Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/339

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





HÂ 26



Ce Hà est la continuation du précédent auquel le rattachent les meilleurs manuscrits (J2, K2, Pt4). Il est au Hâ précédent dans le même rapport que le Hâ XXIII au Hâ XXII : il est le développement de l’invocation aux Fravashis qui termine le Hâ XXII et qui devrait terminer le Hâ XXV (voir la dernière note de ce Hâ). Comme le Hâ XXIII, il manque dans le Vendidad Sadé.

______________


Zôt et Ràspi ensemble :


1. Les bonnes, puissantes, bienfaisantes Fravashis des justes,


Le Zôt seul :


Je les loue, je les appelle, je les fais miennes 1 [1].

Nous sacrifions aux Fravashis des Nmànyas, des Vîsyas, des Zantumas, des Dahyumas, des Zarathushtrôtemas 2 [2].

2 (3)3 [3]. Entre toutes ces Fravashis et avant toutes 4 [4], nous sacrifions à celle d’Aliura Mazda, le plus grand, le meilleur, le plus beau (des êtres) ;

  1. 1. Voir Hâ XVII, note 7.
  2. 2. Voir Hâ XVII, note 8.
  3. 3. § 2 = Yt. XIII, 80.
  4. 4. Ou : « et entre les premières ».

t. i. 25