Page:Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, tome 1.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
83
ÉLOGE DE GRESSET

avait adressé d’Arras entièrement écrit de sa main à l’Académie d’Amiens et que la dite académie conserve encore dans ses archives parmi les collections de mémoires manuscrits, porte bien l’épigraphe répétée en tête de la brochure imprimée. Comme pour le discours couronné par l’Académie de Metz, Robespierre fit des retouches avant d’envoyer son manuscrit à l’impression : aussi y a-t-il lieu de réimprimer les textes du manuscrit primitif et de l’édition de 1786[1]

Né en 1709, membre de l’Académie française, mort en 1777, Gresset fut à la fin du XVIIIe siècle un de ces poètes aimables qui savaient, quand ils le voulaient, faire parler avec grâce la raison et, comme on le disait alors, « décorer des fleurs du badinage et des piquantes bagatelles les préceptes de la saine philosophie. » Tout bon rhétoricien avait lu et goûté ses œuvres. Robespierre, ancien lauréat des prix de l’Université de Paris, trouva dans le sujet proposé par l’Académie d’Amiens l’occasion d’exercer ses talents littéraires. Le souvenir de Gresset vivait encore à Arras ; il y avait accompagné en effet en 1740 l’intendant de Picardie et d’Artois Chauvelin[2] ; les confrères de Robespierre à l’Académie d’Arras n’étaient pas sans se rappeler qu’un rimeur arrageois, de la Place, avait adressé à cette occasion des vers à leur société littéraire :

Toi qui dans ces climats tentes de faire éclore
Le goût des arts si longtemps ignoré
Noble Société, je vois enfin l’aurore
De ce beau jour par toi tant désiré.
Chauvelin est ici. N’invoque plus Minerve.
Produis, parle, il est temps, sois digne de ton nom
Et si ce n’est assez pour exciter ta verve.
Sous l’habit de Gresset, il t’amène Apollon.


et que Gresset, en réponse, avait composé en l’honneur de

  1. L’Éloge de Gresset a été réimprimé par Jouaust en 1868 à 113 exemplaires : Éloge de Gresset, par Robespierre publié par D. Jouaust. Paris, Académie des bibliophiles, 1868 IX-32 pages, 8º.
  2. L. D[aire] Vie de Gresset…… Paris, Berton, 1179. p. 34.