Page:Apollinaire - Les Onze mille verges, 1911.djvu/196

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
178
LES ONZE MILLE VERGES


homme composant l’armée japonaise campée dans cet endroit. Cette armée comportait onze mille unités

Et tandis que le héraut lisait, le prince se remémora sa vie agitée. Les femmes de Bucharest, le vice-consul de Serbie, Paris, l’assassinat en sleeping-car, la petite japonaise de Port-Arthur, tout cela vint danser dans sa mémoire.

Un fait se précisa. Il se rappela le boulevard Malesherbes ; Culculine en robe printanière trottinait vers la Madeleine et lui, Mony, lui disait :

— Si je ne fais pas vingt fois l’amour de suite, que les onze mille vierges ou onze mille verges me châtient.

Il n’avait pas baisé vingt fois de suite et le jour était arrivé où onze mille verges allaient le châtier.

Il en était là de son rêve lorsque les soldats le secouèrent et l’amenèrent devant ses bourreaux.

Les onze mille japonais étaient rangés sur deux rangs, face à face. Chaque homme tenait une baguette flexible. On déshabilla