Page:Épinay - Les Conversations d’Émilie, 1781, tome 2.pdf/469

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
459
Conversation.


Emilie.

Ah, nous y voilà encore ! Je ſais au bout des doigts tout ce que vous m’allez dire des avantages de l’éducation publique ſur l’éducation domeſtique & particuliere ; mais vous ſavez bien auſſi, ma chere Maman, que ſur ce chapitre jamais je ne ſerai de votre avis.


La Mere.

Je croyais que vous pouviez en avoir changé, depuis que vous m’avez vanté la grande utilité des extraits de Plutarque.


Emilie.

Qu’eſt-ce que ces extraits ont de commun avec votre éducation publique ?


La Mere.

D’abord on y rencontre ſouvent ſon éloge.


Emilie.

Eh bien, peut-être avait-on raiſon