Page:Alquie - Le Nouveau Savoir-vivre universel tome 1.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


laisse passer la première, mais le titre qu’elle porte.

Lorsqu’un jeune homme se marie, ses relations personnelles sont considérées comme cessant d’exister ; on prétend que c’est par le motif fort délicat qu’une personne qui plaît au mari pourrait fort bien ne pas plaire à la femme.

Dans les mariages de la plus haute société, notamment pour celui de lord R. épousant Mlle H. Rots, et même pour celui de Son Altesse Royale le duc d’E., les mariés étaient en redingote croisée et pantalon gris. De là, diverses tentatives d’introduire en France cette mode, éminemment protestante et israélite.

Comme en France, les jeunes filles n’ont pas de cartes de visite à elles propres, et, à moins qu’elles n’aient été présentées, elles font imprimer leurs noms sur la carte de leur mère.

Les cornes que l’on fait à une carte indiquent le nombre de personnes auxquelles la visite était destinée.

On n’envoie pas de lettre de faire part pour un mariage ; mais lorsque deux jeunes gens se fiancent, ils envoient à tous leurs amis leurs