Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 4.djvu/277

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


sance, en Italie ; 1er novembre, en Russie. (Quetelet.)

1840. Bolides, le 6 et le 7 février à Bruxelles et à Louvain ; le 8 février, près de Copenhague ; le 28 avril, 23 et 31 mai, à Parme ; le 3 août, en France ; le 7 août, à Naples ; le 29 octobre, à Bruxelles ; le 29 décembre, en Russie. (Quetelet.)

1840, 2 novembre. Bolide à Évreux. (Comptes rendus de l’Académie des sciences, t. xi.)

1840, 30 novembre. Bolide observé à Chartres, par M. Chasles, et qui se dirigeait de l’ouest à l’est, a éclaté en répandant une lueur vive comme une chandelle romaine. (Comptes rendus de l’Académie des sciences, t. xi.)

1841. Bolides en France, le 25 février, 21 mars et 13 juin ; à Paris, le 8 septembre ; à Montargis, le 16 mai ; à Blois, le 4 ou le 5 juillet ; à Bayonne, le 29 septembre ; à Parme, le 27 février, 8 mars, 22 mars, 6 novembre ; à Genève, le 24 mars, le 30 mars, le 20 juillet ; à Bruxelles, le 13 mai ; à Corfou, le 20 août. (Quetelet.)

1841, 9 février. Bolide vu à Paris, Agen, Toulouse, Carcassonne et Pau, de la grosseur d’un boulet de canon, distant de la Terre, selon les calculs de M. Petit, de 38 lieues. (Comptes rendus de l’Académie des sciences, t. xix.)

1841, 9 juin. Bolide à Saint-Rambert (Ain), du diamètre apparent de 10 centimètres et se dirigeant du sud-est au nord-ouest. (Comptes rendus de l’Académie des sciences, t. xiii.)

1841, 18 août. Bolide vu à Paris et à Reims, ayant, d’après les calculs de M. Petit, un diamètre réel de 3 900 mètres, et distant de la Terre, au moment de l’ex-