Page:Aimard - Rayon de soleil, 1866.djvu/195

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
195
rayon-de-soleil

— Que faites-vous si loin dans les bois ?

— Les Shawnees ont découvert la demeure d’Oonomoo.

— Flwellina où est-elle ? demanda éperdument Oonomoo qui chancela comme frappé de la foudre.

— Elle a fui dans les bois en attendant Oonomoo.

— A-t-elle envoyé Niniotan le chercher ?

— Oui ; depuis ce matin, Niniotan vous cherche dans la forêt.

— Quand Flwellina et mon fils ont-ils été obligés de quitter leur retraite de l’île ?

— La nuit dernière, un peu après le lever de la lune : nous avons pris le canot, et nous étions bien loin lorsque le matin est venu.

— À quel moment avez-vous vu les Shawnees ?

— Avant-hier, après votre départ ; ils sont arrivés dans un grand canot plein de guerriers. Cachés dans les broussailles, nous les avons vu passer derrière les arbres, ils nous ont cherchés jusqu’à la nuit.

— Où est cachée Flwellina ?

— Au bord du courant qui passe derrière l’île, à plusieurs milles plus loin.