Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/212

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
66
ANNALES DU MUSÉE GUIMET

5 (15). Nous sacrifions à Aiwisrùthrima Aibigaya, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Frâdat-vîspâm-hujyâiti et au Zaratliushtrôtema, saints, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions aux bonnes, puissantes, bienfaisantes Fravashis des justes.

Nous sacrifions aux Femmes (divines) avec leurs troupes d’hommes.

Nous sacrifions au Bonheur de l’année.

Nous sacrifions à la Force bien faite et de belle taille.

Nous sacrifions à Verethraghna, créé par Ahura.

Nous sacrifions à l’Ascendant destructeur,

6 (18). Nous sacrifions à Ushahina, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Berejya et à Nmânya, saints, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions au pieux Srosha, à la belle taille, victorieux, qui accroît le monde, sainte maître de sainteté.

Nous sacrifions à Rashnu Razishta.

Nous sacrifions à Arshtât, qui accroît le monde, qui fait grandir le monde.

7 (23). Nous sacrifions aux Mois, saints, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions à la Nouvelle Lune, sainte, maître de sainteté.

Nous sacrifions à la Pleine Lune et au Vishaptatha, saints, maîtres de sainteté.

8 (26), Nous sacrifions aux Fêtes de saison, saintes, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions à Maidhyôi-zaremaya, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Maidhyôi-shema, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Paitish-hahya, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Ayâthrima, où la chaleur tombe et où se fait la saillie des troupeaux ; saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Maidhyâirya, où le froid règne ; saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Hamaspathmaêdaya, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions aux Années, saintes, maîtres de sainteté.

9 (34). Nous sacrifions à tous ces Maîtres, maîtres de sainteté, au nombre de trente-trois, qui s’approchent d’ici à l’heure de Hàvani ; maîtres de la Sainteté parfaite, enseignés par Mazda, proclamés par Zarathushtra.