Page:Œuvres de Théophile Gautier - Poésies, Volume 1.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ta chasse sera meurtrière ;
Aux mailles de ta carnassière
Bien des pieds d’oiseaux passeront,
Et tu reviendras de bonne heure,
Avant le soir, en ta demeure,
La joie au cœur, l’orgueil au front.