Mémoires de Madame d’Épinay, Charpentier, 1865

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Mémoires de Madame d’Épinay.


TABLE DU PREMIER VOLUME.


Mort du père de madame d’Épinay. — Elle va vivre, avec sa mère, chez M. de Bellegarde, son oncle. — L’aîné de ses cousins se prend d’amour pour elle. — Leur mariage. — Arrangements et projets. — Fugitive lune de miel. — Bal masqué. — Premiers ennuis. — Premières peines. — Raccommodement. — Conduite réelle de M. d’Épinay. — Bal de l’Opéra. — Le chevalier de Canaples et madame de Maupéou. — Départ de M. d’Épinay pour sa tournée de fermier général. 
 1


Mélancolie de madame d’Épinay, qui se persuade qu’elle doit mourir en couche. — Elle découvre, chez un bijoutier du Palais, que son mari lui est infidèle pour une fille. — Naissance de son fils. — M. de Bellegarde presse le retour de M. d’Épinay. — Il arrive, rassure et persuade sa femme. — Nouvelles connaissances de la maison. — Commencement du Journal. — Courte renaissance du bonheur intime. — Madame Darti. — Légèretés et dissipation de M. d’Épinay. — Sa conduite incroyable avec sa femme et le chevalier de Canaples. — Fin de la première année de ménage. 
 46


Madame d’Épinay, se sentant plus libre, use un peu de sa liberté. Imprudence au Palais-Royal, chez Franrœur, de l’Opéra. — M. d’Épinay veut reprendre ses avantages. — Mademoiselle d’Ette. — Vie de divertissements. — Demanda en mariage de mademoiselle de Bellegarde. — La famille d’Houdetot ; figures et caractères. — Mariage improvisé. — Interruption et reprise du Journal. — Naissance d’une fille. — Conversations délicates avec mademoiselle d’Ette. — Le chevalier de Valory. — On découvre que M. d’Épinay a rendu sa femme malade. — Douleur, regrets et affranchissement. — M. de Gauffecourt. Progrès de M. Dupin de Francueil, — Madame d’Épinay se sent troublée. — Aveu à mademoiselle d’Ette. — Francueil et madame d’Épinay se mettent d’accord 
 92


Amours de printemps. — Détails sur Francueil, son caractère, sa vie. — Promenades pastorales à Épinay. — À la fin madame d’Épinay faiblit. — Amertume et joie. — Francueil malade tout à coup. — Madame d’Epinay apprend qu’elle en est la cause. — Coup de désespoir ; elle veut se tuer, son fils la sauve. — Mademoiselle d’Ette la détermine à rompre hautement avec son mari. — Toute la famille est pour elle. Guérison. — On retourne à Épinay. — Le théâtre de la Chevrette. — Entrée de J.J. Rousseau. — Son portrait. — Jeux de la troupe. — Mademoiselle d’Ette avantagée. — Francueil à Chenonceaux. — Lettres. — M. d’Épinay est averti. — Il menace. — Mademoiselle d’Ette fait prendre les devants à son amie. — Colère de M. de Bellegarde. — M. d’Épinay tyrannise sa femme. — Elle veut se séparer de corps. — Séparation de biens, du consentement de tous. 
 149


Mariage de M. de Jully. — Commencement de l’éducation du petit d’Épinay. — Le collège. — Madame de Maupeou ne voit plus sa cousine. — Ménage de madame d’Houdetot. — Madame de Jully. — Mademoiselle Quinault. — Madame d’Épinay entre dans la société du Bout-du-Banc. — Saint-Lambert. — Duclos. — Grand dialogue philosophique. — Caractère de Duclos. — Il vient à la Chevrette. — Nouveaux exercices de la troupe. — Manège de mademoiselle d’Ette. — Singulière déclaration d’amour de Duclos. — Aveu imprudent. 
 193


Madame d’Épinay blâmée. — Son mari se plaint encore. — Duclos veut la protéger malgré qu’elle en ait. — Ses discours. — Comme il peint Jean-Jacques. — Insinuations de mademoiselle d’Ette. — Madame de Jully. — Maladie de M. de Bellegarde. — Madame d’Épinay et Francueil sur le qui-vive. — Retour de M. d’Épinay. — Madame Darti. — Le précepteur Linant. — Tiédeur de Francueil. — Mort de M. de Bellegarde. — Les partages. — Francueil s’enivre et risque de perdre madame d’Épinay. — Madame de JuUy la sauve. — Société de la tante de madame de Jully. — Madame de Versel. — Scènes avec Duclos 
 254


Intérieur d’une maison de fermier général. — Les études du collège du Plessis. Discours de Duclos sur l’éducation. — Vie fastueuse â la Chevrette. — Madame de Jully se dévoile. — Dialogue inattendu. — Madame de JuUy et Jelyotte. — M. de Jully peint par sa femme. — Madame de Versel met en train un voyage chez madame d’Houdetot. — Jalousie de madame d’Épinay. — Souffrances. — Départ de la compagnie. — Madame d’Épinay court à la Mailleraye avec son mari. — M. d’Épinay trop aimable. — Surprise et embarras de Francueil. — Aime-t-il ou n’aime-t-il pas madame de Versel ? — Retour à Épinay. — Madame d’Épinay et madame de Versel en tête à tête. — M. de V***. — Conversation tour à tour terrible et tendre. 
 306


Madame d’Épinay se retourne vers sa mère. — Madame d’Esclavelles et l’abbé Martin. — Projets de dévotion. — Sages conseils. — Réveil de la passion. — Mademoiselle Quinault quitte Paris. — Le dernier dîner de la société du Bout-du-banc. — Dialogue sur le culte, la religion, l’athéisme. — Sortie de Jean-Jacques. — Un chansonnier. — Un auteur comique. — M. et madame de La Popelinière. — Tête-à-tête philosophique de madame d’Épinay et de J.J. Rousseau. — Il lui fait son portrait devant elle. — Parabole remarquable de Jean-Jacques. — Progrès de Grimm. — Diderot. — Les sœurs de madame de Jully. — Le chevalier de V***. — Madame de Jully rompt avec Jelyotte. — Diderot défendu par madame d’Épinay. 
 363


Résumé de trois années. — Mort de madame de Maupeou. — La porte fermée Jelyotte, à Maurepaire, à madame de Versel — Madame de Jully se range. — M. de Jully se dissipe. — M. d’Épinay et les deux Rose. — Duclos va chez elles. — Francueil aussi, et pour son compte. — Avertie par Duclos, madame d’Épinay est prise d’une fièvre chaude. — Guérie, elle a une explication avec Francueil qui s’excuse et reste ami. — Grimm revenu d’Allemagne. — Le baron d’Holbach. — Vie de madame d’Houdetot. — Elle s’est liée avec Saint-Lambert. — Le chevalier de V*** en mission. — Douleur de madame de Jully.— Commencement d’un petit traité de morale. — Portrait flatté de M. Grimm. Événements tenus sous silence 
 411


Madame de Jully tombe malade subitement. — Sa mort. — Clef mystérieuse — Madame d’Epinay exécute ses dernières volontés. — Douleur extraordinaire de M. de Jully. — Le mausolée de sa femme. — Opinion de Jean-Jacques. — Inventaire. — On a besoin d’un papier d’affaires. — Toute la famille en émoi. — Discours et portraits. — Madame d’Épinay accusée de soustraction. — Bruit que cela fait dans le monde. — Conseil de famille. — Vilenie de M. d’Épinay. — Langage de Duclos. — Colère de Rousseau. — Offres de Francueil. — Grimm se bat en duel pour madame d’Épinay. — Il est blessé. — Émotion de Madame d’Épinay. — Les papiers se retrouvent tout à coup. — Excuses des uns et embarras des autres. 
 429

TABLE DU DEUXIÈME ET DERNIER VOLUME.


Retour de Jean-Jacques. — Mort de madame d’Holbach. — Grimm emmène le baron voyager. — Rousseau établi à la Chevrette. — Diderot toujours farouche. — Madame d’Houdetot et Saint-Lambert ouvertement liés. — Opinion de Duclos sur Grimm. — Les enfants de madame d’Épinay jouent à lui écrire. — L’idée lui vient de leur faire un cours d’éducation par lettres. — Visite de madame Darty. — Deux grandes lettres déférées au jugement de Jean-Jacques. — Ses raisons pour détourner Madame d’Épinay de ce genre de correspondance 
 1


Travaux du grand château. — Indélicatesse de M. d’Épinay. — Madame d’Épinay se fait institutrice et écoliére. — Sa compagnie d’hiver. — Grimm gagne toujours du terrain. — Il ménage M. d’Épinay. — Retour de Desmahis. — Négligence de Francueil. — Duclos sonde le cœur de madame d’Épinay et le déchire. — Il lui dit qui est Grimm. — Anecdote de la Fel. — Grimm résiste aux attaques et entre dans la famille. — Le frère de M. de V***. — Dernier effort de Duclos. — Explication douloureuse avec Francueil. — Billets de J.J. Rousseau. — Francueil se calme. 
 26


Linant désire qu’on fasse l’examen de son élève. — Convocation des juges. — Grimm et Francueil en présence. — Examen du petit d’Épinay par Duclos, Grimm, Rousseau, madame d’Houdetot. — Maximes. — Grimm fait son apologie devant madame d’Épinay. — Elle lui laisse trop voir son goût pour lui. — Il agit en conséquence contre Duclos et Francueil. — Francueil en délicatesse avec Grimm. — Maladie et mort du comte de Frièse. — Grimm à Saint-Cloud. — Maladie de Rousseau. — Duclos chassé. — Il anime Francueil contre Grimm. — M. de Valory quitte mademoiselle d’Ette. — Grimm veut que madame d’Épinay ne voie plus Francueil. — Scènes dramatiques. — Adieux touchants de Francueil. — Dureté de Tyran-le-Blanc 
 46


Vengeance de Duclos. — Il échoue auprès de Francueil. — Ses contes à Diderot. — Conversation de Diderot et de Grimm. — Madame d’Épinay calomniée. — un billet d’elle dans la poche de Duclos. — Indignation de Grimm. — Diderot à moitié ramené. — Duclos continue son rôle. — Réapparition de Desmahis. — Rousseau inquiet. — On le rappelle à Genève. — Les Tronchins. — Premier mot dit sur l’Ermitage. — Propositions de madanne d’Épinay. — Ce que Grimm en pense. — Esprit chagrin de Desmahis. — Souvenir de Francueil. — M. d’Épinay directeur d’opéra. — Correspondance de madame d’Épinay et de Rousseau qui se décide. — Il vient habiter la vallée. — Son déménagement pittoresque. — Son installation. — Séjour de printemps et d’été. 
 94


Madame d’Épinay passe l’automne à la campagne. — Éducation de ses enfants. — Rousseau mauvais copiste de musique. — Conseillers littéraires de Diderot. — Desmahis et ses lubies mélancoliques. — On veut empêcher Jean-Jacques de passer l’hiver à l’Ermitage. — Commencement de la lutte. — Déclamations de Diderot. — Bataille par lettres. — Madame d’Épinay veut parer les coups. — Raccommodement de Diderot et de Jean-Jacques. — Code de l’amitié. — Maladie de Gauffecourt. — J.J. Rousseau vient à Paris pour le soigner. — Madame d’Épinay voit Diderot pour la première fois. — Elle lie connaissance avec M. et madame d’Holbach. — Rousseau rentre dans sa forêt. — M. de Margency 
 149


Le duc d’Orléans fait nommer Grimm secrétaire du maréchal d’Estrées. — Commencement de la guerre de Sept-Ans. — Rétablissement de Gauffecourt. — Lamentations de madame d’Épinay. — Madame d’Houdetot à Eaubonne. — Compliment de Rousseau à Grimm. — Adieux. — Portrait de M. de Croismare. — M. de Margency et madame de Verdelin. — La Nouvelle Héloïse sur le métier. — Madame d’Esclavelles et ses petits-enfants. — Comment le baron d’Holbach veut et ne veut pas, et enfin loue la Chevrette. — Lettres de Grimm. — Madame d’Épinay s’inquiète de l’opinion qu’on a d’elle. — Nouveau tour de Duclos. — Départ de Saint-Lambert. — Colères de Jean-Jacques. — Portrait de M. de Margency. — Tableau de l’armée d’Allemagne. — M. de Jully ambassadeur de madame de Pompadour 
 205


Saint-Lambert à l’armée avec Grimm. — Madame de Pompadour veut être souveraine de Neufchâtel. — Train de vie de la Chevrette. — Caractère de mademoiselle d’Épinay. — M. d’Épinay repasse un instant sur la scène. — Madame d’Épinay se défend d’être aimée de Jean-Jacques. — Association philharmonique de M. d’Épinay et de Francueil. — Les rendez-vous de Jean-Jacques et de madame d’Houdetot. — Conversation de madame d’Épinay et de Rousseau sur l’éducation. — Liaison et rupture entre madame d’Houdetot et madame de Verdelin. — Nouvelles de l’armée. — Tristes peintures. — Lettre musquée de M. de Margency. — Un grand dîner à l’Ermitage. — Brusque retour de Saint-Lambert. — Rousseau chez Diderot, à Paris. — Desmahis devenu dévot. — Diderot empêche le baron d’Holbach d’aller à la Chevrette. — Madame d’Houdetot. Saint-Lambert et Rousseau ensemble 
 257

Explications plus ou moins claires de madame d’Épinay sur ce qui précède et sur ce qui va suivre. — Comment Rousseau a cru qu’elle instruisit Saint-Lambert. — Fureur de Jean-Jacques. — Billets de guerre. — Il vient à Épinay pour obéir à madame d’Houdetot et éviter l’éclat. — Départ précipité de Saint-Lambert. — Bavardages de Thérèse. — M. de Croismare et mademoiselle d’Épinay. — Nouvelles de la bataille d’Hastenbeck. — Lettres de M. de Jully sur Genève. — L’intérieur des d’Holbach. — L’abbé de V***. — Retour de Grimm. — Tête-à-tête avec Rousseau. — Maladie inexplicable de madame d’Épinay. — Elle doit quitter Paris. — Grimm voudrait que Rousseau la chaperonne. — Diderot mis en mouvement par Grimm. — Jean-Jacques se révolte. — Madame d’Houdetot essaye de maintenir la paix. — Départ de madame d’Épinay pour Genève. 
 317


Grimm porte les derniers coups à son ancien ami. — Rousseau se défend. — Rupture définitive. — Nouvelles de madan d’Épinay. — Comment les philosophes préparent l’explication du départ de Rousseau. — Rôle qu’on fait jouer à Diderot. — Ses poétiques déclamations contre Jean-Jacques, qui va quitter fièrement l’Ermitage. — Madame d’Épinay arrive à Genève. — Empressements de Voltaire. — Publication de la Lettre sur les Spectacles. — Tronchin enrôlé parmi les ennemis de l’auteur. — M. de Margency brouillé avec d’Holbach. — Francueil paraît pour la dernière fois. — M. d’Épinay revient de Genève. — Peintures de la vie génevoise. — Les Délices et le déshabillé de Voltaire et de madame Denis. — Amabilité de M. de Jully. — Madame d’Esclavelles voit Diderot à Paris chez d’HoIbach. — Départ de Rousseau de l’Ermitage 
 376


Madame d’Épinay chez Voltaire. — Encore madame d’Houdetot et Saint-Lambert. — La mère Le Vasseur. — Portrait de Voltaire par madame d’Épinay. — Saint-Lambert défend Jean-Jacques. — Madame d’Épinay populaire à Genève, parce qu’elle fut l’amie de Rousseau. — Opinion de M. d’Épinay sur l’éducation de son fils. — Dernière lettre de Jean-Jacques. — Madame d’Épinay appelle Grimm. — Il se fait attendre et arrive enfin. — Prolongation du séjour à Genève. — Madame d’Épinay se fait imprimer. — Blâme de Voltaire. — Fin du roman. — Quelques notes d’histoire pour qu’on sache ce que sont devenus les personnages de ce roman, de l’année 1759, qui vit revenir madame d’Épinay à Paris, à l’année 1783, qui l’y vit mourir 
 457