Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/456

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1590. Antoine Hagues.
    Il avait tué, en a guet de chemin, le sieur De Marchéneuf.

Jean Du Mesniel, sieur du Tot, son complice.

    « Ils estoient prévenus de grand nombre de meurdres et voleries exécrables et crimes atroces. »


1591. Jacques Pollart, ou Poullart, de la paroisse de Saint-Etienne-des-Tonneliers de Rouen, de la compagnie des arquebusiers de ladite ville.
    Son père, lui, le capitaine Leduc et plusieurs autres arquebusiers de Rouen, avaient dîné dans un jardin, du côté de Saint-Sever. Le soir, pour revenir à la ville, cette société nombreuse prit deux barques. Pollart père et François Leduc, capitaine des arquebusiers, étaient dans la même barque ; le fils Pollart était dans une autre. On commença par se jeter de l’eau, d’une barque, à l’autre, avec les avirons. Puis, on se tira des coups d’arquebuse ; Pollart fils, croyant que la sienne n’était, comme les autres, chargée qu’à poudre seulement, coucha en joue les passagers de l’autre barque, fit feu, et eut le malheur de tuer, du même coup, son père et le capitaine Leduc. (Voir l’histoire.)


1592. Thierry Polys, âgé de 28 ans, né à Rouen, sur la paroisse Saint-Vincent, homme d’armes sous la charge du capitaine Perdriel, à Rouen.
    De complicité avec ses six frères, il tua, de guet-à-pens, près de la Harenguerie, à Rouen, le nommé Yvon Gaudissart, qui avait maltraité Thomas Polys, l’un de sesdits frères.


1593. Claude De Pehu, sieur de la Motte, de Longueil, entre Compiègne et Noyon, âgé de 21 ans.
    Complice de l’assassinat commis par le marquis d’Alègre,