Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/484

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1639. Jean Duchemin, âgé de 24 ans, né à Rouen, paroisse de Saint-André, cavalier de la compagnie du sieur De Lamberville.
    1°. Étant à boire à l’hôtellerie de l’Écureuil (paroisse Saint-Laurent de Rouen), et voyant entrer des soldats chargés de l’arrêter, il fit résistance, et son pistolet ayant été détourné de sa direction, il tua la maîtresse de l’hôtellerie, qui se trouvait là dans la mêlée.
    2°. Il avait tué, dans la rue du Petit-Ruissel, à Rouen, un soldat nommé Chouquet, qui insultait et frappait une femme.
    3°. Il s’était battu en duel avec un nommé Roné, et lui avait crevé un œil.
    4°. Un soir, revenant du bal, il avait été attaqué par sept ou huit Anglais, s’était mis en défense, et en avait tué un.


1640. Mathieu De Gueroult, écuyer, sieur des Joncherets, né à Saint-Martin d’Ecubley, près Laigle, âgé de 27 ans, faisant profession des armes, demeurant à Laigle.
    Le sieur De la Nooz, frère de sa femme, était allé, avec le sieur De Valandré et plusieurs autres personnes, pour « jouer, hors Laigle, dans un lieu nommé le Clos-Regnault, et y prendre la collation ou le souper. » Le sieur Des Joncherets, sachant que sa femme voyait de mauvais œil ces parties de plaisir, suivit cette compagnie, en équipage de chasse, et l’ayant rejointe, dit à son beau-frère de venir avec lui, ce que ce dernier fit aussi-tôt. Mais le sieur De Valandré traita le sieur Des Joncherets de sot ; de là une querelle ; puis on se battit. Le sieur Des Joncherets tua le sieur De Valandré d’un coup de fusil.