Page:Aimard - Rayon de soleil, 1866.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
rayon-de-soleil

CHAPITRE II

personnages nouveaux

Après avoir quitté le Huron, Hans Vanderbum fit toute la diligence que comportait sa grosse personne. Plein d’amitié pour le Huron qu’il savait bon et honnête, il brûlait du désir de lui rendre le service qu’il lui avait demandé. Un autre sentiment encore faisait battre le cœur du brave Hollandais dans sa vaste poitrine : c’était une pitié profonde pour la malheureuse créature tombée au pouvoir des Shawnees.

Il était si absorbé dans ses pensées, qu’il marchait tête baissée sans regarder devant lui, lorsque soudainement il se heurta contre son épouse : celle-ci, brandissant une pioche, lui demanda aigrement :