ‖ v. n., se rompre, se briser, s’écrouler ‖ craquer, craqueter.
  • croissoere, s. m., brie, instrument à rompre la pâte.
  • croistoiere, s. f., partie d’un pont.
  • 1. croistre, v. a., accroître ‖ s. m., croissance.
  • 2. croistre, v. a., casser, briser ‖ grincer ‖ v. n., craquer, craqueter.
  • croisure, s. f., endroit ou deux choses se croisent, entrecroisement ‖ croix ‖ taille.
  • crolant, adj., branlant, tremblant.
  • crole, s. m., ébranlement, secousse, tremblement ‖ écroulement, éboulement ‖ tremblement de terre.
  • crolee, s. f., fondrière.
  • 1. croleïs, s. m., ébranlement, secousse ‖ tremblement de terre ‖ roulis d’un vaisseau.
  • 2. croleïs, s. m., fondrière.
  • crolement, s. m., ébranlement, secousse, tremblement ‖ hochement ‖ agitation.
  • croler, v. a., remuer, branler, hocher, secouer, ébranler ‖ brandir ‖ v. réfl., se soulever ‖ v. n., s’agiter, s’ébranler, être agité, ébranlé, trembler ‖ émeutir ‖ sortir.
  • crolet, s. m., fondrière.
  • croleus, adj., marécageux.
  • crolice, s. f., fondrière.
  • croliere, s. f., fondrière.
  • crollebois, s. f., peut-être époque fixée par la coutume locale pour commencer l’abatage des bois.
  • crolois, s. m., fondrière.
  • cromasle, s. m., crémaillère.
  • 1. crombe, adj., courbé, voûté.
  • 2. crombe, s. f., pièce recourbée.
  • cromber, v. a., renverser ‖ v. n., tomber.
  • crombier, v. a., courber, rendre courbe.
  • croniquement, adv., dans le même temps.
  • croniquier, v. a., rapporter dans une histoire, faire une chronique, une histoire par ordre de temps ‖ p. pas., écrit en forme de chronique.
  • croniseor, s. m., chroniqueur.
  • cronisier, v. a., rapporter dans une chronique, faire le récit de.
  • cronographeur, s. m., celui qui écrit une chronique.
  • croper, v. n., être accroupi ‖ v. réfl., s’accroupir.
  • croperel, adj., se dit d’un paysan qui abandonne ses travaux pour devenir voleur.
  • croperie, s. f., partie d’un pavillon coupée obliquement.
  • cropet, s. m., nabot.
  • cropie, s. f., accroupissement ‖ a la cropie, à l’affùt.
  • cropir, v. n. et réfl., être accroupi ‖ v. réfl., se cacher ‖ s’appesantir ‖ p. pas., qui provient d’une chose qui croupit.
  • cropon, s. m., croupe.
  • croppe, s. f., espèce d’étoffe.
  • croppel, s. m., soupente.
  • croqmadame, s. m., trou-madame, ancien jeu.
  • croquage, s. m., droit d’abattre les branches avec un croc.
  • croquart, s. m., croquant.
  • croquemuse, s. f., coup sur le museau.
  • croquenelle, s. f., femme de mauvaise vie.
  • croquepois, s. m., bâton armé d’un croc.
  • 1. croqueter, v. n., glousser.
  • 2. croqueter, v. a., fréquentatif de croquer.
  • 3. croqueter, v. a., casser en petits morceaux ‖ frapper.
  • croqueteur, s. m., celui qui casse en petits morceaux.
  • croquiller, v. a., entortiller.
  • croquiner, v. a., croquer, manger.
  • croset, s. m., lazagne.
  • crosetier, s. m., fabricant de potences et de cannes.
  • crosier, adj., qui aime le colombier.
  • croslecul, s. m., secousse violente.
  • crosnel, s. m., engin pour pêcher dans les crônes.
  • crossal, adj., en forme de crosse.
  • crosse, s. f., abbaye ‖ puissance, dignité.
  • crosser, v. a., courber, recourber.
  • crossier, s. m., abbé qui porte la crosse.
  • crossu, adj., en forme de crosse, recourbé.
  • crostele, s. f., petite croûte, croustille ‖ pain qui a beaucoup de croûte ‖ croûte, cicatrice.
  • crostelete, s. f., petite croûte.
  • crostelevé, adj., couvert de plaies, de boutons, de croûtes purulentes.
  • croster, v. a., encroûter, couvrir de croûtes ‖ v. n., manger une croûte ‖ soupe crostee, tranches de pain imbibées d’œufs qu’on faisait frire.
  • crostule, s. f., pain qui a beaucoup de croûte.
  • crot, s. m., creux ‖ anse d’une rivière.
  • crotage, s. m., sorte de droit.
  • crote, s. f., crypte.
  • croté, adj., cave, enfoncé, creux.
  • crotin, s. m., sorte de tare de laine.
  • croton, s. m., grotte, cachot.
  • croture, s. f., grotte, caveau.
  • crouas, s. m., cri du corbeau.
  • croucit, s. m., sorte de croc.
  • crouillet, s. m., V. Coroillet.
  • crounet, s. m., pièce de fer sur laquelle on pose les plats devant le feu.
  • croupoier, adj., paresseux.
  • crouset, s. m., colombier.
  • crouste, s. f., sorte d’arbre, bois de charpente.
  • crousteau, s. m., gâteau de cire.
  • croustel, s. m., dim. de crouste, sorte de bois de charpente.
  • crouteille, s. f., gâteau.
  • crouth, s. m., syn. de rote.
  • cruableté, s. f., cruauté.
  • crualtise, s. f., cruauté.
  • cruau, s. m., mauvaise herbe.
  • cruauder, v. a., arracher les mauvaises herbes appelées cruaux.
  • cruble, s. f., sorte de mesure pour les grains.
  • crucefieor, s. m., celui qui crucifie.
  • crucefier (se), v. réfl., se signer, faire le signe de la croix.
  • crucefis, p. pas., crucifié.
  • cruchart, s. m., nom d’une pièce de monnaie, le kreutzer, dont soixante font un florin.
  • cruchie, s. f., contenu d’une cruche.
  • cruciable, adj., qui fait souffrir des tourments.
  • cruciant, adj., qui fait souffrir cruellement.
  • cruciation, s. f., tourment, supplice.
  • cruciement, s. m., tourment.
  • crucier, v. a., tourmenter, torturer.
  • crucque, s. f., croc en jambes.
  • crudelité, s. f., cruauté.
  • crueleté, s. f., cruauté.
  • cruement, adv., durement, rigoureusement.
  • cruesse, s. f., crudité.
  • cruet, s. m., burette.
  • crueté, s. f., crudité.
  • crueuseté, s. f., cruauté.
  • cruie, s. f., cruche, pot de terre ou de grès.
  • cruion, s. m., cruchon.
  • cruise, s. f., coquille.
  • cruisille, s. f., conque.
  • crume, s. f., pente.
  • cruos, adj., cruel.
  • cruosement, adv., cruellement.
  • cruour, s. m., sang qui sort d’une blessure.
  • crupeter, v. a., gravir.
  • cruppee, s. f., volée de coups de bâton.
  • crutine, s. f., scrutin.
  • cruture, s. f., surcroît, surplus.
  • cruzelin, s. m., sorte de pot.
  • cuau, s. m., petite cuve.
  • cubarie, s. f., lieu où l’on met les cuves, cellier.
  • cubaseau, s. m., ortie de mer.
  • cubiculaire, s. m., valet de chambre ‖ chambellan ‖ adj., qui concerne la couche.
  • cubital, adj., de la longueur d’une coudée.
  • cubite, s. m., coude, coudée.
  • cubitin, s. m., ver intestinal.
  • cuchet, s. m., tas de foin.
  • cuchon, s. m., tas de foin.
  • cucubant, s. m., araignée d’eau.
  • cucubut, s. m., syn. de cucubant.
  • cucumere, s. f., concombre.
  • cude, s. f., sorte de padoue qui se fabriquait à Lyon au xvie siècle.
  • cueillable, adj., qui peut être cueilli, moissonné.
  • cueillage, s. m., cueillette, levée d’impôts ‖ redevance due au seigneur par le nouveau marié ‖ somme donnée par le nouveau marié à ses amis.
  • cueillement, s. m., action de cueillir.
  • cueilleor, s. m., celui qui recueille un droit ou un péage, receveur, collecteur ‖ celui qui cueille la vendange.
  • cueilleret, s. m., registre du receveur.
  • cueillerie, s. f., action de cueillir, ce qu’on cueille, ce qu’on récolte.
  • cueillete, s. f., récolte, levée des fruits dus comme redevance ‖ perception des tailles, levée d’argent, perception d’impôts, imposition ‖ levée d’hommes ‖ réception.
  • cueillie, s. f., récolte.
  • cueillier, v. a., cueillir, recueillir ‖ rassembler ‖ saisir, prendre ‖ s. m., cueillette, récolte ‖ p. pas., rassemblé, serré, joint.
  • cueillir, v. a., recueillir, rassembler, réunir, ramasser ‖ enlever ‖ prendre, concevoir ‖ cueillir en hé, en haine, prendre en haine ‖ attaquer ‖ p. pas., rassemblé, serré, joint ‖ soumis, docile.
  • cueillison, s. f., action de cueillir, récolte des fruits.
  • cueilloir, adj., qui a rapport à la perception des redevances.
  • cuer, s. m. ; dire son cuer, dire ce que l’on pense au fond du cœur.
  • cuerchon, s. m., petit cœur.
  • cuere, s. f., statuts ou règlements établis par les échevins ‖ collège des échevins.
  • cueret, s. m., petit cœur.
  • cuereur, s. m., expert juré.
  • cuerfrere, s. m., confrère de la cuere.
  • 1. cuerier, s. m., choriste.
  • 2. cuerier, s. m., homme de la cuere, expert juré chargé d’examiner sous l’autorité des échevins les denrées ou les marchandises dans chaque métier.
  • cuerpous, s. m., asthme ou pneumonie.
  • cuersuer, s. f., consœur de la cuere.
  • cueudre, v. a., cueillir, recueillir, percevoir.
  • cueute, s. f., cueillette des grains et des fruits, récolte ‖ perception des redevances.
  • cueux, s. m., gueuse, masse de fonte brute, qui se moule dans le sable, à la sortie du creuset du haut-fourneau.
  • cuevre, s. m., carquois.
  • cufarde, s. f., lâcheté.
  • cufardie, s. f., paresse, lâcheté, négligence insouciante.
  • cufart, adj., paresseux, lâche, négligent.
  • cuffere, s. f., festin de relevailles.
  • cugneul, s. m., brioche.
  • cuiant, adj., cuisant.
  • cuichefrite, s. f., sorte de gaufre.
  • cuidable, adj., concevable, imaginable.
  • cuidance, s. f., pensée, opinion ‖ pensée mal fondée, vaine imagination, présomption.
  • cuidant, adj. et s. m., présomptueux.
  • cuidart, s. m., personnage présomptueux.
  • cuidel, s. m., outil de pêche.
  • cuidement, s. m., pensée, imagination.
  • cuideor, adj. et s. m., présomptueux.
  • cuidereau, adj. et s. m., dim. de cuideor.
  • cuiderelle, adj. et s. f., présomptueuse.
  • cuiderie, s. f., présomption.
  • cuidié, s. m., pensée.
  • 1. cuidier, v. a., penser, croire, s’imaginer ‖ avoir la volonté ‖ v. n., être réputé ‖ v. réfl., avoir de la présomption.
  • 2. cuidier, s. m., pensée, croyance, sentiment ‖ crainte, présomption.
  • cuidoire, s. f., chose qu’on fait accroire.
  • cuignet, s. m., sorte de brioche.
  • cuignier, v. a., affermir, consolider.
  • cuignole, s. f., espèce de gâteau formé de huit petits fuseaux appliqués l’un contre l’autre.
  • cuignot, s. m., syn. de cuignole.
  • cuilibet, s. m., portion des offrandes acquise à chacun de ceux qui assistaient aux heures diurnes et aux messes extraordinaires.
  • cuillerete, s. f., dim. de cuiller.
  • cuillerier, s. m., fabricant de cuillers.
  • cuillier, s. m., nom de la concha longa en Languedoc.
  • cuinet, s. m., sorte de creuset.
  • cuiracier, s. m., fabricant de cuirasses.
  • cuiral, s. m., cuir.
  • cuirassine, s. f., armure ancienne en forme de cotte de mailles.
  • cuire, v. a., abîmer, détruire.
  • cuireor, s. m., ouvrier qui travaille à la fabrication des cuirs.
  • 1. cuiret, s. m., petite bourse en cuir ‖ morceau de cuir.
  • 2. cuiret, s. m., repas de bienvenue.
  • cuirie, s. f., cuir, peau en général ‖ morceau de cuir qu’on portait par dessus l’armure, cuirasse ‖ carquois en cuir ‖ cuir qu’on étendait sur les chariots.
  • 1. cuirien, s. m., morceau de cuir, peau ‖ droit sur le cuir.
  • 2. cuirien, s. m., char.
  • cuirier, v. a., garnir, doubler de cuir.
  • cuirot, s. m., morceau de cuir.
  • cuirpaner, v. a., revêtir d’une couverture de cuir.
  • cuisable, adj., qui peut être cuit.
  • cuisage, s. m. et f., cuisson.
  • cuisamment, adv., d’une manière cuisante.
  • cuisance, s. f., souci, tourment.
  • cuisanteur, s. f., impression cuisante.
  • cuise, s. f., mesure pour les grains.
  • cuisement, s. m., cuisson.
  • cuiseur, s. f., impression cuisante.
  • * cuisible, adj., syn. de cuisable.
  • cuisinal, adj., relatif à la cuisine.
  • cuisinat, s. m., aliments cuits.
  • cuisine, s. f., viande cuite.
  • cuisiner, v. a., cuire.
  • * cuisinerie, s. f., métier de cuisinier.
  • cuisinette, s. f., dim. de cuisine.
  • cuisoir, s. m., instrument de cuisine propre à faire cuire.
  • cuissante, s. f., sorte d’étoffe.
  • cuissel, s. m., partie de l’armure qui protège les cuisses.
  • cuisserole, s. f., linge pour couvrir les cuisses.
  • cuissette, s. f., dim. de cuisse ‖ sorte d’étoffe.
  • cuisseul, s. m., les côtés de la selle où posent les cuisses du cavalier ‖ partie de l’armure qui protège les cuisses.
  • cuissiere, s. f., partie de l’armure qui protège les cuisses.
  • cuisson, s. m., cuissart, armure des cuisses.
  • cuissot, s. m., partie de l’armure qui protège les cuisses.
  • cuissotte, s. f. ; chausses à la cuissotte, chausses renflées à la façon d’un jambon (cuissot).
  • cuitiee, s. f., fournée, cuite.
  • cuitier, s. m., rôtisseur.
  • cuiture, s. f., action de cuire, cuisson ‖ brûlure d’une plaie, marque d’une brûlure ‖ cautère, bouton de feu ‖ décoction ‖ chose cuite.
  • cuivre, s. m. et f., mal, tourment, souffrance.
  • cuivreau, s. m., robinet en cuivre.
  • cuivrer, v. a., tourmenter.
  • cuivrier, v. a., tourmenter, accabler ‖ gêner, embarrasser ‖ chagriner, fâcher.
  • cuivrieus, adj., qui a une vive sollicitude, qui désire vivement.
  • cuivrin, s. m., carquois.
  • * cukuel, s. m., coucou, oiseau.
  • culain, adj., du derrière.
  • cular, s. m., pilori.
  • cul d’asne, s. m., ortie de mer.
  • culee, s. f., contenance de deux muids et demi.
  • culer, v. a., pousser avec le derrière.
  • culet, s. m., derrière ‖ chaton de bague.
  • culeter, v. a., avoir le derrière sur.
  • culetis, s. m., mouvement du derrière.
  • culice, s. f., cousin, sorte de mouche.
  • culle, s. f., arrière-train.
  • culleron, s. m., partie creuse de la cuiller.
  • cullet, s. m., sorte d’étoffe.
  • 1. culot, s. m., sorte de bourse ‖ partie de la bourse ‖ partie de l’écluse d’un étang.
  • 2. culot, adj. et s. m., désignant une sorte de chien, le basset.
  • culrage, s. m., plante, la persicaire.
  • cultelaire, adj., en forme de couteau ‖ s. m., couteau ‖ cautère en forme de couteau.
  • cultement, s. m., culture.
  • cultible, adj., cultivable.
  • cultif, adj., cultivable.
  • cultifiement, s. m., culture.
  • cultinere, s. m., sorte de bateau.
  • cultivage, s. m., culture.
  • cultivier, s. m., cultivateur.
  • culturer, v. a., cultiver.
  • culvert, s. et adj., serf, individu dont la condition était intermédiaire entre l’esclavage et la liberté, mais plus près de l’esclavage ‖ fig., pervers, perfide, infâme, misérable, vil, garnement, maraud ‖ malfaisant (en parlant d’animaux) ‖ indigne, infâme, horrible, funeste.
  • culvertage, s. f., état du culvert, servage, asservissement ‖ outrage, affront, insolence.
  • culverté, s. f., méchanceté, malice.
  • culvertement, adv., comme un culvert.
  • culvertise, s. f., redevance des culverts ‖ condition d’un culvert ‖ action digue d’un esclave, bassesse, indignité, fourberie.
  • cunage, s. m., action de frapper les monnaies avec le coin ‖ coin.
  • cunicule, s. f., T. de méd., caverne ‖ T. de guerre, mine souterraine.
  • cupidineux, adj., amoureux, voluptueux.
  • cuquelin, s. m., mesure de poids ou de volume.
  • curacion, s. f., action de soigner, de garder, de préserver ‖ soin, souci ‖ observation ‖ guérison, salut ‖ remède.
  • curail, s. m., balle du blé.
  • curaille, s. f., ordure, fumier.
  • curalier, s. m., broussaille.
  • curateresse, s. f., curatrice.
  • curaterie, s. f., tutelle, curatelle.
  • curatier, s. m., curateur.
  • curatorage, s. m., fonction de curateur.
  • curature, s. f., fonction de curateur ou de curatrice.
  • curaument, adv., avec soin.
  • cure, s. f., soin, souci.
  • curé, s. m., celui qui prend soin, gouverneur.
  • curecalice, s. m., pourboire.
  • curefievre, adj., qui guérit de la fièvre.
  • cureison, s. f., soin, souci.
  • curelle, s. f., sorte de courroie.
  • curement, s. m., action de soigner, de guérir, guérison ‖ action de curer, de nettoyer.
  • cureor, s. m., celui qui a le soin de, qui prend soin de ‖ curateur ‖ celui qui guérit ‖ celui qui nettoie ‖ celui qui vide.
  • curer, v. a., avoir soin de, soigner, vaquer aux soins de ‖ prendre soin, se soucier ‖ v. réfl., prendre soin ‖ rechercher telle chose, s’appliquer à en faire preuve.
  • cure retrais, s. m., celui qui nettoie les fosses d’aisance, vidangeur.
  • cureris, s. f., curatrice.
  • curet, s. m., curoir de charrue.
  • curetel, s. m., cure-pied.
  • cureur, s. m., curoir de charrue.
  • cureüre, s. f., ordure, saleté.
  • curial, s. m., officier de justice ‖ membre de la curie romaine ‖ homme de cour ‖ adj., de cour ‖ s. m., doyen qui avait droit de visite sur les cures de campagne dans les diocèses divisés en doyennés ‖ adj., de doyen.
  • curialement, adv., avec courtoisie ‖ avec attention, avec soin.
  • curialité, s. f., courtoisie, civilité, gracieuseté, bon office.
  • curiauté, s. f., souci.
  • 1. curie, s. f., maladie repoussante, au propre et au figuré.
  • 2. curie, s. f., toiture.
  • curion, s. m., cuir.
  • curios, adj., rempli de soins, d’attentions ‖ désireux ‖ fâché ‖ attristé.
  • curioseté, s. f., soin, souci, avidité, passion ‖ curiosité ‖ rareté.
  • curlier, s. m., courrier. Cf. Corlieu.
  • curre, s. m., char, chariot ‖ sorte de parure de femme, peut-être nœud.
  • curseur, s. m., celui qui court, coureur, messager.
  • cursible, adj., qui court.
  • 1. custode, s. f. et m., rideau ‖ voile ‖ partie de l’habillement d’un chevalier du Bain ‖ étui destiné à la conservation d’un objet, boîte ‖ garde, sauvegarde.
  • 2. custode, s. m., garde, gardien ‖ T. de jeu d’échecs, tour.
  • custodelle, s. f., petite boîte
  • custoderie, s. f., custodie, subdivision d’une province de moines mendiants.
  • custoier (se), v. réfl., se cacher.
  • custos, s. m., gardien.
  • custot, s. m., boîte, étui.
  • cutaille, s. f., cachette, secret.
  • cute, s. f., cachette, lieu secret.
  • cuter, v. a., cacher, dissimuler.
  • cuvage, s. m., endroit où l’on met les cuves.
  • cuvatre, s. m., petite cuve.
  • cuvé, adj., en forme de cuve.
  • cuvelage, s. m., mise en cuve.
  • cuvele, s. f., petite cuve ‖ sorte de manteau ample.
  • cuveler, v. a., mettre en cuve.
  • cuvelerie, s. f., métier de fabricant de cuves.
  • cuvelet, s. m., petite cuve.
  • cuvelete, s. f., petite cuve.
  • cuvelier, s. m., tonnelier, fabriquant de cuves.
  • cuvelle, s. f., écoufle.
  • cuveron, s. m., petite cuve.
  • cuvetier, s. m., tonnelier.
  • cuvrete, s. f., petite cuve.
  • cydare, s. f., tiare.
  • cymbe, s. f., cymbale.
  • cymble, s. f., cymbale.
  • cymbre, s. f., barque.
  • cymeron, s. m., bout (du nez).
  • cynare, s. m., instrument de musique.
  • cypressin, adj., de cyprès.
  • cyrogrille, s. m., gerboise.
  • cyroisne, s. m., onguent d’huile et de cire.
  • czavate, s. f., décombres.