Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TREIZIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION 13

fut faite contre luy par le commandement du feu Roy, en l’année 1638. l’original est au College de Clermont.


B. — TEXTES SUR LE PROGRÈS DES OPINIONS RELÂCHÉES

[HERMANT]. — Response de l’Université de Paris à l’Apologie pour les Jesuites , I re édition.

p. 87 [S’adressant au P. Caussin, qui avait déclaré à propos de cette question de l’homicide, qu’une opinion d’un Jésuite n’engageait pas la Société, l’auteur de la Réponse ajoute :] .... est-il possible que vous ayez oublié vostre propre Regle, et que vous ne fassiez pas de conscience de fouler aux pieds vos Constitutions pour obscurcir la verité ? Ouvrez les yeux, Reverend Pere, et si vous tenez à honneur d’estre Jesuite, comme vous le tesmoignez en cet ouvrage, ayez plus de veneration pour les reglemens et la Politique de cette Societé, qui oblige ses enfans à une exacte conformité dans les opinions. Voicy les paroles qui se lisent dans vos Constitutions :

Cum opinionum novitas vel diversitas, non modo finem ipsum quem Societas ad Dei gloriam propositam habet, impedire possit, sed etiam ipsum Societatis statum valdè labefactare, necesse est ingeniorum licentiam in opinionibus vel introducendis, vel sectandis omnibus modis certâ aliquà lege coercere. Quare diligentissimè curent Provinciales juxta mentem Constitutionum ea exactè ab omnibus nostris, et præcipuè à Professoribus observari, quæ in ratione studiorum præcipiuntur. Regul. Societ. Jesu cap. 6. de litterar. studiis, num. 54.

p. 89. ....Escoutez du moins les paroles de vostre Fondateur, et voyez à quelle Obeïssance il vous oblige dans une de ses Epistres qu’il escrit sur cette matiere.... Ab aliis Religiosis Ordinibus faciliùs patiamur superari nos jejuniis, vigiliis, et cæterâ victus cultusque asperitate, quam suo quoque ritu ac disciplinà sanctè suscipiunt : verâ quidem ac perfectâ Obedientiâ abdicatione que voluntatis ac judicii, maximè velim, fratres charissimi, esse conspicuos quicumque in hac Societate Deo Domino nostro deserviunt : ejusdemque Societatis veram germanamque sobolem hac veluti nota distingui, qui nunquam