Page:Aloysius Bertrand - Gaspard de la nuit, édition 1920.djvu/187

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À M. A. de Latour


VI

LE DEUXIÈME HOMME


Et nunc, Domine, tolle, quæso, animam meam a me, quia melior est mihi mors quam vita.
Jonas, cap. IV, v. 3.


J’en jure par la mort, dans un monde pareil
Non, je ne voudrais pas rajeunir d’un soleil.
Alph. de Lamartine. — Méditations.


Enfer ! — Enfer et paradis ! — cris de désespoir ! cris de joie ! — blasphèmes des réprouvés ! concerts des élus ! — âmes des morts, semblables aux chênes de la montagne déracinés par les démons ! âmes des morts, semblables aux fleurs de la vallée cueillies par les anges !