Page:Anatole France - Les Contes de Jacques Tournebroche.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


hardi, querelleur et provoquait volontiers les garçons plus âgés que lui. On le soupçonnait de courir les filles. L’exemple des gens d’armes, qui tenaient garnison dans les villes, le rendait excusable, et l’on ne donnait pas beaucoup d’attention à ces mauvaises habitudes. Ce qui fâchait plutôt messire Guillaume Chappedelaine, c’est que Pierrolet était Armagnac et cherchait querelle aux Bourguignons. Le chanoine lui représentait souvent qu’un tel esprit était pernicieux et vraiment diabolique dans cette bonne ville de Troyes, où le feu roi Henry V d’Angleterre avait célébré son mariage avec madame Catherine de France et où les Anglais étaient les maîtres légitimes, car toute puissance vient de Dieu. Omnis potestas a Deo.

Les convives ayant pris place, messire Guillaume Chappedelaine récita le Benedicite, et l’on commença de manger en silence. Messire Jean Coquemard parla le premier. Se tournant vers messire Jean Bruant, son voisin : — Vous êtes, lui dit-il, une prudente et docte personne. Avez-vous jeûné hier ?