Page:Énault, Feuillet, Ferrier, Labiche - Le chien du capitaine, La fée, Le codicille, Le major Cravachon, 1897.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Gaston. Allons !… C’est égal, il aurait bien dû ne venir que demain !

Marie. Sa présence vous gêne ?

Gaston. Dame ! j’y perds un tête-à-tête !

Marie. Nullement… Vous l’aurez… vous l’aurez… par devant notaire !