100%.png

Nouvelles poésies (Van Hasselt)/Sur l’album de Mademoiselle Kastner

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odes
Nouvelles PoésiesBruylant et Cie (p. 57-58).


Sur l’album de Mlle Rosalie Kastner,
PIANISTE.





This sweet wreath of song.
Th. Moore.





La nuit, reine du mystère,
Sème l’ombre solitaire
De ses mille étoiles d’or,
Et de mille perles blanches
La forêt aux vertes branches,
Où s’éteint le chant du cor.


Le printemps épanche aux plaines
Les corbeilles toutes pleines
De ses fleurs, joyaux charmants.
L’aube aux herbes arrosées
Verse l’urne des rosées,
Son écrin de diamants.

Vous, enfant de Dieu bénie,
Vous qu’inspire le génie,
Vous lâchez de vos doigts blancs
Sur les foules réunies
L’essaim d’or des harmonies,
Ces oiseaux étincelants.



Février 1854.