Odes (Horace, Séguier)/I/11 - À Leuconoé

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Odes et Épodes et Chants séculaires
Traduction par M. le Comte de Séguier .
A. Quantin (p. 15).

XI

À LEUCONOÉ


Tremble, Leuconoé, de chercher à connaître
L’heure de notre mort ; fuis les calculs pervers
De Babylone. À tout il vaut mieux se soumettre
Que Jovis te concède encor d’autres hivers,
Qu’il les borne au présent, dont mugit l’onde étrusque,
Sois sage, emplis ta cave, et d’un si court chemin
Ôte le long espoir. Je parle, et le temps brusque
S’enfuit. Cueille le jour, sans croire au lendemain.