Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/511

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1694. Louis De La Houssaye, écuyer, sieur de la Mothe, âgé de 35 ans, né au Rouge-Montier, en Roumois, servant dans la gendarmerie, demeurant à Lisores, en Auge.
    Étant à Litry, chez le sieur De Courmarqueron, il eut une querelle avec ce gentilhomme, qui lui semblait avoir des desseins sur sa femme. Le sieur De Courmarqueron, blessé d’un propos qu’il lui avait adressé, voulut se battre avec lui au pistolet. Le sieur De la Houssaye se défendit, et le tua.


1695. Louis De Védeau, ou De Veydeau, de Grandmont, chevalier de Malthe, âgé de 23 ans, demeurant à Paris.

Philippe-François De Védeau, de Grandmont, écuyer, sieur de Saint-Lubin, son frère, âgé de ans, demeurant à Paris.

    Leur père, ancien conseiller au parlement de Paris, étant tombé dans de mauvaises affaires, et huit ou dix hommes de justice armés ayant investi sa maison, rue de Vaugirard, à Paris, pour le saisir, ces deux jeunes gens avaient fondu sur eux, l’épée à la main, et avaient tué l’archer Ozanne.


1696. René Leport, garde des chasses du duc d’Elbeuf, âgé de 40 ans, demeurant en la paroisse de Saint-Jean d’Elbeuf.

François Duthuit, âgé de 30 ans, aussi garde des chasses du duc d’Elbeuf, demeurant à Elbeuf, paroisse de Saint-Étienne.

    Au mois d’août 1695, le soir, faisant leur ronde dans les bois du prince, ils trouvèrent Etienne Bonami, tisserand, qui braconnait. Ce dernier, aussi-tôt qu’il les aperçut, les menaça de son pistolet, en disant : Je tue le premier qui avance.