éléments Wikidata

Livre:Mémoires artistiques de Mlle Péan de La Roche-Jagu, écrits par elle-même.pdf

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mémoires artistiques de Mlle Péan de La Roche-Jagu, écrits par elle-même.pdf
TitreMémoires artistiques de Mlle Péan de La Roche-Jagu
AuteurEudoxie Péan de La Roche-Jagu Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionLedoyen
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1861
BibliothèqueGallica
Fac-similéspdf
AvancementÀ valider

Pages

TABLE DES MATIÈRES


première partie.
Enfance dorée. 
 3
II. 
Premières inspirations. 
 6
Un opéra. 
 10
IV. 
Premier coup d’archet. 
 16
V. 
Mon arrivée à Paris. 
 20
VI. 
Tribulations. — Grand prix de Rome. 
 26
Mon premier concert. 
 31
Je perds mon bien le plus précieux. 
 34
IX. 
Il ne me reste plus que mon art. 
 38
X. 
Un poème m’est donné par M. le directeur de l’Opéra-Comique. 
 41
XI. 
Où l’on voit qu’un pressentiment ne trompe pas. 
 46
Mon premier procès. 
 53
Un succès à l’Hôtel-de-Ville. 
 60
À qui le jouera mieux. 
 65
XV. 
Audition de Lully. — Succès. 
 68
Première représentation de Lully, au théâtre de Montmartre. 
 70
Je revois mon pays natal. 
 73
Mon opéra de Lully au théâtre de Brest. 
 78
Mon départ pour Morlaix. — Concert dans cette ville. 
 82
XX. 
Retour à Paris. 
 87
Jalousie. 
 91
Révolution du 24 février. 
 98
Une soirée à la salle Paganini. 
 102
M. Adolphe Adam. 
 106
Souvenir de reconnaissance. 
 111

deuxième partie

Six ans après. 
 113
II. 
La Triple Alliance
 115
Premières exécutions à l’Hippodrome. — Affiches retirées par ordre. 
 120
IV. 
Passy. — Un procès. 
 124
V. 
Une énergumène. — Une révérence à M. le juge de paix. 
 128
VI. 
La police municipale. — Condamnation. 
 133
Les malheurs d’un pot-au-feu. — Une représentation au Théâtre-Italien. 
 136
Une femme du monde. — La rencontre. 
 142
IX. 
Cœurs d’or et cœur de bronze. — Angoisse. 
 147
X. 
Un ange ! 
 152
XI. 
Le 5 juillet 1859. — Une Rachel en herbe avec ses quarante-sept printemps. 
 154
Une femme perfide. — Ma providence. 
 159
M. le directeur du Théâtre-Lyrique ; représentation ajournée. 
 166
Simple et Coquette, et la Jeunesse de Lully au Théâtre-Lyrique. — La bague de ma mère. 
 171
XV. 
Cabale du 7 août 1860. — Énigme. 
 175
Force et courage. — Une visite. 
 178
Une petite-fille de Racine, une nièce de Rameau, une parente de Chateaubriand. 
 182
Réflexions ! 
 185
Aux cœurs nobles et généreux. 
 187

fin de la table.