Page:Archives israelites 13.djvu/304

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


tit annam detadunée ausi bien qnsiadectrina de iarénmaéntien; examiner les écrits bibliques et traditionnels, les ouvrages philo- sophiques etcabalistiques au sujet de la doctrine de la vie tuture. Deuœième question. - Biographie d'Abraham Ibn Esra; décrire la vie et les diverses aventures de ce grand homme, avec indi- cation de toutes les dates qui puissent répandre une vive lumière sur la vie et les travaux de cet homme d’esprit; analyser, autant I que faire se pourra, ses écrits exégétiques, grammatiean, philosophiques, eabalistiqees, poétiques, astronomiques et rué- dicinanx. . Troisième question. —Tablean descriptif de la vie intellee- l tnelle et scientillqne depuis la clôture de la rédaction dn Talmud de Babylone jnsqu’à la tin dela période des Gueonim ; en d‘antres termes, connaissance de l`époque des Saboréens et des Gueonim, mais surtout des premiers. Becueillir les diverses notices con- tenues dans les divers commentaires talmudiques, et' les réunir dans un ensemble propre à fournir une vue claire sur cette époque obscure.

Les manuscrits seront adressés à M. Fraukel, Grand-Rabbin l Dresde, rédacteur du recueil en question.

Le terme pour I’envoi de la réponse à la première question est fin septembre 185î; celui de la seconde, ün-septembre 1854, et celui de la troisième, fin septembre 1855.

Le jugement pour chacune de ees questions sera rendu six mois après l’envoi des travaux, dans le mois d'avr·i| 1854, 1855 et 1856, par trois des hommes les plus compétents dans la matière, dont les noms seront publiés dans le recueil en question, avec leur permission, six mois avant l'envoi des travaux, avril 1853, 1854 et 1855.

Le fondateur du prix a tlxé pour chacun des juges de ces travaux, 50 fr., et il espère que le désintéressement de ees savants y trouvera plutot une marque de reconnaissance qu’une récompense. Les écrits peuvent étre rédigés en hébreu, en elle- mand, en français, en italien ou emanglaia. L’eaveloppe portera un vers répété dans une lettre cachdàe, laquelle ne sera décaeheeée et le nom publié qnfautant que ed écrit obtiendra le prix. Si le jugement est unanime en faveur d’un travail, cette tir- âeèzsïtnce se: publitëg si deux sont ptacés au même rang, dt: i era à plarali des voix. Si chaque ` eprefère au écrits, le concours est œraia à Pannes susizgate pou hin! un concurrente le tunpsdeeelpléteretde psrfe¤ie¤¤¤·l$· ouvrage. Le manuscrit reste provisoirement la propriété da Iatblani- bach, de Paris, où|'aate¤·«çonrra enlairepaandrs neeeph