Page:Abbadie - L’Art de se connaitre soi-meme.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

nous traiterons de sa nature, de ses perfections, de sa fin, de ses devoirs, & de ses obligations naturelles, de ses forces, des motifs & des objectifs qui peuvent principalement le determiner dans ses actions.

Dans sa seconde nous traiterons de ses déreglemens en general & en particulier ; nous chercherons la source de sa corruption, nous en considererons les ruisseaux, nous verrons la force de ses attachemens, l'étendue de ses passions, le principe de ses vices, & par tout nous montrerons la regle pour faire connoître le deregelement, & nous justifierons la grandeur de nôtre cheute en montrant le degré de nôtre élevation. Dieu qui est le Maître des esprits, veuille purifier le nôtre par sa grace, afin que nous ne disions rien qui ne se rapporte a sa gloire, & qui ne soit conforme aux saintes & éternelles verites de son Evangile ! Amen.


I. PARTIE OU L'ON TRAITE DE LA NATURE DE L'HOMME,