Mémoires d’une ex-palladiste parfaite, initiée, indépendante/05/Un livre admirable

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

UN LIVRE ADMIRABLE. — Ah ! que voici donc un bon roman, et vrai, et palpitant d’intérêt, de la première à la dernière page !… Le titre est : Pour la Patrie. L’auteur : M. Tardivel, directeur de la Vérité, de Québec, l’homme de cœur et l’écrivain de talent dont le nom est bien connu, et de tous hautement estimé par les Américains du Nord ; M. Tardivel, que, de l’autre côté de l’Océan, l’on appelle « le Louis Veuillot du Canada. »

Ce roman est vrai, et pourtant, par une fiction ingénieuse, l’auteur en place l’action au xxe siècle. Ne dites pas que j’émets un contre-sens ; lisez cette œuvre remarquable, amis catholiques, et vous me donnerez raison.

Et voici pourquoi ce livre est éclatant de vérité : c’est précisément parce que du roman il n’a que la forme ; quiconque connaît les dessous de la franc-maçonnerie constate, à la lecture de Pour la Patrie, que les personnages en scène ne sont pas inventés, ni leurs actions ; ce sont gens que l’on rencontre à chaque pas dans la vie politique, les uns aimés des honnêtes, les autres tristes individus n’ayant au cœur que la haine de l’Église ou tombant dans l’abjecte trahison par soif d’or. Et ces personnages, qui vivent aujourd’hui et qui revivront demain dans la lutte de la secte maçonnique contre la sainte religion du Christ, sont, en ces excellentes pages de M. Tardivel, si bien écrites, ce qu’ils seront au vingtième siècle, en raison de la marche des évènements actuels ; ils font exactement ce qui se fera, quand la guerre des fils de Satan en sera arrivée à la date choisie par l’auteur pour l’exposition de son sujet.

Point banale, certes, l’idée qui a présidé au choix de cette date ! Si je ne craignais de choquer la modestie du directeur de la Verité, je dirais que c’est une idée de génie. De toute évidence, l’écrivain sait quels formidables complots l’infernale secte a ourdi pour déchristianiser, après la France, le Canada, cette France nouvelle, toujours jeune, et dont la population catholique est si vaillante ; il sait qu’il entre dans le plan maçonnique de supprimer pour les fidèles Canadiens, jusqu’à leur Patrie elle-même ; et il représente cette lutte terrible, avec toutes ses intrigues et tous ses crimes, à l’heure suprême où la destinée de l’héroïque peuple sera dans les mains des conspirateurs des Loges et des arrière-Loges.

Bravo, Monsieur ! vous avez écrit le livre honnête par excellence, et, ce qui ne gâte rien, une œuvre puissamment dramatique sans la moindre exagération. Je vous souhaite de nombreux lecteurs, dans toutes les contrées catholiques ; car le complot contre le Canada intéresse les catholiques du monde entier, et toutes les nations catholiques sont l’objet d’une haine féroce. Je prie Dieu, Monsieur, qu’il donne à votre livre, qui n’est roman que par son sous-titre, un succès récompensant votre mérite, oui, un succès grandiose ; car votre livre, étonnamment vrai, fera réfléchir et à beaucoup ouvrira les yeux.

J. V.