Page:Acremant - Ces Dames aux chapeaux vert, 1922.djvu/160

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
146
CES DAMES AUX CHAPEAUX VERTS

quaires de bronze en forme de sarcophage. À droite, il y aura en plus un immense crucifix en ébène, avec le Christ en ivoire, et les bouts de croix en argent massif ; et à gauche une statue de la Sainte Vierge en vermeil avec, sur le pied, une rose en brillants.

Jeanne et Marie surveillent les préparatifs intérieurs. À Telcide et Rosalie incombe une tâche plus importante. Dans la salle du catéchisme, elles habillent les petits pages de la Vierge et tendent les drapeaux et inscriptions, que porteront les enfants des écoles. Elles sont aidées par ces demoiselles Lerouge. Jamais les boucles d’oreilles de Félicité n’ont été à pareille fête. Elles ne cessent pas de danser :

— Pourvu que le temps se maintienne beau demain ! …

Tel est le problème des veilles de procession…

— Avez-vous reçu vos robes blanches ? demande Caroline, tout en frisant des papillotes de papier.

— Oui, répond Telcide. La blanchisseuse nous les a apportées ce midi.

— Je suppose qu’Arlette vous accompagnera…

— Certainement, quoique cette petite prenne maintenant des airs d’indépendance, qui ne me plaisent pas.

— Ah ?… Passez-moi donc le fil doré…

— Voici… Mais je la materai… Ainsi je lui ai offert de participer au cortège avec une de mes anciennes robes de mousseline, qui est encore très bien… Savez-vous ce qu’elle m’a répondu ?

— Non.

— Qu’elle n’est plus en âge de mettre une robe de première communion !

— Est-ce possible ?

— Oui… Elle a la prétention de se bâtir elle-même une toilette en soie… Ce sera du joli !

— Mais… mais… bredouille Caroline, qui a la compréhension lente… est-ce que nous, nous ressemblerions à des premières communiantes ?… Heureusement, Félicité arrange les choses en déclarant :

— Ah ! les jeunes filles d’aujourd’hui !… Cependant Arlette, dans sa chambre, coupe, taille,