Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/442

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1569. Ambroise Néz, de Rouen, âgé de 24 ans ou environ.
    Georges Godefroy, son intime ami, avait été assassiné dans Rouen, par plusieurs espagnols ; et, en expirant, lui avait dit : Ha ! mon grand amy, je suys mort ; je vous prye bien fort de les faire mectre en prison, car ilz m’ont faict une acte malheureuse. »
    Néz et ses camarades allèrent dans la grand'rue du Pont, où demeurait Castro, un de ces espagnols, afin, dit-il depuis, de le faire arrêter. Comme il frappait à la porte, survinrent Castro et quatre autres espagnols venans de devers le Pont, qui chargèrent Néz, l’épée à la main, et lui donnèrent des coups d’épée dont, toutefois, il ne fut point blessé ; Ambroise Néz, se voyant ainsi chargé, « mect l’espée au poing, poursuyt les dictz hommes, et donne à l’ung d’eulx plusieurs coupz d’espée dont il alla mourir ung peu plus bas que la fonteyne du Grand-Cimetière de l’esglise Nostre-Dame. » Il tua aussi, d’un coup d’épée au travers du corps, un autre espagnol nommé De Lerme, qui lui avait donné un coup de dague par derrière.


1570. Claude Gourert, dit Filleul, né à Anceaumeville.

Loys De Braque, sieur de Byénetz, écuyer, homme d’armes sous les ordres du duc d’Anjou, frère du roi.

Jehan Le Chevalier (noble homme), sieur des Ifs, de la paroisse de Montville, près Rouen, archer de la compagnie de M. De Balzac d’Entraigues[1].

  1. Un des descendans de ce Jehan Le Chevalier, sieur Des Ifs, leva la fierte en 1780.