Note sur le rapport de la capacité de saturation des corps avec leur pesanteur spécifique

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Note sur le rapport de la capacité de saturation des corps avec leur pesanteur spécifique

NOTE.


M. Gay-Lussac a lu à la Société, le 12 juin 1807, une note dans laquelle il annonce qu’en comparant la pesanteur spécifique des corps avec leur capacité de saturation, il a cru reconnoître ce principe : que plus un corps a de pesanteur spécifique, moins il a de capacité de saturation. Il a aussi reconnu que dans les combinaisons des acides avec les alcalis, leurs capacités sont indépendantes de la quantité d’oxigène qu’ils renferment. Il a cité à l’appui de ces deux principes un grand nombre de faits pris dans divers genres de combinaisons ; mais avant de les présenter l’un et l’autre comme des vérités incontestables, il se propose de faire de nouvelles expériences.