Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/245

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour être allé se promener dans la cathédrale, après le dîner du chapitre et avant que l’on connût la décision du parlement[1]. En 1572, le chapitre se montra plus sévère ; et Mc. Claude Séquart, chanoine, fut non seulement réprimandé, mais condamné à vingt sols tournois d’amende, parce que, le jour de l’Ascension, il était sorti de la salle capitulaire avant que la décision des magistrats fût connue.


Dîner du chapitre.

Immédiatement après le départ du chapelain, les chanoines se dépouillaient de leurs surplis, et se rendaient à la bibliothèque, où ils trouvaient une table magnifiquement servie. Les dignitaires non prébendés, les chanoines qui n’étaient pas promus à l’ordre de prêtrise, encore bien qu’ils n’eussent pris aucune part à l’élection, étaient appelés à ce repas. Dès le samedi de Quasimodo, MM. de la chambre s’étaient occupés de régler ce repas, qui était toujours très-splendide. En 1557, il coûta cinquante-six livres neuf sols tournois, somme assez forte alors. En 1565, il coûta soixante-dix-huit livres quatorze sols. En 1575, M. le cardinal de Bourbon, archevêque de Rouen, y assistait ; et le chapitre, averti à l’avance, avait donné ordre « d’achepter des viandes des plus exquises qu’il se pourroit trouver » ; aussi le banquet coûta

  1. Reg. capit., 1546.