Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/405

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


YASHT 3. - ARDIBAHISHT YASHT

Ce Yashl est consacré dans la première partie (§§ 1-4) à la glorification d’ Asha Vahishta, incarnation de la Sainteté religieuse qui ouvre le Paradis et personnification de la formule toute-puissante consacrée à l’éloge de la Sainteté^ l’Ashem vohû ; le reste (§§ 5-19) est consacré à l’auxiliaire d’Asha Yaliislita, Airyaman, ou plus exactement à la prière d’Airyaman (Airyaman ishyô), la plus puissante des formules contre la maladie. Cf. Yasna LIV, Introduction.

Le texte de ce Yasht est très corrompu, surtout dans la première partie . L’authenticité n’en est point certaine : il n’est point compris dans la liste des seize Yashts du Bakdn Yasht. Le seul secours un peu utile pour traduire ce Yasht est la traduction persane de Tîr Andàz. 0. a. [’a nânii l’azd’l. Au nom de Dieu ! etc.. Que vienne ici Ardibahisht t Amshaspand ’. Ezh hamdgundh : De tous mes péctiés je fais pénitence et repentir^ etc.. 0. b. Khshnaotbra. Réjouissance à Ahnra Mazda !... Frastiiyê. .le loue et appelle les bonnes pensées, etc.. Slaomi aslioin. Je fais louange de la Sainteté : Ashem rohù. La sainteté est le bien suprême, etc.. Fravarùnê. .le me déclare adorateur de Mazda. . pour sacrifice, prière, réjouissance et gloriljralion.

Khshnaothra. Réjouissance à Asha Vahishta, très beau ; à